AccueilSciences sociales embarquées

Sciences sociales embarquées

Social Sciences Enrolled

*  *  *

Publié le mercredi 11 janvier 2012 par Claire Ducournau

Résumé

Les chercheurs en sciences humaines travaillant sur le terrain se trouvent souvent dans la situation d’être « embarqués ». Dans bien des cas, ils sont embarqués parce qu’ils sont liés par un contrat avec l’organisme commanditaire de l’enquête. Mais il arrive aussi qu’ils soient embarqués du fait de leur engagement associatif, ou de la souffrance à laquelle ils se trouvent confrontés sur le terrain, de la confrontation à des activités illégales, dangereuses ou physiquement exigeantes. Toutes ces situations se ressemblent en ce qu’elles mettent leurs convictions personnelles, leurs valeurs, voire leur courage à l’épreuve. Le colloque s’intéresse à ces diverses figures de l’embarquement et vise à dépasser la notion d’embarquement comme obstacle pour tenter de dégager ses apports à la connaissance. L’interrogation est à la fois épistémologique (quelles connaissances produit l’embarquement ?), éthique (comment assurer une bonne conduite de la recherche ?) et politique (à qui servent les résultats ? quels sont leurs effets sur la situation étudiée ?).

Annonce

Colloque international : Sciences sociales embarquées

Paris, 13-14 janvier 2012

Organisateurs: CETCOPRA / U. Paris I & CSI / Mines ParisTech

Mines ParisTech. 60 bd St Michel, 75006 Paris

Salle V115-V116. Espace Maurice Allais

Argumentaire

En français :

Les chercheurs en sciences humaines travaillant sur le terrain se trouvent souvent dans la situation d’être « embarqués ». Dans bien des cas, ils sont embarqués parce qu’ils sont liés par un contrat avec l’organisme commanditaire de l’enquête. Mais il arrive aussiqu’ils soient embarqués du fait de leur engagement associatif, ou de la souffrance à laquelle ils se trouvent confrontés sur le terrain, de la confrontation à des activités illégales, dangereuses ou physiquement exigeantes. Toutes ces situations se ressemblent en ce qu’elles mettent leurs convictions personnelles, leurs valeurs, voire leur courage à l’épreuve.

Le colloque s’intéresse à ces diverses figures de l’embarquement et vise à dépasser la notion d’embarquement comme obstacle pour tenter de dégager ses apports à la connaissance. L’interrogation est à la fois épistémologique (quelles connaissances produit l’embarquement ?), éthique (comment assurer une bonne conduite de la recherche ?) et politique (à qui servent les résultats ? quels sont leurs effets sur la situation étudiée ?).

En anglais :

Social Sciences Enrolled - International Conference

Social sciences researchers who work in the field frequently find themselves "enrolled." In the best cases, they are enrolled because they are obligated by contract to the organization they are investigating. However, sometimes they find themselves enrolled because of their connection to the field under study, or due to the exigencies they confront in the field, like illegal or dangerous activity. Researchers put their personal convictions and values into these situations while the situations, in turn, put researchers' courage to the test.

This conference examines different modes of enrollment and aims to overcome the idea that enrollment is an obstacle to the pursuit of knowledge. The interrogations are at once epistemological (what kind of knowledge does enrollment produce ?), ethical (how does one make good research?), and political (are the results are used? What impact do they have on the field situation under study ?)

PROGRAMME

Vendredi 13 janvier 9h30-12h : Séance Plénière

  • A. Hennion (CSI) : « L’attachement du sociologue »
  • G. Dubey, C. Moricot, S. Poirot Delpech (CETCOPRA) : « Y a-t-il encore un socio-anthropologue dans l’avion ? »
  • D. Bourg (U. Lausanne) : « Environnement, embarquement et retrait »

Vendredi 13 janvier 14h-17h : Ateliers en parallèle

Terrains minés

Rapporteur : U. Felt

  • D. Benoît-Browaeys (Vivagora) : « Phares et balises pour un embarquement démocratique »
  • S. Lefeez (CETCOPRA) : « Des sciences humaines dans la R&D »
  • B. Lemoine (CSI - CSO) : « Effets critiques de la description en terrain hostile. Le cas de la dette publique et du Trésor français »

Discutante : A. Cehan (Sciences Po)

Science en demande / Science en commande

Rapporteur : A. Kaufmann

  • S. Aguiton (Sciences Po): « Etre embarquée dans une compétition de biologie synthétique »
  • M. Boenig Lipstin (Harvard U. – U. Paris 1) : « Janus, or being a student of STS at Singularity University »
  • F. Thoreau (U. Liège) : « Being enrolled and being engaged back »
  • A. Viseu (U. Toronto): « Integrating the social. Being a social scientist in a nanotechnology laboratory »

Discutant : C. Kelty (UCLA)

Samedi 14 janvier 9h30-12h : Ateliers en parallèle

Terrains sensibles

Rapporteur : C. Lafontaine (U. Montréal)

  • J. Damian (UPMF) : « L’espace du dedans (quand il n’y a rien à voir) : Embedded anthropology et danse contact improvisation »
  • R. Eliçabe (MoDyS) : « Au risque de la pratique. Fragments pour une (impossible) sociologie des contrecultures et des radicalités politiques »
  • E. Gardien (U. Lyon 2) : « Au risque du métissage du chercheur »
  • V. Gateau (CERSES) : « Ethique et épistémologie du terrain dans les recherches bioéthiques »
  • F. Guichet (CSI) : « Nager en eaux troubles. Enquête au domicile des malades d’Alzheimer »

Discutante : V. Souffron (CETCOPRA)

« Dedans/dehors »

Rapporteur : X. Guchet (U. Paris 1)

  • A. Bourgoin (CSI) : « ‘Tu as trois jours pour te faire respecter’ : parachutage dans le monde du conseil »
  • N. Benvegnu (CSI - RFF) : « Réaliser une expérience en sciences sociales. Organiser et décrire le débat sur la maîtrise de l’énergie »
  • R. Koster (CETCOPRA) : « Pour une socio-anthropologie des pratiques de jeux vidéo »
  • B. Laurent (CSI) : « Quel embarquement pour décrire la fabrique des nanotechnologies ? »
  • B. Monsaingeon (CETCOPRA) : « Ecologie d’un embarquement pluriel »

Discutante : A. Rouvroy (FNRS – UC. Louvain)

Samedi 14 janvier 14h-16h30: Séance Plénière

  • M. Bourrier (U. Genève) : « ‘No admittance except on business’ : les enjeux de la négociation de l’entrée dans les organisations »

Retours des rapporteurs

I. Stengers (ULB) Remarques de conclusion

Lieux

  • 60 boulevard Saint Michel (Espace Maurice Allais, Salle V115-V116)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 13 janvier 2012
  • samedi 14 janvier 2012

Mots-clés

  • chercheurs embarqués, attachement du sociologue, socio-anthropologie, terrains minés, terrains sensibles, dedans / dehors

Contacts

  • DELI #
    courriel : fadime [dot] deli [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Fadime Deli
    courriel : devsoc [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sciences sociales embarquées », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 11 janvier 2012, http://calenda.org/206736