AccueilFéminisme et professionnalisation du militantisme

Féminisme et professionnalisation du militantisme

Feminism and the professionalisation of militantism

Sixième congrès international des recherches féministes francophones, Université de Lausanne, 29 août-2 septembre 2012.

Sixth internation Francophone feminist research congress, University of Lausanne, 29 August-2 September 2012.

*  *  *

Publié le mercredi 11 janvier 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Appel à contribution pour un atelier dans le cadre du sixième congrès international des recherches féministes francophones, Université de Lausanne, 29 août-2 septembre 2012. Dans cet atelier, nous interrogerons la professionnalisation de l’engagement féministe dans des univers militants (syndicaux, associatifs, partisans) ou professionnels (emplois publics ou privés). Nous privilégierons des propositions issues d’enquêtes empiriques et qui portent une attention particulière aux trajectoires individuelles de ces militantes professionnalisées. La soumission des propositions (300 mots, c’est-à-dire environ 2000 signes, espaces compris) se fait en ligne : http://sphinx2.unil.ch/
en cliquant sur « 6e congrès féministe ». Date limite le 31 janvier.

Annonce

Argumentaire

Dans cet atelier, nous interrogerons la professionnalisation de l’engagement féministe dans des univers militants (syndicaux, associatifs, partisans) ou professionnels (emplois publics ou privés). Nous privilégierons des propositions issues d’enquêtes empiriques et qui portent une attention particulière aux trajectoires individuelles de ces militantes professionnalisées. Si des analyses existent sur l’institutionnalisation du féminisme, il nous semble en effet que les approches par les trajectoires individuelles, mériteraient d’être développées, notamment au moyen des apports récents de la sociologie des carrières (articulation et imbrication des sphères de vie, façonnage organisationnel genré). Il s’agira alors de porter une attention particulière aux imbrications des rapports de domination (sexe, race, classe, âge) dans les trajectoires et les univers considérés.

Cette problématique fait écho à des questions que nous nous posons dans le cadre d’une recherche sur genre et syndicalisme en Suisse (Synega-PNR 60). Plusieurs de nos enquêté-e-s, permanent-e-s syndicaux-ales, sont des militantes féministes (ou des ex) ayant pu reconvertir des ressources acquises dans le militantisme en des positions professionnelles, comme celle de responsable syndicale. Syndicaliste, en Suisse comme ailleurs, n’est pourtant pas un métier spécialement féminisé, il s’agit même d’un emploi mobilisant une vision clairement viriliste des compétences utiles. De plus, une lecture en termes de classe domine au sein du mouvement syndical et ce, souvent, au détriment d’autres rapports de domination. Comment comprendre que des femmes qui plus est féministes, aient donc accédé au métier de syndicaliste ? Et, une fois devenues permanentes, comment ces féministes se sont-elles appropriées leur métier ? Une partie d’entre elles (mais pas toutes) occupent des créneaux fortement genrés dans l’organisation syndicale (commissions femmes) : prolongement de leur activisme et/ou cantonnement à des positions dominées ?

Il s’agira dans cet atelier d’échanger avec des chercheur-e-s qui, comme nous, explorent ces questions dans d’autres univers militants ou professionnels et d’autres terrains.

Pour proposer une communication :

  • Visitez le site du congrès : http://www3.unil.ch/wpmu/rff2012/
  • Consultez la liste des ateliers du congrès : http://www3.unil.ch/wpmu/rff2012/ateliers/ . Notre atelier porte le numéro 6.2 et se situe dans la Thématique 6. Mouvements sociaux, mobilisations.

La soumission des propositions (300 mots, c’est-à-dire environs 2000 signes, espaces compris) se fait en ligne : http://sphinx2.unil.ch/
cliquez sur « 6e congrès féministe »

Merci alors de répondre au questionnaire, il contient toutes les informations dont nous avons besoin pour organiser le congrès et vous contacter.

La date limite est fixée au 31 janvier 2012.

Responsables :

Martina Avanza (Université de Lausanne, IEPI, Crapul, Martina.Avanza@unil.ch), Olivier Fillieule (Université de Lausanne, IEPI, Crapul), Vanessa Monney (Université de Lausanne, IEPI, Crapul), Hervé Rayner (Université de Lausanne, IEPI, Crapul).

Lieux

  • Université de Lausanne
    Lausanne, Confédération Suisse

Dates

  • mardi 31 janvier 2012

Fichiers attachés

Contacts

  • Martina Avanza
    courriel : martina [dot] avanza [at] unil [dot] ch

Source de l'information

  • Martina Avanza
    courriel : martina [dot] avanza [at] unil [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Féminisme et professionnalisation du militantisme », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 11 janvier 2012, http://calenda.org/206806