AccueilTGV et villes petites et moyennes

TGV et villes petites et moyennes

The TGV and small towns

Les enseignements d’études de cas en Europe

Case studies in Europe and what they have taught us

*  *  *

Publié le lundi 23 janvier 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le présent appel à contributions souhaite porter la réflexion sur la contribution des dessertes de trains à grande vitesse aux dynamiques des villes petites et moyennes (VPM). Les propositions de résumé pourront porter sur une étude de cas, voire sur une analyse compa­rative dans un pays ou dans plusieurs pays ou sur un type de VPM particulier (touristiques, par exemple).

Annonce

Argumentaire

Si la question de la liaison entre desserte TGV et développement économique local est largement débattue, l’analyse s’est davantage focalisée sur les métropoles. Or avec l’extension des desser­tes TGV sur ligne classique et le développement du réseau de ligne à grande vitesse, de nombreuses villes petites et moyennes (VPM) accueillent aujourd’hui de telles dessertes. Ainsi, en France et en 2010, sur 101 unités urbaines1 disposant d’une desserte TGV (au moins un AR en semaine de et vers Paris), 52 sont des villes moyennes2 et 17 des petites villes. Le présent appel à contribution souhaite donc porter la réflexion sur la contribution des dessertes TGV aux dynamiques des VPM. Trois directions principales peuvent être envisagées.

La première consiste à considérer le rôle de ces dessertes dans le développement économique de ces villes. La question essentielle réside ici dans la compréhension du rôle spécifique joué par les caractéristiques intrinsèques des VPM dans l’apparition de ces effets. Comparativement aux travaux menés sur les métropoles, l’objectif est d’analyser les éventuelles dynamiques économi­ques, leurs spécificités, leurs ressorts et les conditions de leur apparition. La comparaison interna­tionale est à cet égard particulièrement intéressante : les particularismes nationaux des VPM ont-ils une influence sur le rôle joué par la grande vitesse ?

Deuxièmement, parmi les conditions soulignées par la littérature pour l’apparition des effets, l’une relève de la gouvernance et notamment de la cohésion des acteurs dans l’élaboration du projet de territoire en lien avec la desserte. Il s’agit donc d’interroger la gouvernance des projets de territoire pour les VPM, l’articulation des projets portés par différentes VPM le long du tracé ainsi que l’articulation avec les projets des métropoles. Là encore, la comparaison des modalités nationales de gouvernance des projets en Europe et dans le monde peut être particulièrement instructive dans la mesure où l’organisation territoriale différente selon les pays peut jouer sur la construction de cette gouvernance.

A un niveau plus macro, la question de la cohérence des projets de territoires interroge l’aména­gement du territoire. S’il est généralement admis que les dessertes à grande vitesse polarisent le développement, comment s’opère alors cette polarisation au regard de la multiplication des VPM concernées par une desserte TGV ? Quel impact sur la hiérarchie entre les VPM, ainsi que les liens entre ces villes et les métropoles ? Qu’en est-il notamment des craintes d’aspiration par une métropole devenue plus proche ou des interrogations quant au développement de cités-dortoirs ? Ces attentes et ces éventuelles craintes sont-elles identiques dans les villes et dans les pays ?
Les propositions de résumé pourront porter sur une étude de cas, voire sur une analyse compa­rative dans un pays ou dans plusieurs pays ou sur un type de VPM particulier (VPM touristiques, par exemple).

Modalités de soumission

Les propositions de résumé (une page maximum) sont à adresser aux éditeurs scientifiques du dossier (corinne.blanquart@ifsttar.fr et marie.delaplace@univ-mlv.fr) et en copie à la Revue (didier.plat@entpe.fr)

avant le 16 mars 2012

Les auteurs seront avisés de la décision du Comité de rédaction avant le 6 avril 2012. La première version des articles devra être soumise avant le 29 juin 2012. La revue communiquera aux auteurs les résultats de l'évaluation avant le 28 septembre 2012. La version amendée du papier sera due pour le 30 novembre 2012.

Comité de rédaction

  • Y. Bigras  Université du Québec à Montréal
  • J. Colin  Université de la Méditerranée
  • E. Cornelis  Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix
  • F. Dobruszkes  University of Oxford
  • B. Durand  Université de Nantes
  • N. Fabbe-Costes  Université de la Méditerranée
  • B. Faivre d'Arcier  Université de Lyon
  • A. Frémont  IFSTTAR
  • G. Marouseau  Université du Maine
  • A. Musso  Università di Roma "Sapienza"
  • J.-P. Orfeuil  Université Paris-Est Créteil Val de Marne
  • Ch. Raux  Université de Lyon
  • J.-P. Rodrigue  Hofstra University
  • E. Sambracos  Université du Pirée
  • M. Savy  Université Paris-Est Créteil Val de Marne
  • I. Thomas  Université catholique de Louvain
  • M. Trépanier  École polytechnique (Montréal)
  • M. Turró  Universitat Politècnica de Catalunya
  • D. M. van de Velde  Technische Universiteit Delft
  • E. van de Voorde  Universiteit Antwerpen
  • R. Vickerman  University of Kent
  • J. Viegas  Instituto Superior Técnico (Lisbonne)

Dates

  • vendredi 16 mars 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • train, grande vitesse, développement, gouvernance, aménagement, territoire

Contacts

  • Didier Plat
    courriel : plat [at] entpe [dot] fr

Source de l'information

  • Didier Plat
    courriel : plat [at] entpe [dot] fr

Pour citer cette annonce

« TGV et villes petites et moyennes », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 23 janvier 2012, http://calenda.org/206976