AccueilConserver, archiver, éditer. Usages de la correspondance savante, XVIIe-XVIIIe siècles

Conserver, archiver, éditer. Usages de la correspondance savante, XVIIe-XVIIIe siècles

Conservation, archiving and publication. Uses of scholarly correspondance, 17th-18th centuries

*  *  *

Publié le jeudi 24 novembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Acteurs de la « révolution épistolaire » de l’époque moderne, les savants des XVIIe et XVIIIe siècles ont amplement recouru à la communication par lettre. Les historiens utilisent de longue date ces corpus, souvent massifs. Malgré leur richesse, ils suscitent actuellement insatisfaction et incertitudes. Ils ne reflètent en effet pas directement l’activité des lettrés et des savants. Ils sont le résultat de processus complexes de manipulation, de sélection, de classement, de conservation par les savants eux-mêmes, puis d’archivage et d’édition, qui conditionnent les résultats que l’on peut attendre de leur traitement. Ces opérations matérielles et intellectuelles, dont la description a longtemps été reléguée au rang de préliminaire à l’enquête historique, doivent aussi être considérés comme une voie d’accès à une histoire intellectuelle de l’épistolarité savante. C’est cette histoire d’une pratique savante que cette journée d’étude entend soumettre à l’enquête.

Annonce

 Journée d’études. Mercredi 30 novembre, 10-17h, Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (Aix-en-Provence) : Conserver, archiver, éditer. Usages de la correspondance savante, XVIIe-XVIIIe siècles

Présentation

Acteurs de la « révolution épistolaire » de l’époque moderne, les savants des XVIIe et XVIIIe siècles ont amplement recouru à la communication par lettre. Les historiens des sciences, des savoirs, des pratiques intellectuelles, utilisent de longue date ces corpus, souvent massifs. Il y ont puisé des éléments de biographies intellectuelles. Ils y ont cherché les sources d’une histoire de la formation des savoirs, attentive aux pratiques de la recherche, aux débats et aux échecs. Plus récemment, ces corpus ont nourri l’étude des réseaux intellectuels, des processus de communication et de transferts.

Malgré leur richesse, ces corpus suscitent actuellement insatisfaction et incertitudes. Ils ne reflètent en effet pas directement l’activité des lettrés et des savants. Ils sont le résultat de processus complexes de sélection, de classement, de conservation par les savants eux-mêmes, puis d’archivage et d’édition, qui conditionnent les résultats que l’on peut attendre de leur traitement.

Ces opérations matérielles et intellectuelles, dont la description a longtemps été reléguée au rang de préliminaire à l’enquête historique, doivent aussi être considérés comme une voie d’accès à une histoire intellectuelle de l’épistolarité savante. C’est cette histoire d’une pratique savante que cette journée d’étude entend soumettre à l’enquête.

Programme

Matinée : 10-13h (salle Temime).

Présidence : Emmanuelle Chapron.

  • Emmanuelle Chapron (TELEMME), Jean Boutier (Centre Norbert Elias), Introduction.
  • Jean Boutier, Andrea Bruschi (Centre Norbert Elias), La correspondance d’Etienne Baluze.
  • Mark Greengrass (University of Sheffield, Freiburg Institute of Advanced Studies), L’ombre des archives dans les cultures du savoir du XVIIe siècle.

Après-midi : 14-17h (salle Duby).

Présidence : Jean Boutier.

  • Martin Stuber (Université de Bern), Le réseau de correspondance de Haller : constitution, autoreprésentation, conservation.
  • Patrice Bret (Centre Alexandre Koyré), Guyton de Morveau et le continuum de la correspondance et du laboratoire d'un encyclopédiste.
  • Anne Saada (CNRS), Christian Gottlob Heyne - directeur de la bibliothèque de Göttingen, secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences, rédacteur des Göttingische gelehrte Anzeigen -  et ses correspondances (1763-1812 ).

Lieux

  • 5 rue du Château de l'horloge (Maison méditerranéenne des sciences de l'homme)
    Aix-en-Provence, France

Dates

  • mercredi 30 novembre 2011

Mots-clés

  • correspondances savantes, archivage, édition

Contacts

  • Emmanuelle Chapron
    courriel : chapron [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuelle Chapron
    courriel : chapron [at] mmsh [dot] univ-aix [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Conserver, archiver, éditer. Usages de la correspondance savante, XVIIe-XVIIIe siècles », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 24 novembre 2011, http://calenda.org/206313