AccueilLa fabrique institutionelle de l'asile

La fabrique institutionelle de l'asile

Asylums - intitutional factories

*  *  *

Publié le vendredi 02 décembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Cette journée d’étude se propose ainsi d’appréhender le monde institutionnel de l’asile de l’intérieur, en interrogeant les pratiques, les vécus et les représentations des experts qui le constituent. Qui sont-ils et pourquoi s’engagent-ils dans ce type de métier ? Quelles catégories, discours et savoir experts mobilisent-ils pour penser leur action et la légitimer ? A quels dilemmes sont-ils confrontés dans leurs pratiques quotidiennes et quelles techniques, plus ou moins bricolées, mettent-ils en place pour les résoudre ? Les interventions aborderont ces questions, à partir d’une perspective ethnographique et historique, en se penchant autant sur le processus de détermination du statut de réfugié que sur celui, plus large, de la recherche de « solutions durables ».

Annonce

Présentation

L'institut d'ethnologie de l'université de Neuchâtel et le laboratoire Migrinter (CNRS/Université de Poitiers) ont le plaisir de vous inviter à la journée d'étude La fabrique institutionnelle de l'asile. Coordination et contacts: Marion Fresia (Université de Neuchâtel)  & Karen Akoka (Migrinter/Université de Poitiers). Cette journée d’étude se propose ainsi d’appréhender le monde institu- tionnel de l’asile de l’intérieur, en interrogeant les pratiques, les vécus et les représentations des experts qui le constituent.

L’entre-deux-guerres s’est marquée par la construction progressive des réfugiés et de l’asile comme objets de politiques publiques nationales et internationales. La catégorie juridique du réfugié s’est progressive- ment institutionnalisée et codifiée, puis universalisée via l’adoption de la Convention de Genève relative au statut de réfugié par plus de 140 pays. Au cœur de ce processus, se trouvent une organisation internatio- nale, le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés, mais aussi un ensemble d’institutions gouvernementales et non-gouver- nementales au sein desquels une multitude d’experts et de fonction- naires travaillent à identifier des réfugiés et trouver une solution à leur situation d’exil perçue comme « hors norme ». Paradoxalement, alors que les politiques d’asile deviennent toujours plus restrictives depuis les années 1980, et que l’on parle communément de « crise de l’institution de l’asile », ce monde de professionnels de l’asile ne cesse de s’accroître, se professionnaliser et se bureaucratiser. Souvent diabolisées, ces institutions de l’asile ont tendance à être appréhendées par les sciences sociales comme des entités homo- gènes, dotées d’une rationalité propre. Leur dynamique interne reste mal connue de même que la manière dont s’y fabriquent, concrètement, des réfugiés, des rapatriés ou encore des déboutés.

Cette journée d’étude se propose ainsi d’appréhender le monde institu- tionnel de l’asile de l’intérieur, en interrogeant les pratiques, les vécus et les représentations des experts qui le constituent. Qui sont-ils et pourquoi s’engagent-ils dans ce type de métier ? Quelles catégories, discours et sa- voir-experts mobilisent-ils pour penser leur action et la légitimer ? A quels dilemmes sont-ils confrontés dans leurs pratiques quotidiennes et quelles techniques, plus ou moins bricolées, mettent-ils en place pour les résoudre ? Les interventions aborderont ces questions, à partir d’une perspective ethnographique et historique, en se penchant autant sur le processus de détermination du statut de réfugié que sur celui, plus large, de la recherche de « solutions durables ». Elles s’attacheront à prendre au sérieux la réflexivité des experts de l’asile sur leurs propres pratiques dans une diversité d’insti- tutions (HCR, organismes nationaux chargés de la gestion de l’asile et ONG spécialisées dans l’assistance aux réfugiés) et de contextes géographiques.

Programme

Session 1 La fabrique des réfugiés dans le temps

Discutant : Etienne Piguet (Institut de géographie, Université de Neuchâtel)

  • 9h15 Jérôle Elie (Graduate Institute, Genève) La fabrique de l’asile à travers l’histoire : le rôle du Haut Commissariat des Nations-Unies aux réfugiés.
  • 09h45 Karen Akoka (Migrinter, Université de Poitiers) Des « vrais » réfugiés aux « faux » demandeurs d’asile : apports d’une socio-histoire des pratiques des agents de l’OFPRA

Session 2 Experts et « savoirs-experts » de l’asile

Discutante : Denise Efionayi (Forum suisse pour les Migrations,Neuchâtel)

  • 11h00 David Bozzini (Institut d’ethnologie de Neuchâtel et African studies Center, Leiden) Normes de production et circulation des informations sur les pays d’origine en Suisse.
  • 11h30 Marion Fresia (Institut d’ethnologie Université de Neuchâtel) « Nous sommes un mélange de cow boy, de nones et de diplomates » : trajectoires et identités professionnelles des experts du HCR.

Session 3 Juger l’asile : effets de lieux et dilemmes moraux

Discutante : Marie-Claire Caloz Tschopp (Institut d’études politiques, Université de Lausanne)

  • 13h45 Johanna Probst (Université de Strasbourg et Universität Marburg) Doutes et certitudes des officiers de l’asile en Allemagne.
  • 14h15 Estelle d’Halluin (Centre nantais de sociologie, Université de Nantes) Associations et institutions dans le jugement de l’asile en France : effets de lieux et pratiques de justice locale.
  • 14h45 Andreas Von Kanel & Mirjam Brunner (Institut d’ethnologie, Neuchâtel) La construction sociale de la crédibilité : la fabrique du statut de réfugié au sein de deux représentations du HCR en Afrique du Nord.

Session 4 La construction sociale des « solutions durables »

Discutante : Ellen Hertz (Institut d’ethnologie, Neuchâtel)

  • 16h00 Kristin Sandvick (Peace Institute, Oslo) The Quest for Credible Resettlement Claims: Navigating Collective Identity and Personal Encounters in Kampala, Uganda”
  • 16h30 Guilia Scalettaris (Centre d’études africaines, Ecole des hautes études en sciences sociales) Repatriation to Afghanistan: the institutional production of voluntariness

Lieux

  • Saint-Nicolas 4 (Université de Neuchâtel, Institut d'ethnologie)
    Neuchâtel, Confédération Suisse

Dates

  • vendredi 16 décembre 2011

Contacts

  • Karen Akoka
    courriel : kakokak [at] hotmail [dot] com
  • Marion Fresia
    courriel : marion [dot] fresia [at] unine [dot] ch

Source de l'information

  • Karen Akoka
    courriel : kakokak [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La fabrique institutionelle de l'asile », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 02 décembre 2011, http://calenda.org/206433