AccueilLes politiques et les expériences de développement : défis, tendances et perspectives

Les politiques et les expériences de développement : défis, tendances et perspectives

Development policies and experiences in the Arab-Mediterranean area : challenges, trends and perspectives

*  *  *

Publié le mardi 10 janvier 2012 par Claire Ducournau

Résumé

La Tunisian-Mediterranean Association for Historical, Social and Economic Studies (T.M.A. for S.H.E.S.) fait un appel à communications pour le colloque « Les politiques et les expériences de développement dans la zone arabo-méditerranéenne : défis, tendances et perspectives », qui se tiendra à Béja (Tunisie) les 26 et 27 avril 2012.

Annonce

Tunisian-Mediterranean Association for Historical, Social and Economic Studies (T.M.A. for S.H.E.S.)

Les politiques et les expériences de développement dans la zone arabo- méditerranéenne : défis, tendances et perspectives

Béja (Tunisie) : 26 et 27 avril 2012.

Argumentaire

Si le développement est un nouveau concept désignant toutes tendances, plans et expériences, visant à rattraper les pays les plus vulnérables - échappant de la domination coloniale directe - le niveau atteint par les pays industrialisés ou "avancés", la définition la plus générale de ce concept signifie en fait l’ambition des êtres humains - personnes et sociétés - pour améliorer leurs conditions de vie, physique et morale, était dominante dans l’esprit de l’humanité depuis l’antiquité où la nature dominait absolument. L’objectif de cette amélioration était depuis longtemps, une meilleure adaptation des forces de la nature et ses défis...

Au XIXe siècle, ce concept est devenu une obsession pour les pionniers du réformisme de certains pays arabes et méditerranéens et le thème central de leurs discussions et leurs écrits, qui se résument dans la fameuse question: Pourquoi et comment l’occident a-t-il progressé, alors que le reste du monde en général et les pays arabes et islamiques en particulier ont régressé ?

De divers points de vue, notions et problématiques, la question de développement persiste encore.

Evoquer et élucider cette dimension historique, d’une façon générale et dans la région arabo- méditerranéenne en particulier, est devenue chose nécessaire pour ancrer les plans et les expériences de développement menés.

A côté de cela, et en raison d’une évaluation d’expériences de développement réalisées, un accord devrait inclure aujourd’hui, autant que possible, les mesures de développement, les conditions de son succès, ses composantes et prévoir plus de précautions et d’obligations, imposées, aussi bien par les réalités de la mondialisation, y compris les interactions accrus et les complications successives au niveau des relations entre les États et les sociétés, en fonction des risques environnementaux qui menacent l’humanité toute entière.

Après la libération de la dimension du développement du simple concept de croissance économique façonné par la condition sociale visant à profiter davantage les classes sociales des fruits de la croissance, plusieurs autres conditions de dimension politique interne (l’existence d’un climat démocratique) et externe (réduire la dépendance aux forces  prépondérantes), la dimension spatiale (le droit de chaque entité dans un pays à un développement) et culturelle (le droit de chacun à l’éducation et l’accès à l’information complète et correcte à  une culture non dirigée), ainsi que la prise en compte du droit de tous à un environnement sain et le droit des générations futures à partager l’avenir du développement global.

Tout cela avait obligé les intéressés par la question du développement : les universitaires et les politiciens à ouvrir la porte à un plus large éventail de spécialistes (géographes, historiens, sociologues, écologistes, philosophes et psychologues...) pour contribuer, avec les économistes et les décideurs et d’interagir avec les autres - chacun de son point de vue - dans la conception de nouvelles approches traitant le problème du développement, avec l’intégralité, le réalisme et la clairvoyance nécessaires.

Que ce soit dans sa portée historique, lorsque le développement était appelé dans certains endroits de l’Europe méditerranéenne «Renaissance», ou bien quand il était appelé dans toute l’Egypte, en Tunisie et à Istanbul au XIXe siècle et en Palestine, comme dans tous les pays arabes occupés après la sortie de l’ère coloniale, «Réformisme», où on passait d’un développement variable de type socialiste à un capitalisme, comme ça se passe actuellement en Albanie, ou bien le développement spécifique régional dans certaines régions européennes, comme le cas de l’Italie méridionale etc., le champ arabe et méditerranéen a été et reste encore un champ d’expériences de développement variées..

Tous ces rappels historiques et les évaluations des expériences et des plans alternatifs de développement,- réalisés ou en cours de réalisation - dans tout l’espace arabe et méditerranéen, ont attiré l’attention de nombreux chercheurs, chacun dans sa spécialité respective et avec les mécanismes de sa propre analyse.

Cependant, les recherches et les colloques pluridisciplinaires sur ce sujet restent limités, sinon rares, et les approches holistiques que nécessitent l’examen de ces questions à problématique complexe, sont presque absentes. C’est dans cet objectif que nous comptons organiser ce colloque.

En invitant les différentes disciplines connexes et à travers les divers apports qu’aboutira la discussion entre les différents spécialistes, nous espérons que cela offre, une ou des nouvelles visions sur la question du développement qui ouvriront la voie d’élaboration des problématiques les plus précises et des approches les plus appropriées. Et par conséquent nous aboutirons aux examens alternatifs de ce qui a prévalu et prévaut jusqu’aujourd’hui.

Nous suggérons que les thèmes du colloque seront axés sur les thèmes suivants:        

  1. Les aspects historiques de la question du développement: les mouvements de « Renaissance » et de « Réformisme » dans le monde arabo- méditerranéen.
  2. Les références idéologiques et politiques des orientations de développement, entre les perspectives nationales et les recommandations occidentales: le développement et la démocratie.
  3. Les considérations économiques dans la question du développement.
  4. Les dimensions sociales, morales et psychologiques du développement.
  5. Les dimensions environnementales et le développement durable.
  6. Les défis et les obstacles spécifiques qu’affronte  le développement dans la région arabe et méditerranéenne.

Modalités de soumission et de sélection

Les participants désirant présenter une communication sont invités à remplir une fiche d’inscription (formulaire ci-joint) et un résumé de la communication, à envoyer

avant la fin du mois de février 2012

par courrier électronique à l’adresse suivante :

tunisian.mediterranean.associ@gmail.com

Les propositions seront examinées par le comité scientifique de l’Association Tuniso-Méditerranéenne pour les études historiques, sociales et économiques, qui établira la liste de celles qui seront choisies et retenues. Les participants recevront avant le 3 Mars 2012, une réponse à leurs propositions.

La liste des membres de ce comité est la suivante : Dr Chibani BENBELGUITH, Dr Khaled NOUICER, Dr Hichem NAIJA, Dr Adel Ben Youssef… 

Lieux

  • 9000), Institut des Hautes Etudes Technologiques de Béja, Campus Universitaire de Béja
    Béja, Tunisie

Dates

  • mercredi 29 février 2012

Mots-clés

  • politiques et expériences de développement, zone arabo-méditerranéenne, considérations économiques dans la question du développement, dimensions sociales, morales et psychologiques du développement, dimensions environnementales, développement dur

Contacts

  • Brahim Mohammed Saadaoui
    courriel : saadaoui_brahim [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Brahim Mohamed Saadaoui
    courriel : tunisian [dot] mediterranean [dot] associ [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les politiques et les expériences de développement : défis, tendances et perspectives », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 10 janvier 2012, http://calenda.org/206726