AccueilSéminaire Biblindex (2012)

Séminaire Biblindex (2012)

Biblindex Workshop (2012)

*  *  *

Publié le lundi 09 janvier 2012 par

Résumé

Programme pour l'année 2012 du séminaire Biblindex qui accompagne le projet ANR porté par l'équipe des sources chrétiennes (CNRS, HiSoMA, UMR 5189) de réalisation d'un index en ligne des citations scripturaires dans la littérature patristique.

Annonce

Programme

Les séances ont lieu de 11h à 13h à l’Institut des Sources Chrétiennes, 22 rue Sala, 69002 Lyon.

Lundi 9 Janvier :

Guillaume BADY, Quel est le verset biblique le plus cité chez les Pères?

Quel est le verset biblique le plus cité chez les Pères? Et le livre le plus cité? Quelle évolution dans les premiers siècles? Quelle répartition géographique? Une première tentative d’exploration statistique globale des quelque 447714 données de Biblindex ne répondra peut-être pas à toutes les questions, mais pourra aboutir à quelques remarques et à quelques chiffres. Des chiffres donc, mais pour quoi faire? Peut-on, par exemple, les utiliser comme critère d’authenticité pour le corpus d’un auteur donné? Essai d’application au cas de Jean Chrysostome.

Mercredi 8 Février :

Hélène GRELIER-DENEUX, L’exploitation de la Bible par Apolinaire de Laodicée dans ses controverses doctrinales

Apolinaire de Laodicée, connu surtout par sa christologie, fut aussi un exégète célèbre à son époque d’après quelques témoignages. Un tel fait laisse supposer que ses principes herméneutiques méritent attention, dans la mesure toutefois où son corpus fragmentaire, et donc limité, permet d’en apprécier les composantes. Dans les fragments doctrinaux, pour la plupart, édités par H. Lietzmann, Apolinaire revient sur des passages bibliques amplement débattus avant et après lui dans les controverses christologiques. Notre enquête visera donc à élucider les versets importants pour l’élaboration de sa doctrine en fonction des enjeux propres à chaque controverse, dans la mesure où ils sont identifiables. Il s’agira aussi de voir si l’interprétation d’Apolinaire constitue un nouveau jalon dans la réflexion christologique du milieu et de la fin du IVe siècle, et dans quelle mesure on peut dire qu’elle ouvre à des problèmes nouveaux face auxquels ses successeurs doivent se positionner. Ce faisant, peut-on repérer des matrices et techniques de lecture récurrentes qui permettraient de qualifier son exégèse doctrinale ?

Lundi 12 Mars :

Laurence VIANES, Le sens éthique comme prolongement du sens historique chez Apollinaire de Laodicée dans le commentaire des Psaumes : un point commun avec Théodore de Mopsueste ?

Apollinaire de Laodicée, né à Antioche avant 310 et mort après 390, est surtout connu pour sa théologie déviante : après avoir été un nicéen convaincu, il proposa une christologie selon laquelle le Logos tenait lieu d’âme pour l’homme Jésus dans un corps reçu de la Vierge. Ses écrits, tout en étant combattus par les Cappadociens et par tous les autres partis théologiques, ont influencé fortement le courant alexandrin de la christologie jusqu’aux monophysites mêmes. Les commentaires bibliques d’Apollinaire ne nous sont accessibles qu’à l’état fragmentaire : ils ont été récupérés par de minutieux travaux sur les chaînes exégétiques. Leur contenu a été très peu étudié jusqu’ici.
La communication montrera qu’Apollinaire se montre non-alexandrin en exégèse, puisqu’il retient pour chaque texte un seul sens et refuse la superposition de type origénien. Pourtant il ne répudie aucunement la valeur des psaumes pour les chrétiens, il l’accentue même au contraire, en considérant très souvent que le sens historique du texte concerne sa propre époque, le IVe siècle. La clé de son interprétation semble résider dans l’idée que le Psalmiste, en bon écrivain, s’identifie aux personnages les plus divers et cherche à résumer dans ses paroles toute l’expérience humaine. On recherchera la paternité de cette idée, et on proposera qu’elle ait inspiré Théodore de Mopsueste pour son traitement des citations vétérotestamentaires dans le Nouveau Testament.

Lundi 23 Avril :

Jacques ELFASSI, La Bible d’Isidore

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu à 11h, dans la salle de documentation de l’Institut des Sources Chrétiennes.

Les travaux sur la Bible d’Isidore ont porté jusqu’à présent sur trois questions : le canon scripturaire d’Isidore ; la part d’Isidore dans la constitution du texte du psautier wisigothico-mozarabe ; le texte biblique utilisé par Isidore. Après avoir résumé l’état actuel des connaissances sur les deux premiers points, je me concentrerai sur le troisième. Les conclusions de cette enquête sont les suivantes : 1° Isidore utilise très majoritairement la Vulgate. 2° Parfois, il utilise un autre texte que celui de la Vulgate, mais il s’agit alors d’une citation de seconde main, par l’intermédiaire de Cyprien, Augustin, Jérôme et beaucoup d’autres. 3° Il manifeste une grande liberté vis-à-vis du texte biblique, depuis la copie pure et simple d’un ou plusieurs versets jusqu’à l’adaptation libre. Dans certains cas (rares, mais d’autant plus intéressants), il n’hésite pas à s’écarter de la Vulgate et à chercher chez les Pères une autre version de la Bible quand elle colle davantage à son propos. Il peut aussi combiner le texte de la Vulgate avec celui de sa source pour créer un texte qui lui est propre.

Lundi 14 Mai :

Marie REBEILLE-BORGELLA, Latin biblique et latin chrétien : quelques réflexions sur l’usage du texte biblique dans une recherche sémantique sur le latin des auteurs chrétiens

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu à 11h, dans la salle de documentation de l’Institut des Sources Chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon

Les travaux portant sur la comparaison entre le latin des Bibles latines et le latin des Pères ont mis en évidence les différences et les points de convergence entre les deux. Certaines ont mis en évidence les différences entre les deux, qui sont aussi bien stylistiques que syntaxiques ou sémantiques, pendant que d’autres insistent sur l’apport du latin biblique à la langue des auteurs chrétiens. L’étude de certaines familles de mots (uocare et uocatio ; sanctus et sanctitas, entre autres exemples) montre que l’usage des traductions latines de la Bible a permis un enrichissement du vocabulaire : des termes peu ou très peu usités à l’âge classique sont fréquemment attestés dans les œuvres des Pères; des termes d’usage courant en latin dit classique ont vu leur sémantisme entièrement remodelé pour intégrer les sens attestés dans les traductions latines de la Bible. À partir d’exemples, nous proposerons quelques réflexions sur la place à donner au texte des Bibles latines dans une étude sémantique sur les textes patristiques pour rendre compte des apports des bibles latines au vocabulaire latin.

Lundi 11 Juin :

Marc MILHAU, Hilaire de Poitiers et l’Écriture

La prochaine séance du séminaire Biblindex aura lieu à 11h, dans la salle de documentation de l’Institut des Sources Chrétiennes, 22, rue Sala, 69002 Lyon

Dans le cadre d’une réflexion sur « Hilaire de Poitiers et l’Écriture », je présenterai deux exposés. Le premier aura pour point de départ le passage de l’Instructio Psalmorum, au début des Tractatus super Psalmos, dans lequel Hilaire énumère, à la suite d’Origène, les « vingt-deux livres » de l’Ancien Testament. À partir de là, nous observerons les citations des livres deutérocanoniques et serons attentifs à la manière dont Hilaire les introduit. Chemin faisant, nous verrons quelques difficultés d’identification du texte cité. De cette enquête limitée et émiettée on essaiera cependant de dégager quelques observations plus générales. Le second exposé portera sur les « cinq livres de Moïse » et la connaissance qu’Hilaire en avait. Que nous montrent les statistiques que permet d’établir le volume de Biblia Patristica 6 ? Que nous apprend la confrontation de ces résultats à l’utilisation faite par Hilaire des mêmes livres dans le livre 4 du De Trinitate ? (Marc MILHAU)

Jeudi 20 Septembre :

Aline CANELLIS, Citations et allusions scripturaires dans le De Helia d’Ambroise de Milan

Lundi 15 Octobre :

Jérémy DELMULLE, Lire la Bible en Gaule à la fin de l’Antiquité

Lieux

  • 22, rue Sala (Institut des Sources Chrétiennes)
    Lyon, France

Dates

  • lundi 12 mars 2012
  • lundi 23 avril 2012
  • lundi 14 mai 2012
  • lundi 11 juin 2012
  • jeudi 20 septembre 2012
  • lundi 15 octobre 2012
  • lundi 09 janvier 2012
  • mercredi 08 février 2012

Mots-clés

  • Bible, Ancient Testament, Nouveau Testament, exégèse, patristique, Pères de l'Eglise, citations, index scripturaire, Septante

Contacts

  • Laurence Mellerin
    courriel : laurence [dot] mellerin [at] mom [dot] fr
  • Smaranda Badilita
    courriel : smaranda [dot] badilita [at] mom [dot] fr

Source de l'information

  • Smaranda Badilita
    courriel : smaranda [dot] badilita [at] mom [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Séminaire Biblindex (2012) », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 09 janvier 2012, http://calenda.org/206744