AccueilL'anthropologie des médias aujourd'hui : voir, entendre, comprendre ?

L'anthropologie des médias aujourd'hui : voir, entendre, comprendre ?

Media anthropology today: Seeing, hearing, understanding?

Dossier thématique de Tsantsa n°18, Revue de la Société suisse d'ethnologie

Tsansta 18, Journal of the Swiss Ethnological Society

*  *  *

Publié le mercredi 04 janvier 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le dossier thématique de Tsansta, la revue de la Société suisse d'ethnologie, portera sur l'anthropologie des médias. Le numéro sera publié en mai 2013 et apparaîtra en ligne l'année suivante (en accès libre). Tsansta est une revue à comité de lecture (peer reviews).

Annonce

L'anthropologie des médias aujourd'hui: voir, entendre, comprendre ? (Dossier à paraître dans Tsantsa 18.2013)

Responsables du dossier: Heinz Nigg (Université de Berne) et Kathrin Oester (HEP Berne)

Présentation

L’anthropologie des médias étudie la relation des êtres humains aux médias, la manière dont les médias produisent du réel ainsi que leur développement technique, leur enchâssement politique et économique dans la société, l’esthétique et la manière de fonctionner propre à ces médiums. Elle ne se réduit donc pas au film ethnographique ou à l’anthropologie visuelle. De nos jours, l’anthropologie visuelle est plutôt devenue un domaine de l’anthropologie des médias.

Ainsi, d’une part, l’usage des médias (sociaux) devient lui-même l’objet de la recherche ethnographique. D’autre part, des médias interactifs sont employés comme instruments de recherche, ce qui soulève de nouvelles questions méthodologiques. Enfin, les médias audiovisuels sont un moyen incontournable en anthropologie pour diffuser des résultats auprès du grand public. Les développements technologiques et sociétaux qui ont contribué à l’essor des médias audiovisuels se reflètent aussi dans l’enseignement de l’anthropologie. Certaines universités ont intégré dans leurs cursus l’anthropologie des médias, respectivement l’anthropologie visuelle, offrant aux étudiant-e-s la possibilité de rendre leur travail de diplôme sous la forme d’un film, d’une exposition ou d’un support vidéo ou audio, ou de consacrer leur mémoire sur les méthodes ou la théorie propre à l’anthropologie des médias.

Une question épistémologique se pose aussi bien pour l’anthropologie visuelle que pour l’anthropologie des médias, celle de savoir si les documents audiovisuels transmettent un autre message que les textes ou s’ils expriment simplement ce même message différemment. La popularité croissante des médias audiovisuels semble indiquer qu’image et son s’adressent plus directement aux sens que les textes. Une image d’un blessé de guerre provoquerait des sentiments de compassion, de peur ou de dégoût. L’image d’un paysage solitaire pourrait éveiller la nostalgie et les souvenirs. Il est vrai que les textes chargés métaphoriquement transmettent aussi des messages affectifs et poétiques et s’adressent aux sens de manière immédiate. La relation entre texte, image et son dans le processus de perception et de cognition est donc complexe : pour pouvoir reconnaître quelque chose et le classer, nous complétons des perceptions visuelles avec des concepts et des messages verbaux avec des associations visuelles.

Pour le dossier "Anthropologie des médias", nous cherchons des contributions de l’anthropologie des médias théorique ou appliquée qui prennent position sur des questions et des problèmes actuels:

  • Dans quels domaines et dans quels buts la caméra et les multimédias sont-ils utilisés comme instruments de recherche ? quelle créativité permettent-ils lors de l’exploitation des résultats et de leur présentation ?
  • Quelles fonctions ont les images, les photographies, les films, les supports audio ou les installations multimédias pour la recherche et l'enseignement ?
  • Quelle est la place de l’audiovisuel dans l’histoire de l’anthropologie et dans les sciences sociales en général ?
  • Comment les acteurs économiques et politiques de la société médiatisée et leurs intérêts spécifiques sont-ils traités par l’anthropologie des médias ?
  • Comment les mouvements sociaux et les minorités culturelles sont-ils représentés et pensés en anthropologie des médias ?

Pariticpation

Les contributions peuvent être d’ordre théorique ou méthodologique, et provenir aussi bien de la recherche académique que de la recherche appliquée. Les articles peuvent être écrit en français, en allemand ou en anglais.

Les propositions d'article sous forme de résumé (2000 caractères espaces compris) et d'une courte notice personnelle incluant votre discipline, votre rattachement institutionnel ainsi que votre position sont à adresser par email, à Heinz Nigg : heinz.nigg@anthro.unibe.ch

avant le 1 février 2012

Calendrier

  • 1 février 2012 : délai pour l'envoi la déclaration d’article (résumé + notice)
  • 15 juin 2012 : première version de l’article (max. 40’000 signes, espaces compris) qui sera soumis à une double évaluation (interne et externe)
  • 1er octobre 2012 : transmission aux auteur·e·s par la rédaction des évaluations et des éventuelles demandes de modifications
  • 1er janvier 2013 : retour des articles définitifs
  • mai 2013 : Parution de Tsantsa 18

Dates

  • mercredi 01 février 2012

Mots-clés

  • Média, anthropologie visuelle, anthropologie sonore, anthropologie des médias

Contacts

  • Heinz Nigg
    courriel : heinz [dot] nigg [at] anthro [dot] unibe [dot] ch

URLS de référence

Source de l'information

  • Heinz Nigg
    courriel : heinz [dot] nigg [at] anthro [dot] unibe [dot] ch

Pour citer cette annonce

« L'anthropologie des médias aujourd'hui : voir, entendre, comprendre ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 04 janvier 2012, http://calenda.org/206680