AccueilL'Univers du vin : hommes, territoires et paysages

L'Univers du vin : hommes, territoires et paysages

The Universe of wine: Men, territories and landscapes

Colloque de l'Association d'histoire des sociétés rurales

Colloquium of the Association of History of the Rural Societies

*  *  *

Publié le mardi 13 décembre 2011 par Loïc Le Pape

Résumé

Le vin, produit noble et ancien, constitue un objet d’étude à la croisée des sciences humaines et sociales. Dans un contexte favorable à l’étude des terroirs, des paysages, du rapport à la terre et au territoire, à l’heure où les producteurs sont placés sur le devant de la scène et où la traçabilité devient primordiale, il nous a semblé opportun de d’approfondir la réflexion sur l’Univers du vin et plus particulièrement sur les Hommes, les territoires et les paysages du vin.

Annonce

L'Univers du Vin : Hommes, territoires et paysages, colloque de l'Association d'Histoire des Sociétés Rurales, Bordeaux, MSHA, 4-5-6- octobre 2012

Sous la responsabilité scientifique de Corinne Marache et Stéphanie Lachaud

Argumentaire

Le vin, produit noble et ancien, constitue un objet d’étude à la croisée des sciences humaines et sociales (histoire, géographie, ethnologie, sociologie, histoire du droit, archéologie…), des périodes historiques, mais aussi des champs d’analyse (social, culturel, économique ou politique). Si certains vignobles ont fait l’objet d’études spécifiques, qu’il s’agisse du Sauternais, du Médoc, du Muscadet, des vignobles de Champagne ou encore de Bourgogne, si de nombreux colloques transversaux ont abordé ce thème dans diverses disciplines, il reste pourtant encore beaucoup à dire et à étudier.

Or, dans un contexte très favorable à l’étude des terroirs, des paysages, du rapport à la terre et au territoire, à l’heure où les producteurs sont placés sur le devant de la scène et où la traçabilité devient primordiale, il nous a semblé opportun de d’approfondir la réflexion sur l’Univers du vin et plus particulièrement sur les hommes, les territoires et les paysages du vin.

Les Hommes

Le monde du vin fait intervenir une multitude d’hommes et de femmes aux profils socioprofessionnels divers. On pense bien sûr en premier lieu aux vignerons, qu’il s’agisse de petits vignerons modestes ou de grands propriétaires des domaines prestigieux. Mais il convient aussi d’étudier tous les métiers gravitant autour de la vigne et du vin et souvent moins connus : domestiques et ouvriers agricoles, travailleurs et travailleuses à façon pour des tâches ponctuelles, œnologues, artisans (tonnelier…). Il s’agira d’étudier les mutations, dans le temps comme dans l’espace, de ces métiers du vin, notamment en lien avec l’évolution des techniques. Des portraits de groupes, comme des études de cas permettront de mieux connaître les hommes qui assurent la production du vin. Des études sur les liens et les rapports entre ces différents métiers pourront être proposées, ou encore les mouvements sociaux qui les animèrent.

 Les territoires

Les apports croisés de l’archéologie, de l’histoire et de la géographie pourront apporter des éclairages complémentaires et nouveaux sur les territoires du vin, et ce à diverses échelles.

Des études sur la naissance, le développement, le déclin ou la disparition de territoires viticoles seront les bienvenues. Il conviendra également de s’intéresser à la géomorphologie des terroirs viticoles (côtes, vallées, littoraux), à la nature de leurs sols (grave, sable, calcaire…) et à la spécificité des vins qui en découle. N’oublions pas les apports de l’archéobotanique à la compréhension de la circulation des cépages et des caractéristiques des vins produits.

La question de l’évolution des appellations des régions viticoles puis des terroirs, l’apparition de délimitations officielles, des AOC, nourrira également notre réflexion.

 Les paysages

Les régions de vignoble présentent des paysages spécifiques et très divers, qui ont profondément évolué dans le temps et dans l’espace. Ce colloque pourra donc être l’occasion de se pencher plus avant sur les visages et l’organisation spatiale des vignobles.

On pourra par exemple étudier le passage des joualles aux vignes pleines, les vignobles en situation de polyculture ou de monoculture. L’aspect et la forme même des vignobles pourront aussi être évoqués (vigne haute ou basse, évolution de la taille – manuelle, rogneuse, enjambeurs…–, de la largeur des rangs…), tout comme leurs liens avec la mécanisation de cette production : quelles modifications les améliorations technologiques induisent-elles dans les pratiques, et, de fait, dans les paysages ? Les innovations, traditions et résistances dans tous ces domaines seront volontiers analysées.

Les vignobles présentent aussi des spécificités dans le bâti. Aussi s’agira-t-il d’observer, sur le temps long, les spécificités de l’habitat et des bâtiments agricoles des régions viticoles.

Enfin, à une époque où les représentions comptent beaucoup dans la société de consommation, il conviendra aussi de réfléchir à l’évolution des représentations que l’on se fait du vignoble et des terroirs viticoles, notamment à travers les étiquettes, la publicité ou encore le packaging, mais aussi en fonction des appellations, indications géographiques… De même, la question de la définition, de la reconnaissance et de la protection de ces paysages semble constituer un angle d’analyse pertinent.

 Ces réflexions pourront se décliner dans des études de cas ou des approches plus synthétiques, sur des vignobles français ou étrangers. Comme le suggère l’argumentaire, le colloque entend se concentrer sur le vignoble, le vin et les vignerons, autrement dit les producteurs, la production et les lieux de production (et non de transformation, ce qui exclut les coopératives). Afin de circonscrire notre étude, les questions de commercialisation et de consommation ne seront pas abordées.

propositions de communication 

Les propositions de communication devront comporter un titre court et suggestif, 5 mots‑clés et un argumentaire précis de 2 500 à 4 000 signes, précisant l’objectif de la communication, les éléments clés et les points forts de l’argumentation, les sources mobilisées. L’auteur indiquera ses coordonnées (adresse postale et courriel et ses fonctions).

Ces propositions sont à adresser au plus tard le 15 janvier 2012  à :

Le comité scientifique, composé de spécialistes de la question et des institutions organisatrices, retiendra les propositions qui entreront parfaitement dans les limites des axes proposés et qui fourniront un argumentaire convaincant. Les auteurs seront avisés du résultat de ses déli­bérations avant la fin du mois d’avril 2012.

Des précisions seront alors données sur l’organisation maté­­rielle du colloque, l’hébergement, les liaisons et le lieu du colloque.

Comité scientifique

  • Bernard Bodinier
  • Francis Brumont
  • Michel Figeac
  • Marguerite Figeac
  • Stéphanie Lachaud
  • Sandrine Lavaud
  • Corinne Marache
  • Jean-Marc Moriceau
  • Benoît Musset 
  • Raphaël Schirmer
  • Marc de Ferrières

Comité d’organisation

  • Bernard Bodinier
  • Corinne Marache
  • Stéphanie Lachaud
  • Lara Rosenberg

Lieux

  • Bordeaux, France

Dates

  • dimanche 15 janvier 2012

Mots-clés

  • Vin, vignoble, viticulture, hommes, paysages, territoires

Contacts

  • Corinne Marache
    courriel : c [dot] marache [at] libertysurf [dot] fr

Source de l'information

  • Corinne Marache
    courriel : c [dot] marache [at] libertysurf [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'Univers du vin : hommes, territoires et paysages », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 décembre 2011, http://calenda.org/206569