AccueilLes socialistes d'Épinay au Panthéon, 1971-1981

Les socialistes d'Épinay au Panthéon, 1971-1981

The French socialist party, 1971-1981

Une décennie d'exception

A decade of deception

*  *  *

Publié le mardi 15 novembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Entre 1971 et 1981, le Parti socialiste a connu une transformation profonde sous la conduite de François Mitterrand. En dix ans, il est devenu la première force électorale du pays, et son candidat est élu président de la République. Cette mue ne s’est pas faite sans aléas, et la victoire de mai 1981 ne peut être réduite à des causalités simples. D’un côté, elle ne tient pas au seul succès d’une stratégie adoptée au congrès d’Épinay, l’Union de la gauche, et au talent d’un leader providentiel, François Mitterrand. De l’autre, dans une version critique, le Parti socialiste n’est pas seulement un parti attrape tout, récupérateur des idées de Mai 1968 avec son slogan « changer la vie », prêt à tous les moyens pour arriver au pouvoir. Pour comprendre ce parti, il est nécessaire d’analyser les caractéristiques propres de son organisation et leurs limites, ses relations avec les autres forces politiques, interroger le rapport des socialistes à la société, observer ses représentations.

Annonce

Les socialistes, d’Épinay au Panthéon, une décennie d’exception (1971-1981), Jeudi 17 et vendredi 18 novembre 2011

Colloque organisé par :

  • Le Centre d’histoire sociale du XXe siècle (CHS), Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, UMR 8058
  • le Centre d’histoire de Sciences Po (CHSP)
  • la Fondation Jean-Jaurès
  • l’Office Universitaire  de Recherche socialiste (OURS)
  • Avec le  soutien de l'Institut universitaire de France

jeudi 17 novembre 2011

CHS du XXe siècle, 9 rue Malher, 75004 Paris (métro : Saint-Paul)

9 h accueil

Un parti pour la conquête du pouvoir 

Présidence Michel Pigenet, CHS du XXe siècle

9 h 15 :Introduction,  Gilles Morin, CHS du XXe siècle

  • 9 h 30 : Alain Bergounioux, Inspecteur général de l’Éducation nationale : 1971-1981 : Les temps de la marche au pouvoir           
  • 9 h 50 Pierre Simon, Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3 : Le pouvoir dans un parti démocratique : Mitterrand  et les courants
  • 10 h 10 : Frédéric Sawicki, CERAPS Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne :  La nature militante du parti

10 h 30 : Discussion puis Pause

  • 11 h 00 : Anne-Laure Ollivier, ENS Cachan : Les Bouches-du-Rhône, un vieux bastion socialiste dans un parti rénové
  • 11 h 20 : Antoine Rensonnet, Université de Rouen : Une fédération rénovée : l’exemple de la Seine-Maritime

11 h 40 : Discussion

14 h 15 : reprise des travaux

Le Parti socialiste  et les autres

Présidence Jean-François Sirinelli,  Centre d’histoire de Sciences Po

  • 14 h 30 : Ismaël Ferhat, Centre d’histoire de Sciences Po : Le PS et la galaxie laïque
  • 14 h 50 : Philippe Buton, Université de Reims : Gérer la contestation gauchiste           
  • 15 h 10 : Serge Dandé,  CHS du XXe siècle :  « Unitaire pour deux » ? Regards croisés du PCF et du PS

15 h 30 Discussion puis pause

  • 16 h 00 : Laurent Jalabert, Université de Pau et des pays de l’Adour : La CFDT, le PSU et les autres :  construire le grand parti des    socialistes ?                                     
  • 16 h 20 : Michel Dreyfus, CHS du XXe siècle : La CGT face au développement du PS 
  • 16 h 40 : Karel Yon, CERAPS,  Université Lille 2 : Le Parti socialiste et Force ouvrière

17 h 00 : Discussion

vendredi 18 novembre 2011

Centre d’histoire de Sciences Po, 56 rue Jacob 75006 Paris (métro : Saint-Germain-des-Prés)

9 h accueil

Un  parti pour  changer la vie ?

Présidence Marc Lazar, Sciences Po Paris, Fondation Jean-Jaurès

  • 9 h 15 : Noëlline Castagnez, Université d’Orléans : La mémoire au service de la conquête du pouvoir ?           
  • 9 h 35 : Gilles Morin, CHS du XXe siècle : L’essor des réseaux d’élus : la nationalisation du parti
  • 9 h 55 : Pierre-Emmanuel Guigo, Sciences Po Paris : S’adresser aux Français : communiquer pour qui ?

10 h 15 : Discussion puis pause

  • 10 h 45 : Vincent Soulage, École pratique des hautes études-GSRL : L’ouverture aux chrétiens
  • 11 h 05 : Bibia Pavard, Centre d’histoire de Sciences Po : Le combat des femmes
  • 11 h 25 : Pascal Ory, CHS du XXe siècle : Entre deux Mai des socialistes : renouer avec les milieux culturels

11 h 40 : Discussion

14 h 15 : reprise des travaux

Entre l’utopie et le réel :   les programmes et les idées

Présidence Alain Bergounioux, L’OURS

  • 14 h 30 : Hélène Hatzfeld, Sciences Po Paris : La rupture avec la SFIO (programme et idées) : prolonger ou récupérer l’héritage de Mai 68 ?
  • 14 h 50 : Frank Georgi, CHS du XXe siècle : Le socialisme autogestionnaire aux couleurs de la France
  • 15 h 10 : Marc Lazar, Sciences Po Paris :  Le PS et l’État

15 h 30 : Discussion puis pause

  • 16 h 00 : Mathieu Fulla, Centre d’histoire de Sciences Po et Matthieu Tracol, Sciences Po Paris :  Penser la crise
  • 16 h 25 : Gilles Vergnon, IEP de Lyon : Le PS et l’Internationale socialiste

16 h 45 Discussion

17 h 00 : Conclusion Gérard Grunberg, Centre d’études européennes, Sciences Po Paris : La rupture de 1981

Catégories

Lieux

  • 9 rue Malher et 56 rue Jacob
    Paris, France
  • 9 rue Malher et 56 rue Jacob
    Paris, France

Dates

  • jeudi 17 novembre 2011
  • vendredi 18 novembre 2011

Mots-clés

  • histoire politique, partis, socialisme, Ve République, gauche

Contacts

  • Frédéric Cépède
    courriel : info [at] lours [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Frédéric Cépède / L'OURS ~
    courriel : info [at] lours [dot] org

Pour citer cette annonce

« Les socialistes d'Épinay au Panthéon, 1971-1981 », Colloque, Calenda, Publié le mardi 15 novembre 2011, http://calenda.org/206126