AccueilFugue, évasion, désertion... Les institutions et l’errance des jeunes

*  *  *

Publié le mercredi 23 novembre 2011

Résumé

Durant les XIXe, XXe et au XXIe siècle, des enfants et des adolescents fuient leur famille. Les raisons qui président à ces fugues sont multiples : recomposition familiale mal supportée, maltraitance, responsabilité trop lourde, refus d’un destin imposé, amour contrarié, etc. Ils échappent aussi à la surveillance des institutions censées seconder les familles dans leurs tâches éducatives ou se substituer à elles. Cette journée entend éclairer certains de ces aspects.

Annonce

Présentation

Durant les XIXe, XXe et au XXIe siècle, des enfants et des adolescents fuient leur famille. Les raisons qui président à ces fugues sont multiples : recomposition familiale mal supportée, maltraitance, responsabilité trop lourde, refus d’un destin imposé, amour contrarié, etc. Ils échappent aussi à la surveillance des institutions censées seconder les familles dans leurs tâches éducatives ou se substituer à elles.

Pourquoi les enfants s’évadent-ils de la « maison de correction » ? Pourquoi fuguent-ils de la famille d’accueil, de l’Assistance publique, de la Maison d’enfants à caractère social ou du foyer de la Protection judiciaire de la jeunesse ? Pourquoi désertent-ils l’école ? Comment échappent-ils à la surveillance des institutions ? Quelles formes prennent leur « cavale » ? Comment se termine leur périple ? Certains parviennent-ils à échapper définitivement au contrôle de la société ? Du côté des institutions, comment ces tentatives sont-elles désignées et analysées ? Comment sont-elles traitées ?

Cette journée ne prétend pas répondre définitivement à toutes ces questions, mais elle entend éclairer certains de ces aspects.

Programme 9 décembre 2011 

9h15 Café d’accueil et mot de bienvenue des organisateurs

Modérateur : Samuel BOUSSION, Université Paris 8

  • 10h00 : Eric PIERRE, historien, Université d’Angers, « Goûter à la liberté, même pour quelques heures ! S’évader des établissements de correction (années 1880-1937).
  • 10h20 : Elise Yvorel, historienne, ingénieure de recherche au Clersé/CNRS - Lille, La fugue des enfants des internats appropriés de Chanteloup et Spoir : entre permissivité et sévère répression.

10h40 Débats

11h15-12h30 Table ronde sur La fugue des institutions de placement éducatif

Animation par Gisèle FICHE, présidente de l’AH-PJM avec :

  • Mustapha LABZAE, directeur du CEF d’Allones (Sarthe, Association Montjoie),
  • Jean-Claude LEGUET, directeur d’un établissement de placement éducatif de la PJJ (Essonne),
  • Christine MANUEL, psychologue au CEF de Savigny-sur-Orge (Essonne).

14h15-17h00

Modérateur : Jean-Jacques YVOREL, ENPJJ

  • 14h15 Benoist JOLLY, formateur chercheur ENPJJ, Distribution, qualification et traitement des fugues en CEF, entre ordre prescrit et ordre négocié.
  • 14h35 Etienne Douat, sociologue, Université de Poitiers, Errance des jeunes… errance de l’école. Retour sur la construction d’une population dite « à risque ».

14h55-15h15 Débats

15h15-16h30 Table ronde : Prévenir la rupture scolaire, quels leviers d’action ?

Animation par Marie-Hélène CHOPIN, directrice PTF/ENPJJ Pantin, avec :

  • Jean BARBAREAU, conseiller d’orientation (psychologue, CIO Paris),
  • Véronique GUENEAU, conseillère technique départementale, service social scolaire (IA Créteil)
  • Nadia HACHE, présidente de l’association Coup de Pouce-PIJ (Massy, 91).

Lieux

  • 2 rue de la Liberté
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • mercredi 09 novembre 2011

Fichiers attachés

Contacts

  • Gisèle Fiche
    courriel : fichegi [at] modulonet [dot] fr

Source de l'information

  • Grégoire Meurin
    courriel : editions-enpjj [at] justice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Fugue, évasion, désertion... Les institutions et l’errance des jeunes », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 23 novembre 2011, http://calenda.org/206232