AccueilLa réforme de l’État dans les pays post-communistes

La réforme de l’État dans les pays post-communistes

State reform in post-communist countries

Séminaire ouvert mensuel (hiver 2012)

Open monthly seminar (Winter 2012)

*  *  *

Publié le jeudi 19 janvier 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Les séances de l'hiver 2012 du séminaire sur « la réforme de l’État dans les pays post-communistes » porteront sur « Serbie : de la personnalisation du pouvoir au parlementarisme bi-représentatif – un aspect de la difficile transition démocratique institutionnelle », mercredi 1er février, et « Entre Russie et Union européenne, où va l’Ukraine de Viktor Ianoukovitch ? », mercredi 15 février. Horaires : 17h-19h. Entrée libre. Lieu : salle de réunion du CERSA, 10, rue Thénard (4e étage), 75005, Paris. Métro : Cluny-la Sorbonne.

Annonce

Présentation

Le séminaire sur « la réforme de l’Etat dans les pays post-communistes » est animé par François FRISON-ROCHE (CERSA-CNRS) et Anne GAZIER (Université Paris Ouest Nanterre La Défense). Il se tient depuis 2005 au Centre d'études et de recherches en sciences administrative et politique (CERSA).

Il accueille chaque mois des universitaires, des chercheurs, des experts, des professionnels, des doctorants de disciplines variées (science politique, droit, sociologie, géopolitique, etc.) qui partagent leurs connaissances et le résultat de leurs recherches concernant les changements politiques et institutionnels dans les pays post-communistes : Europe centrale, Europe balkanique, ex-URSS.

Modalités pratiques

Lieu : salle de réunion du CERSA, 10, rue Thénard (4e étage), 75005, Paris. Métro : Cluny-la Sorbonne.

Horaires : 17h00 - 19h00

Contact : francois [point] frisonroche [at] gmail [point] com

Entrée libre.

Programme

Les prochaines séances du séminaire sur « la réforme de l’Etat dans les pays post-communistes » auront lieu les :

Mercredi 1er février 2012

« Serbie : De la personnalisation du pouvoir au parlementarisme bi représentatif - Un aspect de la difficile transition démocratique institutionnelle »

Elise BERNARD, docteur en droit public, ATER à l’Institut d’études européennes, Université Paris III - Sorbonne Nouvelle.

Présentation : Rarement un peuple, voire une ethnie dans son entier, aura autant été assimilée à un chef d’Etat. L’image du nationaliste guerrier et arrogant, Slobodan Milošević, est toujours assimilée « au serbe hégémonique et malfaisant ». Toutefois, si les media occidentaux ne relayent que les manifestations des quelques nostalgiques de « l’administration Milošević », pour la génération qui a grandi dans les années quatre-vingt-dix, ce criminel de guerre a fait beaucoup de mal à la Serbie. Pour ceux qui ont vécu l’hégémonie du parti unique, sa chute et sa réinterprétation, cet ancien Président et le système qu’il a encouragé ne sont qu’une simple illustration de l’ « école du parti ».Dans le cadre de la transition institutionnelle post-communiste, affirmer de grands principes conformes à l’Etat de droit est loin d’être suffisant. Ces règles constitutionnelles inscrites au sommet de la hiérarchie des normes sont même sans effet lorsque le rapport au pouvoir reste inchangé.

Mercredi 15 février 2012

« Entre Russie et Union européenne, où va l’Ukraine de Viktor Ianoukovitch ? »

Emmanuelle ARMANDON, Docteur en science politique, chargée de cours à l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), Directrice des études de la filière Hautes études internationales de l’INALCO.

Présentation : Au lendemain de son élection à la présidence de l’Ukraine en février 2010, Viktor Ianoukovitch s’est d’emblée démarqué de son prédécesseur en renouant des liens étroits avec la Russie. Si la coopération avec Moscou a d’abord été privilégiée, le nouveau président ukrainien n’a pas pour autant négligé les contacts avec l’Union européenne : les négociations bilatérales ont progressé et pourraient même déboucher sur la signature d’un accord d’association et la création d’une zone de libre-échange entre l’UE et l’Ukraine. L’approfondissement du partenariat entre Kiev et Bruxelles risque toutefois d’être remis en cause par la dérive autoritaire du régime ukrainien. Quant au rapprochement ukraino-russe observé au lendemain de l’arrivée au pouvoir de Viktor Ianoukovitch, il n’a pas mis un terme définitif à toutes les tensions entre les deux Etats. L’objectif de ce séminaire est de dresser un premier bilan de l’action extérieure de Viktor Ianoukovitch deux ans après son élection.

Lieux

  • 10 rue Thénard (CERSA (4e étage))
    Paris, France

Dates

  • mercredi 01 février 2012
  • mercredi 15 février 2012

Mots-clés

  • Serbie, parlementarisme, transition démocratique, Milošević, Russie, Union européenne, Ukraine, Ianoukovitch

Contacts

  • François Frison-Roche
    courriel : francois [dot] frisonroche [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • afarin vaziri
    courriel : contact [at] cersa [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La réforme de l’État dans les pays post-communistes », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 19 janvier 2012, http://calenda.org/206945