AccueilRencontrer l’exotisme

Rencontrer l’exotisme

Encountering the exotic

La collection, le commerce et l’échange d’objets exotiques en Europe, Asie, Afrique et Amériques, du XVIe siècle au XXIe siècle

The collecting, trade and exchange of exotic goods between Europe, Asia, Africa and the Americas, from the 16th century to 21st century

*  *  *

Publié le mercredi 07 décembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Appel à contributions pour une session sur le commerce et la consommation des objets exotiques dans le monde du XVIe siècle à nos jours pour le World Economic History Congress (Cape Town, 12 et 13 juillet 2012).

Annonce

Version française

XVIth World Economic History Congress, 9th-13th July 2012, University of Stellenbosch, Cape Town, South Africa

Rencontrer l’exotisme : la collection, le commerce et l’échange d’objets exotiques en Europe, Asie, Afrique et Amériques, du XVIe siècle au XXIe siècle.

La rencontre entre voyageurs, marchands, explorateurs ou touristes et une culture matérielle exotique et les échanges d’objets soulèvent des questions relatives aux pratiques culturelles comme aux changements technologiques et économiques. Cette session veut explorer les circulations et les formes d’appropriation d’objets exotiques en observant la manière dont ces objets sont collectés, transportés, déplacés et échangés entre diverses cultures, du XVIe siècle à nos jours. 

Considérer le caractère exotique de ces objets nous invite à prêter attention aux fonctions et statuts successifs de ces objets circulant à travers les frontières nationales, à travers les campagnes et les villes, à travers les espaces publics et privés, des espaces d’origine aux espaces de consommation. Cette session veut explorer l’influence de ces échanges et rencontres sur tous les genres d’objets, des objets rituels aux objets d’art, des objets domestiques aux objets techniques, scientifiques ou militaires, que les objets soient nouveaux ou anciens, ordinaires ou rares. En observant une large période, il s’agit de mieux comprendre les mutations de la collecte, du commerce, de la production et de la consommation de ces objets et comment ces circulations d’objets influencent plus largement les changements économiques nationaux et internationaux.

Cette session vise à appréhender ces échanges depuis une double perspective : à la fois en observant la façon dont le monde occidental rencontre par les objets le reste du monde et en observant la façon dont les « autres » rencontrent l’Occident et ses objets. Il s’agit à chaque fois de comprendre comment ces objets sont vendus, appropriés, consommés et comment ces échanges modifient l’activité économique et influencent la nature de la production. Le questionnement des mutations de nature et de statut des objets exotiques comme des mutations dans le temps et l’espace des catégories pour les penser sont au cœur de cette session.

Dans un monde où la circulation des objets et des personnes concerne les mutations économiques comme industrielles, le tourisme comme les migrations, les objets offrent le moyen de questionner l’imaginaire de l’exotisme et l’évolution des activités économiques et des pratiques commerciales qu’il engendre.

Les papiers pourront notamment s’interroger sur :

  • les acteurs de ce commerce – les voyageurs, les explorateurs, les marchands, les scientifiques, les artistes, les marchands de curiosités, les collectionneurs, les soldats…
  • la biographie des objets exotiques dans toute leur diversité – objets rituels, domestiques, luxueux, objets créés pour l’exportation, objets techniques ou de savoir…
  • les espaces d’échanges et de commerce – espaces marchands, ventes aux enchères, galleries, boutiques…
  • les espaces d’exposition – musées, expositions publiques, jusqu’à la mise en scène dans les espaces intérieurs privés.

Modalités de soumission

Merci d’envoyer un résumé de moins de 400 mots aux addresses suivantes :

Date limite : 15 février 2012

English version

XVIth World Economic History Congress, 9th-13th July 2012, University of Stellenbosch, Cape Town, South Africa

Encountering the ‘exotic’: the collecting, trade and exchange of exotic goods between Europe, Asia, Africa and the Americas, from the 16th century to 21st century.

The encounter between travellers, merchants and explorers and the exchange of the ‘exotic’ acted as a diverse catalyst for cultural practices, innovation, technological change and economic generation. This session will explore the circulation, assimilation and appropriation of exotic and foreign goods as they are transported, translated, collected and exchanged between diverse cultures from the 16th century to the present day.

Thinking about ‘exotic’ goods invites us to pay attention to the role and function of the ‘exotic’ in different scales – across national boundaries, countries and cities; and in different spaces – in the public and the private domain – as well as the relationships between the places of consumption and the places of origin. This session aims to explore the influence of the encounter with all kinds of ‘exotic’ goods, from ritual objects, to artworks, from objects for the domestic interior, to technological, scientific and military objects; both newly made objects as well the old and the rare. By taking a broad time frame we hope to better understand the mutations of the exchange, collection, trade, display and production and consumption of ‘exotic’ goods and how these encounters influenced broader transnational and transcultural economic change.

The session aims to explore these exchanges both in terms of the perspective of the Western encounter with the ‘Other’ (the West’s appropriation, adaption and translation of the ‘exotic’), and from the perspective of the ‘Other’s’ encounter with the West (how the encounter impacted upon and stimulated economic activities in Asia, Africa and the Americas). The nature and status of ‘exotic’ goods are multiple and complex, as is the nature and status of the ‘exotic’ as it changed through time and space. In our increasingly complex world of exchange, tourism, and migration, the encounter with ‘exotic’ goods may be decreasing, but as a catalyst for the imagination the ‘exotic’ still has a profound impact upon economic activity and practices.

We invite papers to explore these themes and relationships from a wide range of perspectives:

  • On the marketplace actors – the travellers, explorers, merchants, scientists, artists, curiosity dealers, collectors, soldiers.
  • On the biographies of the ‘exotic’ objects themselves – ritual objects, domestic and luxury goods such as porcelain and lacquer, new technologies such as clocks and maps.
  • On the spaces of exchange – market-places, auctions, shops.
  • On the spaces of exhibition and display – institutions such as museums, public exhibitions and galleries, to the display in the domestic interior.

Submissions

Please send abstracts of no more than 400 words abstracts to the session organisers:

Closing Date for Abstracts: 15th February 2012

Lieux

  • Université de Stellenbosch
    Le Cap, Afrique du Sud

Dates

  • mercredi 15 février 2012

Mots-clés

  • culture matérielle, histoire connectée, exotisme, commerce, échanges

Contacts

  • Manuel Charpy
    courriel : manuel [dot] charpy [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Manuel Charpy
    courriel : manuel [dot] charpy [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Rencontrer l’exotisme », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 07 décembre 2011, http://calenda.org/206492