AccueilSciences, innovation technologique et société

Sciences, innovation technologique et société

Science, technological innovation and society

Ccongrès AISLF

AISLF conference

*  *  *

Publié le mardi 07 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

Dans le cadre de la préparation du prochain congrès AISLF qui se tiendra à Rabat (Maroc) en juillet 2012, le CR29 « Sciences, innovation technologique et société » propose un appel à communications. La date limite de dépôt des propositions sur le site du congrès — http://congres2012.aislf.org — est fixée au 15 mars.

Annonce

Argumentaire

Dans le cadre de la préparation du prochain congrès AISLF qui se tiendra à Rabat (Maroc), je vous rappelle que l'appel à communications du CR29 «Sciences, innovation technologique et société» est  disponible sur le site du congrès.

La date limite pour le dépôt des propositions de communications est le 15 mars 2012.

Par ailleurs les propositions de communications ne doivent pas être envoyées directement aux CR, mais soumises en ligne sur le site http://congres2012.aislf.org

L'appel à communications du CR29 possède deux composantes : une composante générale, une composante spécifique pour la session jointe CR17-27-29.

1) L'appel général du CR29 : "Face au risque : des sciences et techniques incertaines ?"

Le CR 29 constitue un espace d'échange et de dialogue pour la communauté francophone des sociologues des sciences et des techniques. Le comité a vocation à encourager la diffusion et la communication de travaux de recherche originaux ayant le plus souvent une dimension empirique.

Les membres du bureau d'animation du CR29 seront attentifs à toute proposition de communication faisant progresser la connaissance commune des divers aspects des sciences et techniques, parmi lesquels :

  • les structures et organisations de recherche scientifique (laboratoire, institut, etc.), les conditions d'émergence des disciplines, la mobilité des chercheurs dans de multiples espaces professionnels,
  • l'élaboration et l'usage de l'instrumentation scientifique,
  • les liens rénovés entre la communauté scientifique et les milieux industriels,
  • les nouveaux régimes de la propriété intellectuelle,
  • l'impact de l'infrastructure numérique sur la communication scientifique,
  • la régulation sociale et juridique de l'innovation scientifique et technique,
  • la réforme en cours des systèmes nationaux de recherche et d'innovation et leurs conséquences réelles et supposées sur la dynamique des sciences et techniques, etc.

En accord avec la thématique générale du congrès – penser l'incertain – le CR29 invite les participants à proposer des communications intégrant un traitement sociologique des thématiques du risque et de l'incertain pour le domaine des sciences et techniques. Une partie de l'identité disciplinaire de la sociologie des sciences tient précisément à sa capacité à se tenir au plus près du caractère incertain, instable, non encore figé de la pratique scientifique. D'où pendant très longtemps l'importance de l'étude des controverses scientifiques et des divers processus à travers lesquels les scientifiques tentent de suspendre ou de réduire l'incertitude, ou parfois plus simplement de s'en accommoder. De la même façon, les sociologues des sciences ont contribué à préciser la nature des dispositifs sociaux caractéristiques de l'évaluation contemporaine des risques sociaux et/ou naturels. « Agir dans un monde incertain » suppose une capacité non seulement à établir et mesurer ces risques, mais également à faire un certain nombre de choix à partir de cette connaissance. Le renouvellement des formes de l'expertise scientifique des risques, la transformation de son rapport avec l'action publique, l'image de la science dans l'opinion publique après de multiples crises sanitaires, l'influence du principe de précaution pour le développement scientifique et technique, etc. sont autant d'exemples de sujets (non limitatifs) à partir desquels nous vous invitons à développer une réponse pour cet appel à communication du CR29 de l'AISLF.

Qui est concerné ?

Ces sessions sont ouvertes à tous, sans limitation de statut ou de spécialité. Tous les chercheurs et enseignants-chercheurs en sciences sociales, qu'ils soient doctorants, post-doctorants, ou chercheurs confirmés, qu'ils travaillent dans les organismes publics, les sociétés d'études, les administrations ou les entreprises, sont conviés à participer à ces sessions.

2) L'appel spécifique en vue d'une session commune aux CR29-CR17-CR27 : "Vive l'incertain!".

Les incertitudes mobilisent les chercheurs car elles sont très souvent couplées aux idées de catastrophes, de risques non maîtrisés, d’action inefficace, de violences ou de conflits, ou encore de difficultés de coordination de toutes sortes. Et la gravité des enjeux justifie à elle seule la mobilisation des efforts.

Néanmoins, ces situations graves tendent à associer l’incertain au danger, à des épreuves subies et non désirées, et à un nécessaire évitement, à la recherche éternelle d’une connaissance toujours plus approfondie.

Pourtant pourrions-nous vivre dans un monde sans incertitude, déterminé, prédictible ? L’incertitude n’est-elle pas aussi un ingrédient nécessaire de la vie en société, des relations au monde ?

Si les situations incertaines peuvent être à l’origine d’inactions (ou d’impossibilité d’actions) et de danger pour les personnes (risques cachés ou différés), elles sont aussi au centre des pratiques de jeu, de la recherche de la surprise, de l’improvisation, de l’ajustement différé, du changement. Parfois recherchée, suscitée dans les romans à suspenses, dans les pratiques de ré-attachement des amateurs, préparée lors de la production réfléchie d’imprévus ou l’organisation de surprises, elle s’immisce aussi dans tous les processus probabilistes qui permettent des ajustements non dirigés et des régulations plus souples.

L’incertain est redouté, mais il constitue aussi très souvent une ressource. Cette session croisée souhaite très modestement insister sur la face positive des situations incertaines en appelant les chercheurs à montrer comment elle devient une ressource, une finalité, une méthode, mais aussi comment sa mobilisation oblige les personnes à rester sur le fil du rasoir, à jouer sans se brûler avec le feu pour que l’incertain reste une bonne surprise.
La gestion du risque qui ressort de ces pratiques rejoint la gestion des risques catastrophiques et son cadrage des situations et une orientation des débordements ; cette proposition de session n’est donc pas simplement une tentative de sortir du côté sombre de l’incertitude. Elle cherche aussi à contribuer directement à la maîtrise générale de l’incertitude.
Liste non exhaustive de thèmes suggérés pour des communications :

  • La surprise, comme modalité relationnelle, comme forme ontologique des composants du monde ;
  • Les méthodes et techniques de production de bonnes surprises ;
  • L’incertitude et la production de l’incertitude comme ressource de l’action ;

Informations sur les propositions

Équipe animatrice chargée de la sélection des propositions : Sandrine Barrey, Frédéric Goulet, Emmanuel Kessous, Geneviève Teil.

Rappel : pour les sessions générales du CR29 comme pour la session spécifique CR 17-27-29, la soumission des propositions se fait uniquement via le site de l'AISLF.

Dates

  • jeudi 15 mars 2012

Mots-clés

  • étude des sciences et techniques, sociologie

Contacts

  • Michel Dubois
    courriel : michel [dot] dubois [at] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Michel Dubois
    courriel : michel [dot] dubois [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sciences, innovation technologique et société », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 07 février 2012, http://calenda.org/207141