AccueilEnjeux méthodologiques actuels en sciences du langage : orientations, matériaux, contraintes

Enjeux méthodologiques actuels en sciences du langage : orientations, matériaux, contraintes

Current methodological issues in Linguistics: directions, materials, limits

Colloque jeunes chercheurs DIPRALANG-EA739, Université Montpellier III

Young Scholars Colloquium (DIPRALANG-EA739, Université Montpellier III)

*  *  *

Publié le jeudi 15 décembre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Nous proposons d’interroger les choix de méthodologies pour la recherche en sciences du langage aujourd’hui : qu’étudie le chercheur, selon quels critères, quels positionnements théoriques, quelles approches ? Faut-il considérer que le cloisonnement méthodologique et disciplinaire est nécessaire ou une approche transversale est-elle pertinente ? Comment le chercheur établit-il sa méthodologie ? À quelles contraintes fait-il face ? Ceci implique un positionnement du chercheur à divers niveaux : choix d’un cadre théorique et élaboration d’une hypothèse, observation et collecte de données, analyse de ces données et des résultats. Le colloque s'adresse prioritairement aux jeunes chercheurs et chercheuses. Les propositions de communication émanant de doctorant(e)s ou de jeunes docteur(e)s sont donc plus que bienvenues.

Annonce

Colloque Jeunes Chercheurs DIPRALANG-EA739, 7-8 juin 2012, Université Paul Valéry-Montpellier III

Appel à Communications

Enjeux méthodologiques actuels en sciences du langage : orientations, matériaux, contraintes

Argumentaire

Nous proposons d’interroger les choix de méthodologies pour la recherche en sciences du langage aujourd’hui : qu’étudie le chercheur, selon quels critères, quels positionnements théoriques, quelles approches ? Faut-il considérer que le cloisonnement méthodologique et disciplinaire est nécessaire ou une approche transversale est-elle pertinente ? Comment le chercheur établit-il sa méthodologie ? A quelles contraintes fait-il face ? Ceci implique un positionnement du chercheur à divers niveaux : choix d’un cadre théorique et élaboration d’une hypothèse, observation et collecte de données, analyse de ces données et des résultats.

Chacun de ces éléments constitue un axe dans lequel peut s’inscrire le communicant.

AXE 1 : épistémologie, histoire des méthodologies de recherche et positionnement théorique du chercheur

Il semble pertinent de considérer l'histoire de l'apparition et du développement de sous-domaines disciplinaires en sciences du langage, ainsi que de la multiplication des approches et des positionnements. Par qui et comment les diverses méthodologies ont-elles été inspirées, formulées, développées ? Peut-on envisager un lien de cause à effet entre sous-disciplines et hétérogénéité méthodologique ?

AXE 2 : pratiques de recueil de corpus : comment échantillonner, quelles contraintes ?

Le second axe met en avant la collecte des données : lesquelles, pour quels terrains et selon quelles théories et quel(s) point(s) de vue ? Quels sont les différents types de corpus ? La collecte des données est-elle guidée par le choix du thème ? Une fois l’objet choisi, quelles sont les différentes méthodes de collecte des données ? Sont-elles à opposer, à confronter, à homogénéiser, à mettre en regard, à critiquer ?

AXE 3 : pratiques analytiques

Une fois les données recueillies, la multiplicité des approches concerne également la manière de traiter et d’analyser ces données. Quelles sont ces différentes approches ? Doit-on les opposer ou envisager une complémentarité ? Quels sont les effets en retour des matériaux recueillis sur le point de vue adopté par le chercheur ?

Mots-clés

Échantillonnage, observation (paradoxe), attestation d’un fait linguistique, holisme/individualisme méthodologique, hypothèse, corpus, réfutabilité, type de données, épistémologie, analyse de discours, subjectivité, positionnement, corpus longitudinal/transversal, méthode qualitative/quantitative/descriptive, statistiques, histoire des idées linguistiques et des méthodologies, transversalité, recherche-action, comparatisme.

Comité scientifique :

Carmen Alen-Garabato, Nathalie Auger, Jacqueline Authier-Revuz, Henri Boyer, Jacques Brès, Alain Coianiz, Delphine Denis, Alexandre Duchêne, Mohamed Embarki, Rainer Enrique Hamel, Bruno Maurer, Gisèle Pierra, Jean-Marie Prieur, Gilles Siouffi

Comité d'organisation :

Abdulwahab Alsharafi, Brahim Azaoui, Amandine Denimal, Virginia Garin, Madhura Joshi, Virginie Polge-Loï, Guillaume Roux, Denis Stoumen, Maude Vadot

Modalités :

Le colloque se déroulera à l'Université Paul Valéry de Montpellier, les 7 et 8 juin 2012.

Les propositions (200-500 mots) seront accompagnées d’un titre provisoire, de deux ou trois références bibliographiques et de 4-5 mots-clés, du nom de l’auteur, de l’intitulé de la thèse, du laboratoire de rattachement, de l’université et du nom du directeur de recherches. La date limite pour la réception des propositions est fixée au

29 février 2012.

Chaque proposition sera évaluée anonymement par deux membres du comité scientifique et la date de retour des propositions (acceptées ou non) est établie au 23 mars 2012.

Les propositions sont à envoyer à l'adresse suivante : montp3.cjc.2012@gmail.com

Lieux

  • Route de Mende (Université Paul Valéry Montpellier III)
    Montpellier, France

Dates

  • mercredi 29 février 2012

Mots-clés

  • échantillonnage, observation (paradoxe), attestation d’un fait linguistique, holisme / individualisme méthodologique, hypothèse, corpus, réfutabilité, type de données, épistémologie, analyse de discours, subjectivité, positionnement, corpus

Contacts

  • Comité scientifique
    courriel : scientifiquereseaumig [at] googlegroups [dot] com

Source de l'information

  • Maude Vadot
    courriel : cjc14 [dot] mtp [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Enjeux méthodologiques actuels en sciences du langage : orientations, matériaux, contraintes », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 15 décembre 2011, http://calenda.org/206612