AccueilNarration et lien social

*  *  *

Publié le jeudi 05 janvier 2012 par Claire Ducournau

Résumé

Les historiens comme les sociologues ont déjà montré la nature proprement historique du concept de « société » : à une définition essentialisée de ce concept, ces disciplines tendent à préférer l’idée d’états contingents partiellement stabilisés de formes sociales. Cette journée d’étude, pluridisciplinaire et destinée à des doctorants, se propose de penser l’élaboration du lien social à partir des narrations, des récits qui fondent la communauté. En disant le lien social, ces narrations contribuent également à l’instituer.

Annonce

Argumentaire

La problématique retenue pour l’année 2011/2012 du GID, intitulée « narration et lien social », se propose d’articuler une réflexion sur la mise en récit du lien social.

La « narration », qui ne se limite en aucun cas au champ des études littéraires, permet de lancer une réflexion autour des récits qui fondent ou resignifient le mythe d’une communauté sociale. La notion, volontairement lâche quant au corpus qu’elle envisage, appelle de penser le texte dans sa capacité à cristalliser des référents communs à une même communauté d’individus.

Les historiens comme les sociologues ont déjà montré la nature proprement historique du concept de « société » : à une définition essentialisée de ce concept, ces disciplines tendent à préférer l’idée d’états contingents partiellement stabilisés de formes sociales. Partant, pourquoi mobiliser dans nos travaux cette catégorie, dont on sait le caractère construit ? Et comment interroger cette catégorie à l’œuvre dans nos corpus : ne renseigne-t-elle pas sur un régime politique dans lequel ils se situent ?

Si la « société » comme structure conceptuelle semble fonctionner comme un prisme particulier et historique pour envisager le « social », pourquoi ne pas engager une réflexion épistémologique et pratique sur ce concept, depuis nos recherches particulières ? En ce sens, nous voudrions inviter les doctorants intéressés par cette question à penser, depuis leurs objets d’étude, les outils qu’ils peuvent élaborer pour aborder et saisir ce « lien » entre les individus d’une même communauté. Nous pourrons ainsi retrouver des notions intéressantes pour penser le lien social, celles de dissensus, de résistance, de différend ou encore de vulnérabilité, et certainement d’autres encore. Les pistes d’étude sont variées : analyse du contexte de gestation d’un concept social singulier, mise en récit de formes nouvelles de lien social, incidences politiques de l’invention de catégories se proposant de caractériser le rapport entre les individus en sont des exemples. À chaque fois, nous retrouvons un terrain d’étude qui est commun aux doctorants de Bordeaux 3 : l’analyse de la capacité des discours à instituer le lien social.

Notre projet de réflexion est ouvert à toutes nos disciplines et donne sens à l’étude des Humanités qui nous relie. Elles sont toutes largement travaillées par un rapport au lien social entre individus, au sein de communautés qui s’élaborent en permanence. Elles permettent de saisir, si l’on choisi de se doter d’outils solides, l’élaboration de signifiés sociaux qui ne peuvent être formulés que par elles.

Notre objectif premier doit se situer sur un terrain épistémologique et doit permettre de nous ouvrir de nouvelles perspectives dans des champs disciplinaires souvent très balisés par des outils et des catégories d’analyse déjà consacrés.

Le cadre de réflexion ainsi posé appelle des propositions depuis des disciplines variées, animées d’un projet commun de situer les réflexions sur le terrain des pratiques d’analyse : en quoi ce le concept de « société » pose problème pour une recherche donnée ? Pourquoi l’abandonner ou pourquoi au contraire le préférer à d’autres ? Nous aurons besoin d’exemples concrets d’études et d'approches très empiriques afin de donner aux différents intervenants de cette journée la possibilité de participer au débat collectif, mais aussi de permettre de construire une pensée commune sur nos catégories d’analyse. Notre projet, en présentant cet objet d’étude collective, n’est pas tant de proposer des communications complètement abouties et fermées que d’élaborer collectivement des outils, de les comparer, de débattre. Nous croyons que les rapports entre « narration » et « lien social » sont un territoire privilégié d’étude pour mener notre projet.

Modalités de soumission et de sélection

Les propositions anonymisées (entre 15 et 25 lignes) seront accompagnées, en document séparé, d’une brève présentation de leurs auteurs (nom, prénom, discipline, statut,  titre de la thèse, directeur de recherche, équipe d'accueil/UMR, établissement d'inscription en thèse).

Comité organisateur :

  • Anne-Laure Rebreyend
  • Christelle Delarue
  • Brice Chamouleau

Groupe Interdisciplinaire des Doctorants de Bordeaux 3, Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3, École Doctorale Montaigne-Humanités (ED 480)

Comité scientifique

de la revue Essais de l’ED 480 (en cours de constitution)

http://www.u-bordeaux3.fr/fr/recherche/ecole_doctorale/essais_la_revue_de_l_ecole_doctorale_montaigne_humanites.html

Echéancier

Propositions à adresser

avant le 31 janvier 2012

Les réponses seront données au plus tard le 15 février 2012.

Critères de sélection :

Priorité non exclusive aux contributions de chercheurs en cours de doctorat. L’étendue possible de l’objet de la journée d’étude obligera à préférer les contributions posant des problèmes d’ordre méthodologique et épistémologique.

Lieux

  • Domaine Universitaire (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3)
    Pessac, France

Dates

  • mardi 31 janvier 2012

Mots-clés

  • narration, lien social, performativité

Contacts

  • Brice Chamouleau
    courriel : bchamouleau [at] u-bordeaux3 [dot] fr
  • Anne-Laure Rebreyend
    courriel : anne-laure [dot] rebreyend [at] casadevelazquez [dot] org

Source de l'information

  • Brice Chamouleau
    courriel : bchamouleau [at] u-bordeaux3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Narration et lien social », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 05 janvier 2012, http://calenda.org/206704