AccueilCitoyennetés animales. Les formes variées de la mise en politique des animaux

Citoyennetés animales. Les formes variées de la mise en politique des animaux

Animal citizenship. The various forms of the politicisation of animals

*  *  *

Publié le jeudi 05 janvier 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Citoyennetés Animales. Les formes variées de la mise en politique des animaux. Les présentes journées, interdisciplinaires et hybrides à plus d’un titre, se proposent d’opérer un pas de côté par rapport à ces théories, pour explorer des voies, moins tranchées, de politisation des relations homme/animal. D’une part, il sera question de répertorier les problèmes théoriques posés par l’accolement des deux termes « animal » et « citoyenneté », et d’essayer de pointer les raisons qui le rendent tellement contre-intuitif. D’autre part, il s'agira d’explorer des situations d’enquête où la question ne se pose pas a priori de savoir si l’animal est ou n’est pas un citoyen, mais dans lesquelles la co-présence d’animaux avec des humains conduit à les qualifier comme des contextes de citoyenneté. Les questions des dispositifs, des actes et des processus d‘ « encitoyennement » de l’animal seront au centre des réflexions.

Annonce

Citoyennetés Animales. Les formes variées de la mise en politique des animaux, journées d’étude proposées par Jérôme Michalon et Jacques Roux, Centre Max Weber (Saint-Etienne), les 9 et 10 février 2012, à l’Université Jean Monnet, Saint-Etienne, France.

Présentation

L’animal peut-il, et à quelles conditions, être reconnu comme citoyen ? La question peut surprendre. Pour autant, avec le développement des mouvements pour les Droits des Animaux, la Libération Animale, et les réflexions concernant l’éthique animale, la prise en compte de l’animal comme sujet politique devient de plus en plus présente sur l’agenda intellectuel. L’interrogation parait dès lors nettement moins incongrue. Mais, posée sans précautions, elle a de fortes chances de cristalliser de manière stérile les oppositions entre deux conceptions de la relation politique homme/animal : celle du tout humain (la cité est réservée aux êtres parlants, l’homme s’est détaché de l’animal en étant un être politique, y compris quand il imagine et met en œuvre une représentation politique de l’animal) ; celle du tout animal, portée par les partisans d’une autonomie des sociétés animales, d’une zoo-sociologie, voire par ceux qui, dans un mouvement naturaliste radicalisé, dissolvent l’humain dans une vision puriste du vivant (sociobiologie, voire eugénisme).

Les présentes journées, interdisciplinaires et hybrides à plus d’un titre, se proposent d’opérer un pas de côté pour explorer des voies, moins tranchées, de politisation des relations homme/animal et pour documenter ces relations. D’une part, il sera question de répertorier les problèmes théoriques posés par l’accolement des deux termes « animal » et « citoyenneté », et d’essayer de pointer les raisons qui le rendent tellement contre-intuitif.

D’autre part, l’objectif de cette rencontre  sera d’explorer des situations d’enquête où la question ne se pose pas a priori de savoir si l’animal est ou n’est pas un citoyen, mais dans lesquelles la co-présence d’animaux avec des humains conduit à les qualifier comme des contextes de citoyenneté. Les questions des dispositifs, des actes et des processus d‘ « encitoyennement » de l’animal seront au centre des réflexions.

Enfin, il faut tout de suite dissuader les personnes qui compteraient trouver dans ces échanges des propositions définitives quant à la juste place des animaux en politique : il s’agira plutôt de suivre les conseils d’Isabelle Stengers et Vinciane Despret, et de faire « proliférer les questions plutôt que les réponses. »

Programme

1 – La représentation politique et juridique de l’animal 

Jeudi 9 février - 14 h - 18 h - Université Jean Monnet - Site Tréfilerie (Salle du Conseil de la Faculté SHS - Bâtiment G).

  • « L'Animal en Révolution » Eric Baratay (Historien - Université Jean Moulin - Lyon)
  • « Pourquoi faut-il déconstruire les philosophies de la libération animale ? Citoyenneté, animalité et violence politique » Patrick Llored (Doctorant en philosophie - Université Jean Moulin - Lyon)
  • « Quand les animaux frappent à la porte du droit » Serge Gutwirth (Juriste - Université Libre de Bruxelles) & Vinciane Despret (Philosophe - Université de Liège)
  • « Quart Etat et tiers paradigme : travail et identité des animaux domestiques » Jocelyne Porcher (Sociologue - INRA -Paris)

2 – L’animal comme partenaire de citoyenneté 

Vendredi 10 février - 9 h - 12 h - Université Jean Monnet - Site Tréfilerie (Salle du Conseil de la Faculté SHS - Bâtiment G).

  • « Comment les oiseaux se mêlent de nos histoires » Florian Charvolin (Politologue- CNRS-Centre Max Weber)
  •  « Des animaux sentinelles de la pollution » Christelle Gramaglia (Sociologue - Cemagref Montpellier)
  • « Penser la double capacitation. L’encitoyennement croisé des personnes handicapées et des animaux d’assistance » Jérôme Michalon (Sociologue - Université Jean Monnet - Centre Max Weber)

3 – De quelle cité parle-ton ?

Vendredi 10 février - 14 h - 18 h - Université Jean Monnet - Site Tréfilerie (Salle du Conseil de la Faculté SHS - Bâtiment G).

  • « Mobilités animales, mobilités partagées » Nathalie Blanc (Géographe - CNRS - LADYSS - Paris)
  • « Les présences des animaux dans les médias : des processus d’« encitoyennement » ? » Emmanuel Gouabault (Sociologue - Haute Ecole de Gestion - Genève)
  • « Faire démocratie avec les animaux. Quelques enseignements de la résistible ascension politique des loups » Antoine Doré (Sociologue - Cemagref - Grenoble)
  • « L’animal dans la cité ou l’épreuve du profane absolu » Jacques Roux (Sociologue - CNRS - Centre Max Weber)

Informations

Ces journées d’étude sont à destination d’un public universitaire, mais sont ouvertes à tou-tes.

L’entrée est libre. Pour des raisons logistiques, merci toutefois de confirmer votre présence avant le 1er février 2012 auprès de Jérôme Michalon : jerome.michalon@gmail.com

Lieux

  • Rue du 11 Novembre (Université Jean Monnet - Salle du Conseil de la Faculté SHS - Bâtiment G - Site Tréflerie)
    Saint-Étienne, France

Dates

  • jeudi 09 février 2012
  • vendredi 10 février 2012

Mots-clés

  • relations humains/animaux, citoyenneté, politique

Contacts

  • Jérôme Michalon
    courriel : jerome [dot] michalon [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Jérôme Michalon
    courriel : jerome [dot] michalon [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Citoyennetés animales. Les formes variées de la mise en politique des animaux », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 05 janvier 2012, http://calenda.org/206698