AccueilFormation, esprit critique et place du politique

Formation, esprit critique et place du politique

Formation, critical thinking, and politics

*  *  *

Publié le mardi 07 février 2012 par Claire Ducournau

Résumé

L'Association de diététique et nutrition critiques (www.adnc.asso.fr) souhaite pour son deuxième colloque faire le point sur la question en ce qui concerne le domaine de l'alimentation, à l'heure où la formation des diététiciens est susceptible de passer de deux à trois ans et dont le contenu devrait être refondu à cette occasion. Les sciences humaines auront-elles vraiment leur place dans le prochain référentiel de compétences ? Est-il question d'une place réservée à l'apprentissage d'outils fondamentaux de la sociologie critique qui pourrait permettre aux futurs diététiciens de mieux repérer et déjouer les influences d'ordre économique interférant avec les intérêts de santé publique, et de mieux identifier les différents rapports de force d'ordre politique qui conditionnent étroitement leur champ d'exercice, encore bien souvent à leur insu ?

Annonce

Deuxième colloque de l'ADNC :  Formation, esprit critique, et place du politique, 16 et 17 mars 2012, Université Paris 8, Amphi X (Terminus ligne 13 Arrêt Université)

Présentation

L'affaire du Mediator® ébranle profondément le système de santé français, les rapports officiels ont souligné les carences majeures de la formation initiale et continue des médecins en termes d'indépendance et de capacité critique à décrypter les stratégies d'influence d'ordre économique, et ont constaté la « faillite totale » des agences de régulation des pouvoirs publics (1).

L'Association de Diététique et Nutrition Critiques souhaite pour son deuxième colloque questionner ce qu'il en est aujourd'hui en ce qui concerne le domaine de l'alimentation, à l'heure où la formation des diététiciens est susceptible de passer de deux à trois ans et dont le contenu peut être refondu à cette occasion. Les sciences humaines auront-elles vraiment leur place dans le prochain référentiel de compétences? La profession réclame des changements depuis longtemps et souhaite notamment intégrer plus de psychologie à son cursus, mais de quelle psychologie, avec quelle(s) finalité(s)? Et qu'en est-il d'une place réservée à l'apprentissage d'outils fondamentaux de la sociologie critique qui pourrait permettre aux futurs diététiciens de mieux repérer et déjouer les influences d'ordre économique interférant avec les intérêts de santé publique, et de mieux identifier les différents rapports de force d'ordre politique qui conditionnent étroitement leur champ d'exercice, encore bien souvent à leur insu? L'affaire du Mediator® a soulevé la nécessité de débattre de la place des pédagogies encourageant l'esprit critique dans les formations des professionnels de santé, la transformation en cours des études de diététique présente une opportunité d'intégrer des éléments possibles dans ce sens dans le futur cursus que ce colloque entend discuter.

La première journée, le 16 mars, sera essentiellement consacrée au domaine de la diététique et de la nutrition, la journée du 17 mars sera quant-à-elle plus transversale, afin de savoir comment d'autres branches de métier, les médecins, les étudiants et les enseignants en médecine notamment se confrontent à ces problématiques (les cas des infirmiers et des journalistes seront abordés le 16) et connaître ainsi certaines initiatives qui ont pu être prises dans leur domaine respectif susceptibles de pouvoir inspirer les professionnels de l'alimentation. Vous trouverez le programme détaillé du colloque sur le site www.adnc.asso.fr à la rubrique correspondante.

Note : (1) Pr Philippe Even, Pr Bernard Debré, Les leçons du Mediator – Intégralité du rapport sur les médicaments, Le Cherche-Midi, Paris, 2011

Programme du colloque

Vendredi 16 mars

9h Accueil

  • 9h30-10h30 Paul Scheffer (Doctorant contractuel Enseignant à Paris 8, et président de l’ADNC), Sylvain Duval (Administrateur de l'ADNC) : « Quels enjeux autour de la place de l'esprit critique dans la formation des diététiciens? »
  • 10h30-11h30 Isabelle Darnis (Diététicienne enseignante en licence professionnelle, fondatrice d’ABCdiététique) : « Quelle formation possible après le diplôme de diététicien(ne) pour favoriser les pratiques pédagogiques adaptées aux terrains ?
  • Bilan après 6 années du module "questionner plutôt que prescrire" de la licence professionnelle à l'université Lyon I »
  • 11h30-12h30  Florian Saffer (Diététicien libéral et enseignant) : « Réflexions et critiques constructives sur le mémoire du BTS diététique »

12h30-14h Pause repas

  • 14h-15h Charles-Antoine Winter (Diététicien libéral et enseignant) : " Un enseignement en diététique réunissant souci de réussite aux examens et encouragement à l'esprit critique est-il possible?"
  • 15h-16h François Ruffin (Auteur des Petits soldats du journalisme, Les Arènes, 2003, collaborateur au Monde Diplomatique et à l'émission Là-bas si j'y suis, fondateur du journal Fakir) : Carte blanche à François Ruffin qui nous parlera du journalisme et du champ des médias

16h-16h45 Echange en petits groupes pour favoriser la mise en lien

  • 16h45-17h45 Anne Perraut-Solivères (Auteure de Infirmières : le savoir de la nuit, PUF, 2001, Présidente de la revue médicale Pratiques – Les cahiers de la médecine utopique) : « S'appuyer sur le sens pour résister aux dérives des institutions :  une "subversion" réjouissante... »

17h45-18h Clôture de la journée

Samedi 17 mars

9h Accueil

  • 9h30-10h30 Michelle Le Barzic (psychologue clinicienne, auteure de La meilleure façon de manger, Odile Jacob, 1998) : « De la médicalisation abusive aux abus de pouvoir : Quelle formation psychologique avant d'agir sur le comportement alimentaire? »
  • 10h30-11h30  Pierre Meneton (Chercheur à L'inserm) « Formation et esprit critique dans la communauté scientifique et médicale »
  • 11h30-12h30 Louis-Adrien Delarue (Docteur en médecine générale et administrateur du Formindep) « Une thèse de médecine à l'épreuve d'une formation médicale sous influence »

12h30-14h Pause repas

  • 14h-15h  Zoéline Froissart (Administratrice de l'Association d'étudiants en médecine Medsi) « Est-il possible de concilier formation médicale et éducation populaire ? Bilan réflexif de l'expérience de l'association Medsi »
  • 15h-16h Nicolas Lechopier (Maître de conférences en épistémologie et histoire des sciences à Lyon1 (Faculté de médecine), administrateur de Fondation Sciences Citoyennes) « Sciences et éthique dans la formation des métiers de santé »

16h-16h45 Echange en petits groupes pour favoriser la mise en lien

  • 16h45-17h45 Richard Monvoisin (Docteur en didactique des sciences, cofondateur du COllectif d'enseignement et de Recherche Transdisciplianire en Esprit Critique dans les Sciences – www.cortecs.org) : « Le voeu de Chomsky :  enseigner l'autodéfense intellectuelle »

17h45-18h Clôture du colloque par Paul Scheffer (Président de l'ADNC)

Lieux

  • 2 rue de la Liberté (metro ligne 13: Saint-Denis Université)
    Saint-Denis, France

Dates

  • vendredi 16 mars 2012
  • samedi 17 mars 2012

Mots-clés

  • Formation, esprit critique, diététique, médecine, nutrition, ADNC

Contacts

  • Paul Scheffer
    courriel : paul1 [at] no-log [dot] org

Source de l'information

  • Paul Scheffer
    courriel : paul1 [at] no-log [dot] org

Pour citer cette annonce

« Formation, esprit critique et place du politique », Colloque, Calenda, Publié le mardi 07 février 2012, http://calenda.org/207112