AccueilRevue Sociétés contemporaines : rubrique « sciences sociales : métier et vocation »

Revue Sociétés contemporaines : rubrique « sciences sociales : métier et vocation »

Sociétés Contemporaines journal: "social sciences: profession and vocation" section

*  *  *

Publié le jeudi 19 janvier 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

La revue Sociétés contemporaines accueille des propositions d'articles sur les transformations des sciences sociales et les conditions d'exercice du métier de chercheur pour la rubrique « Sciences sociales : métier et vocation ». Les textes peuvent être soumis tout au long de l'année.

Annonce

Présentation

Les sciences sociales sont aujourd’hui traversées par un ensemble d’évolutions contradictoires qui affectent le métier et la vocation de chercheur. La forte demande sociale à l’égard des sciences sociales est concomitante de leur effacement derrière les discours politiques et médiatiques. L’internationalisation de la recherche devient une norme alors que ses conditions intellectuelles et matérielles sont rarement réunies de manière satisfaisante. Les chercheurs sont invités à éclairer les « débats de société » du moment mais très vite rabaissés au rang de producteurs de discours politique parmi d’autres lorsqu’ils y prennent part. Ils sont soumis de manière croissante aux deux modèles contradictoires de l’expertise « utile » et d’une reconnaissance par les pairs qui, dès lors qu’elle est avant tout mesurée par la bibliométrie, risque de se confondre avec la conformation aux standards de l’establishment académique désormais fixés par les grandes revues nord-américaines. Et ne parlons pas ici des conditions d’accès au métier de chercheur…

Ces évolutions affectent très directement l’exercice du métier de chercheur en même temps que les chercheurs en tant que groupe professionnel. Sociétés contemporaines leur consacre une rubrique régulière, située de ce double point de vue. « Sciences sociales : métier et vocation  » propose des réflexions portant conjointement sur les pratiques professionnelles de la recherche — de sa production, de son organisation et de sa diffusion — et sur les enjeux collectifs auxquels les chercheurs sont confrontés. Elle accueille pour ce faire des contributions qui, nourries de la mise en perspective de l’expérience des chercheurs, s’efforcent de formuler des propositions dans des termes propices au débat collectif.

Fondée sur le principe de réflexivité sans se réduire à la discussion méthodologique, exposant les problèmes sociaux et institutionnels d’une profession avec les outils qu’elle a elle-même forgés, rendant compte de la diversité des expériences et des points de vue, cette rubrique aborde collectivement des questions trop souvent cantonnées à l’intérieur des laboratoires ou débattues de manière ponctuelle. Elle ambitionne ainsi de former un lieu de discussion d’une politique des sciences sociales.

Articles parus :

  • Daniel Bizeul « Les sociologues ont-ils des comptes à rendre ? », Sociétés contemporaines 2/2008 (n° 70), p. 95-113.
  • Didier Fassin « L'éthique, au-delà de la règle », Sociétés contemporaines 3/2008 (n° 71), p. 117-135.
  • Léonore Le Caisne et Laurence Proteau « La volonté de savoir sociologique à l'épreuve du terrain », Sociétés contemporaines 4/2008 (n° 72), p. 125-149.
  • Johan Heilbron et al. « Vers une histoire transnationale des sciences sociales », Sociétés contemporaines 1/2009 (n° 73), p. 121-145.
  • Bruno Auerbach « Production universitaire et sanctions éditoriales », Sociétés contemporaines 2/2009 (n° 74), p. 121-145.
  • Olivier Chadoin « Le sociologue chez les architectes ­ matériau pour une sociologie de la sociologie en situation ancillaire », Sociétés contemporaines 3/2009 (n° 75), p. 81-107.
  • Vincent Romani « Sciences sociales entre nationalisme et mondialisation », Sociétés contemporaines 2/2010 (n° 78), p. 137-156.

RECOMMANDATIONS AUX AUTEURS

  1. Adresser vos articles par courrier électronique au secrétariat de rédaction de la revue Sociétés Contemporaines, Sciences Po, 27 rue Saint-Guillaume, 75337 Paris cedex 7 à Sylvie Brelaud-Theis (01.45.49.72.76), societes.contemporaines@sciences-po.fr.
  2. Veiller à ce que votre article ne dépasse pas les 50 000 signes, notes comprises. Sociétés Contemporaines ne publie que des textes inédits et souhaite que les articles qui lui sont proposés ne soient pas soumis à plusieurs revues en même temps.
  3. Respecter les quelques consignes suivantes : expliciter les sigles et, d'une manière générale, donner les citations en français dans le corps de l'article avec renvoi du texte en langue d'origine en note de bas de page si nécessaire ; fournir les sources des données utilisées.
  4. Faire figurer en tête de votre article : le nom et l’adresse institutionnelle de (ou des) auteur(s) ; le titre de l’article (et sa traduction en anglais) suivi d’un résumé en français et en anglais d’une dizaine de lignes chacun (soit environ 650 signes).
  5. Les notes : les notes de bas de page devront être courtes, en nombre limité, et ne pas contenir les références bibliographiques ; les notes méthodologiques seront publiées en annexe ou feront l’objet d’un encadré.
  6. Les références bibliographiques : faire apparaître dans le texte entre parenthèses le nom de l’auteur écrit en minuscule et l’année de publication. Ex : (Crane, 1972) ; les références bibliographiques complètes seront regroupées en fin d’article par ordre alphabétique. Exemples :
    1. CRANE D., 1972 Invisible colleges. Chicago: Univ. of Chicago Press.
    2. DURKHEIM E., 1960 [1912] Les formes élémentaires de la vie religieuse. Paris : PUF.
    3. NAVILLE P., 1960 Vers l’automatisme social. Revue Française de Sociologie, vol. 1, n° 3, p. 275-285.
    4. PARK R., 1967 [1925] Community organisation and juvenile delinquency. In Park R., Burgess E. and McKenzie R. The City. With an introduction by M. Janowitz. Chicago, London: University of Chicago Press, p. 99-122.
  7. Graphiques : pour être lisibles et reproductibles, ils doivent être simples, exécutés au trait le plus possible ; éviter les grisés non tramés, et les superpositions d’aplats.
  8. Ne pas omettre de nous donner vos coordonnées : adresse, numéros de téléphone, adresse de courrier électronique.
  9. Tout refus sera argumenté.

Comité de rédaction

Nathalie Bajos, Tiphaine Barthelemy, Thierry Blöss, Vérène Chevalier, Thomas Coutrot, Muriel Darmon,Vincent Dubois, Michèle Ferrand, Florence Haegel, Nicolas Hatzfeld, Laurent Jeanpierre, Fabien Jobard, Florence Maillochon, Sabine Montagne, Marco Oberti, Edmond Préteceille, Bernard Pudal, Catherine Rhein, Patrick Simon, Maud Simonet, Bruno Théret.

Dates

  • vendredi 01 juin 2012

Contacts

  • Sylvie Brelaud-Theis
    courriel : societes [dot] contemporaines [at] sciences-po [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Vincent Dubois
    courriel : vincent [dot] dubois [at] misha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Revue Sociétés contemporaines : rubrique « sciences sociales : métier et vocation » », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 19 janvier 2012, http://calenda.org/206943