AccueilDroit et rapport à soi

Droit et rapport à soi

Law and the relationship to self

*  *  *

Publié le mercredi 15 février 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le rapport entre droit et subjectivité ne se réduit pas à sa conceptualisation classique formulée en termes de « droit subjectif », laquelle a alimenté une certaine compréhension – disputée – de l’ordre juridique moderne. Le droit doit être pensé comme vecteur d’une subjectivation spécifique que ce séminaire tentera d’éclairer en se fondant notamment sur une hypothèse forte, celle de « l’incorporation subjective du droit. » Celle-ci dispose que l’octroi des droits ainsi que le discours du droit (revendicatif, combatif, protecteur, etc.) ont, au cours des deux siècles précédents, aiguisé et approfondi, pour et chez les individus, un sens de la conscience de soi et de l’être soi que les sociologies de l’individu énoncent parfois par le biais d’une expression édifiante : le « droit à être soi-même ».

Annonce

Responsables scientifiques :

  • Edwige Rude-Antoine (directrice de recherche CNRS, CERSES / UMR 8137 / Université Paris Descartes) ;
  • Philippe Hoyer chercheur associé au CERSES)

Présentation

Le rapport entre droit et subjectivité ne se réduit pas à sa conceptualisation classique formulée en termes de « droit subjectif », laquelle a alimenté une certaine compréhension – disputée - de l’ordre juridique moderne. Le droit doit être pensé comme vecteur d’une subjectivation spécifique que ce séminaire tentera d’éclairer en se fondant notamment sur une hypothèse forte, celle de « l’incorporation subjective du droit. » Celle-ci dispose que l’octroi des droits ainsi que le discours du droit (revendicatif, combatif, protecteur, etc.) ont, au cours des deux siècles précédents, aiguisé et approfondi, pour et chez les individus, un sens de la conscience de soi et de l’être soi que les sociologies de l’individu énoncent parfois par le biais d’une expression édifiante : le « droit à être soi-même ».

Il s’agira d’interroger les effets d’implication réciproque qu’entretiennent ces deux catégories : qu’est-ce que « la conscience du droit » (C. Lefort) engage pour la conscience de soi ? En retour, la subjectivité individuelle ainsi informée par le droit peut être identifiée comme le ferment d’une pluralité de métamorphoses appariées, qu’elles touchent à l’ordre juridique lui-même, à l’ordre social (individualisation) ou encore à la question de l’éthique. Ces différents ordres de réalité seront convoqués à l’occasion pour étayer une recherche qui se concentrera sur ce rapport entre droit et subjectivité. Les approches philosophique, juridique et sociologique seront privilégiées et articulées afin de présenter le droit non pas simplement comme « support » (Castel) de l’individualisation mais comme l’un des principaux « ressorts » de la subjectivation moderne.

Programme des séances

Jeudi 16 février 2012

16h-19h, salle des thèses, Centre des Saints-Pères Bâtiment Jacob – Université Paris Descartes

L’incorporation subjective du droit. Approche théorique

Par Philippe HOYER

Jeudi 15 mars 2012

16h-19h Salle des thèses, Centre des Saints-Pères Bâtiment Jacob – Université Paris Descartes

L’avocat pénaliste et le rapport à soi

Par Edwige RUDE-ANTOINE

Jeudi 26 avril 2012

16h-19h salle des thèses, Centre des Saints-Pères Bâtiment Jacob – Université Paris Descartes

Droit et subjectivation : la question de la responsabilité individuelle

Par Philippe HOYER

Jeudi 3 mai 2012

16h-19h, salle : à déterminer

Subjectivation ou subjectivisation ? L’enjeu éthique du droit à être soi

Par Philippe HOYER et Edwige RUDE-ANTOINE

Jeudi 14 juin 2012

16h-19h, salle de conférence R229 Université Paris Descartes

Droit, douleur et rapport à soi

Par Edwige RUDE-ANTOINE et Philippe HOYER

Lieux

  • 45 rue des Saints-Pères (Université Paris Descartes, Centre Universitaire des Saints-Pères)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 16 février 2012
  • jeudi 15 mars 2012
  • jeudi 26 avril 2012
  • jeudi 03 mai 2012
  • jeudi 14 juin 2012

Mots-clés

  • droit, éthique, rapport à soi, philosophie, cnrs, juridique, sociologie, philosophie du droit

Contacts

  • Edwige Rude-Antoine
    courriel : Rude-antoine [at] club-internet [dot] fr

Source de l'information

  • Pascal Benoit
    courriel : pbenoit111 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Droit et rapport à soi », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 15 février 2012, http://calenda.org/207237