AccueilLe sacrifice aujourd’hui. Girard et Lévi-Strauss

Le sacrifice aujourd’hui. Girard et Lévi-Strauss

Sacrifice today. Girard and Lévi-Strauss

*  *  *

Publié le vendredi 02 décembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Claude Lévi-Strauss et René Girard ont fortement contribué, chacun avec son génie propre, à rénover en profondeur l’anthropologie du siècle dernier. Cependant, à considérer leurs travaux respectifs, tout semble les opposer. Si le sacrifice peut servir à jeter un pont entre eux, ce n’est certainement pas à titre de dénominateur commun. Sa place est marginale, chez Lévi-Strauss, où il sert surtout de repoussoir à la pensée totémique et classificatoire, qui oriente notre rapport au monde naturel et social. Elle est, au contraire, centrale, chez Girard, où le sacrifice est la racine et le pivot de l’organisation sociale.

Annonce

Le sacrifice aujourd’hui. Girard et Lévi-Strauss. Séminaire organisé par l’Association Recherches Mimétiques et le CIEPFC

Présentation

Claude Lévi-Strauss et René Girard ont fortement contribué, chacun avec son génie propre, à rénover en profondeur l’anthropologie du siècle dernier. Ce sont aussi deux grands écrivains français, alliant clarté de la pensée et puissance de synthèse.

Cependant, à considérer leurs travaux respectifs, tout semble les opposer. Si le sacrifice peut servir à jeter un pont entre eux, ce n’est certainement pas à titre de dénominateur commun. Sa place est marginale, chez Lévi-Strauss, où il sert surtout de repoussoir à la pensée totémique et classificatoire, qui oriente notre rapport au monde naturel et social. Elle est, au contraire, centrale, chez Girard, où le sacrifice est la racine et le pivot de l’organisation sociale.

C’est justement parce qu’il occupe, chez ces deux auteurs, des positions symétriques et inverses que le thème du sacrifice devrait pouvoir, mieux que d’autres, favoriser la comparaison et l’évaluation réciproque de leurs pensées concurrentes et complémentaires. Alors que le croisement entre ces deux anthropologies a rarement été tenté, l’éloignement dont nous bénéficions nous permet de les situer au cœur du « moment 1960 » en philosophie et en sciences humaines, et ainsi d’éclairer, appuyés sur leur opposition féconde, les phénomènes de violence de masse qui nous sont contemporains.

Tel est le pari de cette journée d’étude, qui, s’il est gagné, devrait déboucher sur un colloque international destiné à en conforter et développer les résultats.

Programme:

9h : accueil des participants

9h15-9h30 : Présentation (Frédéric Worms et Benoît Chantre)

  • 9h30-10h15 : Kozo Watanabe : La forclusion du sacrifice chez Lévi-Strauss.
  • 10h15-11h : Lucien Scubla : Les organisations dualistes revisitées ou René Girard chez les Bororo.

11h-11h15 : pause

  • 11h15-12h : Simon Simonse : Le dualisme nilotique comme dynamique sacrificielle.
  • 12h-12h45 : Mark Anspach : Au principe de la réciprocité : les origines sacrificielles des structures d’échange chez Lévi-Strauss et Girard.

Pause déjeuner

  • 14h30-15h15 : Paul Dumouchel : Le sacrifice et la chasse aux têtes.
  • 15h15-16h : Camille Tarot : Tristes tropes. En deçà du conflit de Girard et de Lévi-Strauss sur le sacrifice et le sacré, quelle issue ?

16h-16h15 : pause

  • 16h15-17h : Frédéric Keck : Girard et Lévi-Strauss face aux maladies infectieuses émergentes.
  • 17h-17h30 : discussion générale et conclusion

Lieux

  • 45 rue d'Ulm (École normale Supérieure)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 27 janvier 2012

Mots-clés

  • Claude Lévi-Strauss, René Girard, sacrifice

Contacts

  • Chantre Emmanuelle
    courriel : recherches [dot] mimetiques [at] gmail [dot] com
  • Keck Frédéric
    courriel : keck [dot] fred [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Association Recherches Mimetiques
    courriel : recherches [dot] mimetiques [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le sacrifice aujourd’hui. Girard et Lévi-Strauss », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 02 décembre 2011, http://calenda.org/206444