AccueilSéminaire doctoral d'histoire de Marseille, Moyen Âge-XIXe siècle (2011-2012)

Séminaire doctoral d'histoire de Marseille, Moyen Âge-XIXe siècle (2011-2012)

Doctoral seminar on the history of Marseille, Middle Ages-19th century (2011-2012)

*  *  *

Publié le lundi 28 novembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Ce séminaire doctoral a pour ambition de créer une dynamique entre les chercheurs ayant pour objet d’études la ville de Marseille. Combinant pendant cinq séances des communications de doctorants et de chercheurs confirmés, il vise à favoriser l’échange et la formation, et à proposer des approches nouvelles dans la manière de faire l’histoire de cette cité. Une attention particulière sera portée tout au long de l'année aux images et partis pris qui se dégagent encore trop souvent lorsque l'on évoque Marseille et son histoire. Ce séminaire se propose alors de revenir à des questions premières : qu’est-ce que l’objet « Marseille » pour la communauté de chercheurs que nous sommes (enseignants, doctorants, étudiants, archivistes, etc.) ? Comment le penser, l’aborder et le traiter ? À partir de quelles sources, et selon quelles méthodes ?

Annonce

Argumentaire

Ce séminaire doctoral a pour ambition de créer une dynamique entre les chercheurs ayant pour objet d’études la ville de Marseille. Combinant pour chaque séance des communications de doctorants et de chercheurs confirmés, il vise à favoriser l’échange et la formation, et à proposer des approches nouvelles dans la manière de faire l’histoire de cette cité. Les objectifs de ces cinq rencontres sont multiples. D’abord, proposer un bilan des profonds renouvellements de ces 15 dernières années dans la connaissance de l’histoire de Marseille et des approches que l’on peut avoir face à celle-ci. Ensuite, un des souhaits de ces sessions est d’engager tout au long de cette année une réflexion sur les images véhiculées lorsque l’on évoque cette ville, et qui caractérisent encore souvent nos travaux. En effet, à la lecture d’un grand nombre d’écrits consacrés à l’histoire de Marseille, se dégage un parti pris qui lui confère un caractère « unique » et « exceptionnel », sur lequel il est essentiel de réfléchir. Sans nier l’existence d’une spécificité propre à chaque ville, nous ne visons pas ici à caractériser une quelconque identité marseillaise. Au contraire, c’est bien le décloisonnement de ce terrain qui est recherché, afin de pouvoir convenir de ce qui relève d’éventuelles spécificités locales et de tendances propres à une époque toute entière. Finalement, ce séminaire se propose de revenir à des questions premières : qu’est-ce que l’objet «Marseille» pour la communauté de chercheurs que nous sommes (enseignants, doctorants, étudiants, archivistes, etc.) ? Comment le penser, l’aborder et le traiter ? À partir de quelles sources, et selon quelles méthodes ?

Programme

Séance 1. Séance introductive : Bilans historiographiques sur l’histoire de Marseille aux époques médiévale et moderne.

15 décembre 2011. 14h-17h, Salle Duby, MMSH

L’historiographie marseillaise bénéficie depuis une quinzaine d’années d’un fort renouvellement, notamment pour les périodes médiévale et moderne. De nouvelles problématiques émergent, en accord avec l’évolution générale de l’historiographie en France, de même que des dossiers « spécifiquement » marseillais sont réouverts. Ce renouveau bénéficie de l’apport de plus en plus important des autres sciences sociales, et particulièrement du dialogue fécond qui se noue entre histoire et archéologie. Sur le mode d’une « leçon », cette première séance de notre séminaire vise à faire le point sur les dernières tendances de la recherche et leur application au terrain marseillais.

  • Thierry Pécout (Maître de conférences – Histoire médiévale – TELEMME – IUF)
  • Régis Bertrand (Professeur émérite – Histoire moderne – TELEMME)

Séance 2. La mise en fiche de la justice : une exploration des sources judiciaires.

19 janvier 2012. Après-midi, EHESS Marseille, Vieille Charité

Les archives judiciaires, notamment celles composées par les procédures des différents tribunaux, sont depuis les années 1960 largement utilisées par les historiens. La richesse des informations qu’elles livrent, tant sur la déviance et la criminalité que sur la vie ordinaire des populations, en font une source aujourd’hui incontournable. Les problèmes inhérents à leur traitement étant largement discutés (objectivité de la source, vision biaisée de la réalité sociale, production administrative du pouvoir et non parole directe des populations, etc.), ce qui nous intéresse particulièrement dans cette seconde séance de notre séminaire est de questionner la manière dont il est possible de produire des bases de données à partir de ce type d’archive, et comment ensuite les utiliser dans un travail historique. Nous interrogerons ainsi le côté “technique” du traitement des sources, en portant une attention particulière à l’articulation entre approche qualitative et quantitative de ce type de document, ainsi qu’aux variations des échelles d’observation dans leur analyse.

  • Christophe Regina (Doctorant – Histoire moderne – TELEMME)
  • Céline Regnard (Maître de conférences – Histoire contemporaine - TELEMME)

Séance 3. Transformer la ville : réception et perception du changement urbain par les populations.

15 mars 2012. 14h-17h, Salle 101, MMSH

L’histoire urbaine en France est aujourd’hui un champ historiographique traditionnel et bien ancré, au même titre que l’histoire politique, économique, ou sociale. Il existe une extraordinaire diversité dans les approches du fait urbain, au risque parfois de provoquer l’éclatement de ce champ. Malgré le foisonnement des études urbaines en histoire, il reste des approches encore inexplorées et inexploitées. Peu de travaux se sont en effet intéressés aux modalités de la croissance et des transformations urbaines. Plus rares encore sont ceux qui ont étudié le sens que pouvait recouvrir ces processus chez ceux qui les ont vécu.

Cette séance de notre séminaire se propose donc de réfléchir sur le sens (des processus de) transformations de la ville − que ces processus soient le fait d’opérations d’urbanisme programmées ou simplement du lotissement «ordinaire» et «continu» de la ville − et sur la manière dont ils ont pu être reçu et perçu par les contemporains.

  • Colette Castrucci (Docteur en histoire – INRAP)
  • Jean-Stéphane Borja ( Doctorant – UMR 6127 LAMES – sociologie) (à confirmer)

Séance 4. Le port, la ville, et les gens de mer : une histoire de “l’identité” portuaire est-elle possible ?

20 avril 2012. 14h-17h. EHESS Marseille, Vieille Charité

Il apparaît impossible aujourd’hui, lorsque l’on évoque la ville de Marseille, d’omettre de parler de son port. Cet élément du dispositif urbain, à l’origine de la fondation et du développement continu de la cité, est pourtant peu pensé en lui-même, comme objet propre détaché de sa fonction, au sein de la communauté de chercheurs ayant choisi Marseille comme objet d’études. L’objectif de cette séance est donc de s’interroger sur la dimension portuaire de la ville. La question qui nous préoccupe est celle de savoir comment le port peut jouer un rôle dans l’émergence et l’affirmation d’une identité citadine, comment les gens de mers s’insèrent au sein de la population, et comment ces derniers sont-ils perçus par le reste des habitants ? D’un point de vue méthodologique, nous nous interrogeons sur la manière d’aborder cet élément du dispositif urbain sans prendre nécessairement en compte sa fonction. Mais aussi sur les sources permettant de nous éclairer sur ce lieu, autres que celles produites spécifiquement par des institutions liées aux activités maritimes. Cette séance souhaite donc produire une réflexion sur le port et les gens de mers dans une perspective d’histoire des sensibilités, et non plus exclusivement dans une approche économique du port.

  • Gilbert Buti (Professeur – Histoire moderne – TELEMME) : discutant
  • Christopher Denis-Delacour (Doctorant – Histoire moderne – TELEMME)
  • Thierry Allain (Maître de conférences – Histoire moderne – EA 4424 C.R.I.S.E.S)

Séance 5. Gouverner la ville, gouverner les hommes : étude des politiques municipales envers des populations spécifiques.

24 mai 2012. 14h-18h, Salle Duby, MMSH

L’image « cosmopolite » de Marseille n’est pas neuve, de même que sa réputation de cité violente : la ville accueille depuis le Moyen Âge des populations aux origines et aux conditions sociales très variées, allant des marchands de l’époque moderne aux ouvriers des XIXe et XXe siècles, etc. Face à elles, les politiques municipales ont adopté différents types de mesure, allant de la répression à l’accueil, dans le but de faire coexister, ou du moins réglementer en partie la vie de ces différents groupes. C’est cette question de la gestion et de l’attitude des pouvoirs publics municipaux face à ces populations particulières que nous souhaitons interroger lors de la dernière séance de notre séminaire. Quels diagnostics la municipalité produit-elle face à de telles problématiques ? Quelles solutions sont apportées ? Perçoit-on une spécificité marseillaise en la matière ? Telles sont les questions que nous souhaitons aborder lors de notre dernière rencontre de l’année.

  • François Otchakovsky-Laurens (Doctorant, TELEMME, Histoire médiévale)
  • Jean-Baptiste Xambo (Doctorant – UMR 8562 – CNE – Histoire moderne)
  • Laurence Americi (Maître de conférences – Histoire contemporaine – TELEMME)

Lieux

  • 5 rue du Chateau de l'horloge (MMSH) et 2 rue de la Charité (EHESS)
    Aix-en-Provence, France
  • 5 rue du Chateau de l'horloge (MMSH) et 2 rue de la Charité (EHESS)
    Marseille, France

Dates

  • jeudi 15 décembre 2011
  • jeudi 19 janvier 2012
  • jeudi 15 mars 2012
  • vendredi 20 avril 2012
  • jeudi 24 mai 2012

Mots-clés

  • histoire de Marseille, historiographie, séminaire doctoral, histoire de la justice, histoire urbaine, histoire maritime, histoire culturelle, histoire politique

Contacts

  • Fleur Beauvieux
    courriel : fleurbvx [at] hotmail [dot] fr
  • Julien Puget
    courriel : puget [dot] julien [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Julien Puget
    courriel : puget [dot] julien [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Séminaire doctoral d'histoire de Marseille, Moyen Âge-XIXe siècle (2011-2012) », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 28 novembre 2011, http://calenda.org/206367