AccueilChanger d’échelle pour renouveler l’histoire de la Shoah

Changer d’échelle pour renouveler l’histoire de la Shoah

Exploring the micro history of the holocaust

*  *  *

Publié le vendredi 02 décembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Appel à communication pour un colloque international « changer d'échelle pour renouveler l'histoire de la shoah » prévu en décembre 2012 à Paris. Date limite de soumission : 15 février 2012.

Annonce

Argumentaire

Si depuis plusieurs années l’histoire de la Shoah connu un important développement de travaux relevant de la microhistoire, cette approche demeure encore marginale en France. De nombreuses enquêtes sont ainsi venues enrichir notre connaissance de la période en adoptant une focale « micro » sur plusieurs types de terrains : étude des trajectoires d’une ou plusieurs familles, suivis de convois, histoires d’un ghetto, d’un camp, d’une ville, d’une région… Si ces travaux entendent apporter une pierre locale à l’édifice national ou européen de l’histoire de la destruction des Juifs d’Europe, nous aimerions, en réunissant des historiens de différents pays, confronter les différentes méthodes appliquées dans ces travaux et questionner la spécificité de l’échelle d’observation propre à la microhistoire dans la compréhension de l’histoire des persécutions.

Si le changement d’échelle d’observation produit des connaissances spécifiques, non aisément observables à des échelles plus larges, il constitue également une opération scientifique aux présupposés et aux implications sur lesquels nous nous proposons de revenir en détail au cours de ce colloque. Circonscrire le terrain d’observation revient à penser en termes d’espace social et donne la possibilité de restituer, entre choix et contrainte, les déterminants sociaux des itinéraires et les choix auxquels les individus sont confrontés. Le cadre monographique permet-il de relire autrement les relations sociales qui se jouent entre les individus, en particulier au sein de la trilogie victimes, exécuteurs, témoins ? Comment l’approche prosopographique, en renseignant sur les réseaux d’interconnaissance, les groupes d’appartenance, les trajectoires biographiques, vient informer différemment sur les moyens, les connaissances et les possibilités dont les hommes et femmes confrontés à la persécution comme acteurs, observateurs ou victimes, disposent ? Ces démarches conduisent à aborder les hypothèses développées depuis les années 1980 par les promoteurs de la microstoria pour d’autres périodes, mais qui peuvent être mises en œuvre de manière féconde pour l’analyse de la Shoah. Les notions d’interaction, de champ des possibles ou encore d’encastrement permettent-elles de penser différemment l’histoire des persécutions ? Quelles sont les vertus heuristiques, les difficultés et éventuellement les limites de ces approches ?

L’organisation de ce colloque s’inscrit dans la suite d’une réflexion débutée lors de journées d’études organisées à l’Ecole Normale Supérieure les 9 et 10 juin 2011, qui ont réuni une quinzaine de chercheurs français et étrangers. Il propose de réfléchir conjointement aux effets historiographiques du changement d’échelle et aux manières pratiques de le mettre en œuvre : quelles sont les sources qui s’y prêtent ? Comment des archives jusque-là négligées (formulaires sériels de l’administration…) peuvent-elles être exploitées afin d’éclairer certains questionnements ? Comment utiliser la quantification sur des terrains locaux ? Est-il possible, et à quelles conditions, d’adopter des méthodologies classiques de l’histoire sociale sur des questions controversées et enjeux de mémoire, et plus précisément sur le terrain de la Shoah, défini en grande partie par son exceptionnalité ? Ce colloque international propose de confronter les approches de chercheurs qui, tous, abordent l’histoire des persécutions à partir d’un angle local en comparant les points de vue engagés par les différents terrains, les méthodes et les échelles adoptées. Il s’agira également de voir dans quelle mesure la comparaison entre des études locales portant sur différents pays s’avère fructueuse.

La liste des thèmes abordés pourra s’organiser autour des axes suivants :

1. Nouveaux objets, nouvelles questions.

  • Fichage et identification
  • Voisinages, proximités, insertions sociales
  • « Aryanisation » : des grandes entreprises aux petits commerces
  • Mises à mort : pogroms, assassinats, centres de mise à mort

Méthodes, renouvellements épistémologiques.

  • Questions d’écriture (vocabulaires, styles…)
  • Quantification : approches, usages, limites
  • « Moi et les miens » ou les historiens de la Shoah et la Shoah
  • La question des sources : témoignages et archives, concurrence et complémentarité
  • La fin du témoin ? Comment écrire la Shoah après les témoins ?

Choix d’échelles.

  • Que faire de la monographie ?
  • Le normal et l’exceptionnel (petits lieux, regards excentrés…)
  • Les capitales comme champ de la microhistoire ?

Modalités de soumission

Nous invitons toutes les personnes intéressées à soumettre une proposition de trois pages maximum (interligne double) ainsi qu’un CV par mail à l’adresse suivante : shoahconference@gmail.com

impérativement avant le 15 février 2012.

La composition exacte des participants au colloque sera fixée en avril 2012 après examen des propositions reçues suite à l’appel à communication. Les textes  définitifs devront être impérativement rendus le 1er novembre 2012.

Comité d’organisation :

Claire Zalc (CNRS), Tal Bruttmann (Ville de Grenoble), Ivan Ermakoff (University of Wisconsin at Madison), Nicolas Mariot (CNRS)

Comité scientifique:

Omer Bartov (Brown University), Jan Grabowski (University of Ottawa), Jan Gross (Princeton University), Maurice Olender (EHESS), Dieter Pohl (Universität Klagenfurt), Annette Wieviorka (CNRS-Paris1)

Lieux

  • 45 rue d'Ulm (Ecole Normale Supérieure)
    Paris, France

Dates

  • mercredi 15 février 2012

Mots-clés

  • Holocauste, microhistoire, méthodes, Shoah

Contacts

  • Claire Zalc
    courriel : Claire [dot] Zalc [at] ens [dot] fr

Source de l'information

  • Claire Zalc
    courriel : Claire [dot] Zalc [at] ens [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Changer d’échelle pour renouveler l’histoire de la Shoah », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 02 décembre 2011, http://calenda.org/206432