AccueilL’économie politique palestinienne : pratiques quotidiennes, soutenabilité et perspectives

L’économie politique palestinienne : pratiques quotidiennes, soutenabilité et perspectives

The Palestinian Political Economy: Daily practices, sustainability and prospects

*  *  *

Publié le jeudi 17 novembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce colloque scientifique, organisé à Hébron, ambitionne d’aller au-delà des approches institutionnelles. Il vise à permettre aux différents participants de présenter leurs travaux de terrain mais également à favoriser l’échange et le débat. Les contributions mettent l’accent sur différentes études de cas à Jérusalem, Gaza et en Cisjordanie, et liant approches micro et macro-sociales. Sans ignorer les problèmes de dépendance, les participants ont été encouragés à étudier les marchés, le secteur privé et les flux transnationaux. Cet événement scientifique, rassemblant une vingtaine de chercheurs palestiniens et internationaux ainsi que des acteurs économiques, entend aborder une un large panel de questions en confrontant les points de vue et les expériences. La diversité des analyses permettra sans doute de présenter une analyse nuancée de la complexité de l’économie palestinienne et de ses perspectives.

Annonce

Programme

Mercredi 16 Novembre 2011 - Université d’Hebron

10:00 - 10:45

Chair: Ola Qawasmeh (Hebron University)

  • Opening speeches by Hebron University presidence; Mr. Frédéric Desagneaux, Consul Général of France; Mr. Kamel Hmaid, Governor of Hebron; and Mr. Ghazi Herbawi, President of the Hebron Chamber of Commerce.

10:45 - 11:00 : Coffee break

11:00 - 12:30. Session 1: Economic practices in the Palestinian context: an assessment

Chair: Basel Natsheh (Hebron University)

  • Saeb Bamya (Core associates)
    The Paris protocol and Palestinian trade policy
  • Massimiliano Cali (Overseas Development Institute)
    Military occupation, foreign aid and the elusive quest for a viable Palestinian economy

12:30 - 13:30 : Lunch break

13:30 - 15:00 Session 2: The role of the private sector

Chair: Taysir Isayed (Hebron Chamber of Commerce)

  • Muhammad Al-Hirbawi (HITCO)
    The role of the private sector in development
  • Hisham Awartani (Palestine Governance Institute)
    Obstacles to the development of the private sector
  • Anwar Jayousi (Faten)
    Microfinance in Palestine

15:00 - 15:15 : Coffee break

15:15 - 16:45 Session 3: Globalized Palestinian economic practices

Chair: Laurent Bonnefoy (Institut français du Proche-Orient)

  • Saad Khatib (Paltrade)
    The Palestinian trade regime: Between regionalization and globalization
  • Anwar Abu Eisheh (Al-Quds University)
    The consumer, the law and the economy
  • Nicolas Pelham (The Economist)
    The tunnel economy and Gaza’s redevelopment under Hamas

Jeudi 17 Novembre 2011 - Université d’Hébron

09:15 - 10:45 Session 4: Shifting practices and emerging actors

Chair : Véronique Bontemps (Institut français du Proche-Orient/IRD/URMIS)

  • Julien Salingue (Paris 8 University)
    The traditional elites, the PA elites and « aid industry » elites. Cooperation, competition and conflict
  • Julie Trottier (CNRS, Montpellier 3 University)
    Territorialisation and natural resources in a globalized world. The case of water in the Israeli Palestinian conflict
  • Clio Al-Azza (Palestine Economic Policy Research Institute – MAS)
    “Hand Made in Palestine”, emergence of new economical actors in the Palestinian Territory

10:45 - 11:00 : Coffee break

11:00 - 12:30 Session 5: Shortcomings of economic policies

Chair: Khader al-Qawasmeh (Palestinian Business Forum)

  • Jennifer Olmsted (Drew University)
    Contorted globalization –The economics of gender and class in occupied Palestine
  • Taher Al-Labadi (Paris-Dauphine University)
    Toward a better distribution of the peace dividends. Thoughts on the peace process political economy
  • Basel Natsheh (Hebron University)
    Regional inequalities in Palestine

12:30 - 13:30 : Lunch break

13:30 - 15:00 Session 6: Discussing prospects

Chair: Samir Abuznaid (Hebron University)

  • Muhammad Akram Hassuneh (Pacpa)
    Daily practices, radiance, prospects and our aspirations
  • Touffic Haddad (Birzeit University/SOAS)
    Political economy of Palestinian real estate development
  • Shawqi Makhtoob (independent researcher/Aix Group)
    Economic development of the Jordan Valley

15:00 - 15:15 : Coffee break

15:15 - 16:30 Conclusion

Chair : Basel Natsheh (Hebron University)

  • Robert McNulty (Bentley University)
  • Raja Khalidi (UNCTAD)

Présentation

Si les recherches portant sur les dimensions politiques et institutionnelles de la Palestine contemporaine («processus de paix», occupation, partis politiques, élections, société civile, etc.) sont nombreuses, en comparaison, peu de travaux s’intéressent au domaine de l’économie politique au-delà des approches quantitatives et macroéconomiques. Les problèmes liés à la croissance, à la production et au commerce sont de fait fréquemment déconnectés des dynamiques politiques et sociales et malheureusement l’inverse est également vrai. L’économie politique de la Palestine, entendue comme l’interaction entre les groupes sociaux, les élites, le contexte régional, l’histoire, les institutions, les idéologies, les politiques et les pratiques économiques, est un objet sous exploité. Ainsi, au-delà des slogans et des stéréotypes, la recherche interdisciplinaire fondée sur des données économiques et des études de terrain a sans doute encore besoin d’être appuyée.

Cela n’est évidemment pas une spécificité palestinienne. En effet, les chercheurs travaillant sur le Moyen-Orient arabe tendaient à négliger le rôle central des questions d’économie politique, fondant leurs études sur l’hypothèse selon laquelle les systèmes économiques de la région sont fortement dépendants de l’aide étrangère ou structurés autour d’un Etat rentier. Ils ont de ce fait laissé le champ libre à des approches orthodoxes qui ont le plus souvent tendance à déconnecter les chiffres et statistiques des réalités sociales, perceptions et expériences des acteurs. En conséquence, les pratiques quotidiennes économiques demeurent largement inconnues, et le manque d’études de cas au niveau local est manifeste.

En quelques années, les grands projets d’investissement à Ramallah ou ailleurs, sont devenus de nouvelles incarnations de la Palestine, lentement mais sûrement destinées à remplacer le feddayin et le keffieh dans la perception de bien des observateurs. Au cours de ces dernières années, cette évolution de l’image de la Palestine a été perçu, par de nombreux Palestiniens mais surtout par les institutions internationales et les médias, comme le symbole de l’Etat palestinien en devenir. L’apparent «boom économique» actuel (des croissances du PIB de 8% en Cisjordanie et de 15% à Gaza ont été enregistrées en 2010) est parfois considéré avec circonspection compte tenu des mécanismes artificiels sur lesquels il s’appuie. La prospérité économique est-elle une réalité tangible, fiable et durable? Dans quelle mesure cette croissance est–elle durable ? Une classe moyenne, tirée par le secteur privé, est-elle réellement entrain d’émerger ? En dépit d’un consensus apparent au sujet de l’efficacité des politiques d’inspiration néo-libérales mises en œuvre par l’Autorité palestinienne et encouragées par la communauté internationale, il semble aujourd’hui nécessaire d’adopter une approche critique et comparative sur l’évolution de la Palestine. La croissance économique et le consumérisme peuvent-ils constituer des palliatifs à la justice politique, à la démocratie et à l’égalité? Est-ce que la «paix économique» est une stratégie réaliste ou les Palestiniens n’assistent-ils qu’au développement d’une «bulle économique» ?

Ce colloque scientifique, organisé à Hébron, sans doute la capitale économique de la Palestine, ambitionne d’aller au-delà des approches institutionnelles. Il vise à permettre aux différents participants de présenter leurs travaux de terrain mais également à favoriser l’échange et le débat. Les contributions mettent l’accent sur différentes études de cas à Jérusalem, Gaza et en Cisjordanie, et liant approches micro et macro-sociales. Sans ignorer les problèmes de dépendance, les participants ont été encouragés à étudier les marchés, le secteur privé et les flux transnationaux. Cet événement scientifique, rassemblant une vingtaine de chercheurs palestiniens et internationaux ainsi que des acteurs économiques, entend aborder une un large panel de questions en confrontant les points de vue et les expériences. La diversité des analyses permettra sans doute de présenter une analyse nuancée de la complexité de l’économie palestinienne et de ses perspectives.

Lieux

  • Université d'Hébron
    Hébron, Territoire palestinien

Dates

  • mercredi 16 novembre 2011
  • jeudi 17 novembre 2011

Mots-clés

  • économie, Palestine, économie politique, pratiques économiques

Contacts

  • Laurent Bonnefoy
    courriel : l [dot] bonnefoy [at] ifporient [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Thiery Buquet
    courriel : t [dot] buquet [at] ifporient [dot] org

Pour citer cette annonce

« L’économie politique palestinienne : pratiques quotidiennes, soutenabilité et perspectives », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 17 novembre 2011, http://calenda.org/206205