AccueilNature(s) : concevoir, vivre, représenter, XVIIIe-XXIe siècle

*  *  *

Publié le lundi 16 janvier 2012 par Claire Ducournau

Résumé

Faisant suite à une première journée d'étude en octobre 2011, qui a interrogé plus spécifiquement les rapports complexes entre nature et temporalité depuis le XVIIIe siècle, une deuxième journée d'étude aura lieu le 8 juin 2012, au cours de laquelle nous nous interrogerons sur les interactions entre nature et milieu urbain.

Annonce

Argumentaire

Le projet, organisé en deux journées d'études et un colloque international, propose d’interroger les relations entre l’Homme et la(les) nature(s) en France, au Royaume-Uni et en Irlande entre le 18e et le 21e siècle pour éclairer les continuités, mais aussi les ruptures, dans les domaines de l’esthétique, de la littérature et des pratiques paysagères.

Faisant suite à une première journée d'étude en octobre 2011, qui a interrogé plus spécifiquement les rapports complexes entre nature et temporalité depuis le 18e siècle,  une deuxième journée d'étude aura lieu le 8 juin 2012, au cours de laquelle nous nous interrogerons sur les interactions entre nature et milieu urbain.

Hier encore, les parcs et autres squares urbains constituaient des « poumons verts » indispensables à la santé publique et à la sociabilité urbaine, mais ils ne pouvaient en aucun cas rivaliser avec la Nature, associée à la  ruralité. Aujourd’hui, trames vertes, couloirs verts et friches apprivoisées constituent des espaces de nature qui ont gagné leurs lettres de noblesse : qu’il s’agisse d’agriculture, de foresterie ou de nature, ces termes déclinent tous une sous-catégorie’ ‘urbaine’.

Ces espaces, souvent déclinés en réseaux, indiquent le souci actuel des pouvoirs publics d’encourager la biodiversité, de recenser et de guider la faune et la flore dans des espaces dominés par l’humain tout en offrant aux populations urbaines des lieux de détente et de circulation qualitativement comparables à ceux de la campagne.

L’esthétique de la nature en ville en France et outre-Manche traduit-elle ces nouvelles missions ? On pense par exemple à la tension entre la pastorale et la géorgique dans la conception de la nature anglaise au 18e siècle qui préfigure peut-être la tension actuelle entre esthétique du sauvage et esthétique du cultivé, parfois résolue dans les jardins « en mouvement » ou les forêts urbaines où cohabitent nostalgie d’une nature sauvage, besoin humain de la maîtriser et contraintes de la vie urbaine. 

Quels échos trouve-t-on de ce phénomène dans la pensée écocritique ?

Modalités de soumission et de sélection

Les propositions de communication pour cette deuxième journée d’études, en 300 mots maximum, accompagnés d’une brève notice biographique, sont à adresser aux organisateurs

avant le 25 février 2012.

Organisateurs :

  • Sylvie Nail (Sylvie.Nail@univ-nantes.fr)
  • Pierre Carboni (Pierre.Carboni@univ-nantes.fr)
  • Marie Mianowski (Marie.Mianowski@univ-nantes.fr)

Comité scientifique :

  • Pierre Carboni, Professeur de littérature, Université de Nantes
  • Sylvie Nail, Professeur de civilisation britannique, Université de Nantes
  • Marie Mianowski, Maître de conférences en littérature, Université de Nantes
  • Francine Barthe-Deloizy, Maître de conférences HDR en géographie, Université de Picardie
  • Jacques Carré, Professeur émérite de civilisation britannique, Université de Paris IV
  • Frédéric Ogée, Professeur de littérature, Université de Paris VII
  • Michel Racine, Professeur à l’Ecole du paysage de Versailles
  • Paul Volsik, Professeur émérite de littérature, Paris VII

Lieux

  • Chemin de la Censive du Tertre (Université de Nantes)
    Nantes, France

Dates

  • samedi 25 février 2012

Contacts

  • Emmanuelle Depaix
    courriel : emmanuelle [dot] depaix [at] univ-nantes [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Emmanuelle Depaix
    courriel : emmanuelle [dot] depaix [at] univ-nantes [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Nature(s) : concevoir, vivre, représenter, XVIIIe-XXIe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 16 janvier 2012, http://calenda.org/206887