AccueilComment l’art déjoue les frontières invisibles

*  *  *

Publié le lundi 13 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

Cette journée d’étude, qui se tiendra le lundi 23 avril 2012, s’articulera autour de l’intervention de l’artiste Britannique Tim Knowles (http://www.timknowles.co.uk/) qui présentera notamment son projet « Post Box » (http://www.e3-hs9.com/w). Cette œuvre d’art postal se joue des frontières physiques en révélant le monde invisible du transport d’un colis.

Annonce

Argumentaire:

Cette expérience postale, par le biais d’un appareil photographique numérique et d’un enregistreur audio, capture, au fil de l’acheminement du dispositif transfrontalier, un certain nombre d’images hasardeuses, parfois même abstraites. L’artiste donne ainsi des yeux et une voix à un objet de prime abord sans vie. Dans son travail Tim Knowles compose des œuvres en équilibre entre le hasard et la programmation. Il met en place des dispositifs qui dirigent ses choix mais sur lesquels son contrôle est limité et qui en viennent à déterminer l’apparence de l’œuvre finale en rendant visibles des événements habituellement imperceptibles.
Questionner la notion de frontières dans son rapport au numérique c’est, d’une part, au sens premier du terme, définir les limites physiques d’un territoire et c’est, d’autre part, étudier un usage étendu de ce terme, plus général et symbolique, de limite et de séparation. En discutant la notion de frontière cette journée d’étude souhaite interroger la création artistique contemporaine dans sa relation aux systèmes techniciens qui structurent et organisent nos sociétés. Dans le domaine artistique, la thématique des frontières nous donne à voir et à pratiquer des propos artistiques engagés, parfois partisans ou militants. Les œuvres qui nous intéresseront invitent à une réflexion qui favorise une posture citoyenne et évitent la surenchère et le déballage technique. Les techniques du numérique qu’elles soient celle des réseaux, de la domotique, de la géolocalisation, de la biométrie sont ici questionnées dans leurs capacités à dépasser ces notions de frontières. Les rendent elles obsolètes, caduques ou inadaptées afin d’envisager les enjeux créatifs d’avenir ? Au delà, à travers une telle notion ces techniques invitent à réfléchir leurs ambivalences, inscrites quelles sont dans des systèmes impliquant des enjeux liés à la sécurité, au confort, au contrôle et à la liberté individuelle. Les frontières, bien au delà de la simple acception géographique et géopolitique, se situent alors sur le terrain du lien social et du respect de la vie privée, des libertés individuelles et collectives, ou encore de l’éthique, etc.
A partir de l’intervention de Tim Knowles nous vous invitons à réfléchir sur la frontière et ses enjeux dans le domaine des arts à l’ère du numérique. Les communications proposées dans le cadre de cet appel traiteront de pratiques artistiques contemporaines, à caractère médiatique de préférence. Ainsi, dans le cadre de cette journée d’étude, plusieurs points seront abordés :
  • la signification, la définition, l’évolution actuelle de la notion de frontière au regard des évolutions techniques ;
  • l’image et l’imaginaire de la frontière : les visions et représentations contemporaines de la frontière ;
  • Les opportunités offertes par les techniques de l’information et de la communication en vue de créations transfrontalières, par delà les cloisonnements géographiques ;
  • Les potentialités des plateformes géographiques et des banques d’images accessibles sur internet dans les dispositifs artistiques visant à questionner ces notions de frontières.

Modalités:

Vos propositions de communication devront faire un maximum de 2000 signes espaces compris.
Elles doivent intégrer le titre provisoire de la communication, l’argumentaire et le corpus.
Elles seront accompagnées d’une notice bio-bliographique de l’auteur.

Elles devront être adressées à bruno.elisabeth@univ-rennes2.fr et joel.laurent@univ-rennes2.fr pour le 27 février  2012 au plus tard.
L’avis sera rendu le 5 Mars 2012.

Coordination:

Dans le cadre du festival Les Bouillants #4
Bruno Elisabeth et Joël Laurent (Département Arts plastiques)
Université Rennes 2
Equipe d’accueil n° 3208 – APP (Arts : Pratiques et Poétiques)

Lieux

  • Place du recteur Henri Le Moal (Université Rennes 2)
    Rennes, France

Dates

  • lundi 27 février 2012

Mots-clés

  • Tim Knowles, arts plastiques, numérique, frontières

Contacts

  • Joël Laurent
    courriel : joel [dot] laurent [at] univ-rennes2 [dot] fr
  • Bruno Elisabeth
    courriel : bruno [dot] elisabeth [at] uhb [dot] fr

Source de l'information

  • Bruno Elisabeth
    courriel : bruno [dot] elisabeth [at] uhb [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comment l’art déjoue les frontières invisibles », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 13 février 2012, http://calenda.org/207250