AccueilSavoirs, compétences

Savoirs, compétences

Approches comparatives de l’organisation des contenus et des formes de l'étude ; variations et constantes disciplinaires, institutionnelles, culturelles

*  *  *

Publié le mercredi 15 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

Le Troisième colloque international de l’Association pour des recherches comparatistes en didactique aura lieu à Marseille, du 9 au 12 janvier 2013. Le thème de ce colloque est : « Savoirs, compétences, Approches comparatives de l’organisation des contenus, et des formes, de l'étude ; variations et constantes disciplinaires, institutionnelles, culturelles » Pour toutes les informations et pour proposer le résumé d’une proposition de communication, vous pouvez aller sur le site : http://arcd2013.sciencesconf.org/

Annonce

Argumemtaire:

La question des savoirs devant être transmis, de ceux que nul n’est censé ignorer et de ceux que chacun a le droit de demander à connaître, est toujours une question qui concerne la cité. En démocratie, c’est-à-dire lorsque le politique est l’objet de débats contradictoires qui peuvent être instruits par des résultats dont la validation est partagée, les stratégies ne sont pas, en principe, déterminées par les préjugés ou les principes d’une pensée commune que personne n’interroge. Instruire les débats politiques sur les choix stratégiques de la société fait donc partie des missions de ceux dont le métier est la recherche. Pour les chercheurs en sciences de l’homme et de la société intéressés par l’instruction, l’éducation ou la formation, les questions de la transmission des œuvres culturelles rejoignent les enjeux fondateurs de leur mission.

Aujourd'hui, comme une mode ou un mot d’ordre semblant emporter l’agrément général, circule une idée diffuse selon laquelle les institutions de transmission des savoirs devraient être remplacées par des organisations de formation des compétences. Cette idée, qui est devenue un moyen de penser l'enseignement, produit des effets. Démontrer dans quelles conditions institutionnelles et sociales ces derniers s’exercent sera l’un des enjeux du colloque. On peut bien sûr critiquer ce mot d’ordre, faire la généalogie de son apparition, suivre les voies de sa diffusion. Mais il faut aussi reconnaitre l’insistance persistante de la demande « d’enseigner des compétences », devenue parfois « enseigner par compétences », dans des sociétés fort diverses. Le colloque explorera l’hypothèse selon laquelle cette réponse indique un problème que la société n’est pas arrivée à formuler dans des termes simples. Pour les didacticiens, c’est un problème d’obsolescence et de renouvellement : en même temps que les savoirs enseignés et les formes de leur enseignement vieillissent, des savoirs nouveaux et de nouvelles formes d'étude émergent et doivent être introduits. Il s’agit alors de comprendre comment, parfois, les objets d’enseignement ne portent plus la puissance d'agir que leur étude organisée devrait permettre à tous les élèves d’acquérir.

Le colloque aura pour enjeu de montrer comment, par ailleurs, des besoins sociaux requièrent l'introduction de savoirs nouveaux, la définition d'objets d'enseignement inédits et de formes alternatives pour leur étude. Et sur cette base, le colloque travaillera autour de l’idée selon laquelle les réformes fondées sur l’approche par compétences visent à demander aux institutions d’enseignement ou de formation un intérêt pour cette finalité fondatrice mais trop souvent oubliée : savoir est d’abord pouvoir faire, imaginer des stratégies, organiser des réalisations utiles et nouvelles, avant d’être la maitrise formelle d’un corps de connaissances qui puisse être montré comme forme pure de la pensée.

Les travaux comparatistes en didactique, qui se développent depuis plus de dix ans, ont conduit à observer comment ces phénomènes ne se produisaient pas avec la même intensité et ne faisaient pas irruption dans le même tempo selon les disciplines, mais aussi selon les institutions et les sociétés. L'analyse de ces phénomènes suppose donc des recherches de grande envergure dont certaines relèvent sans doute de l’éducation comparée ; elles devront mobiliser plusieurs champs scientifiques pour des approches plurielles que ce colloque aura pour enjeu d’aider à imaginer. D'autre part, notre position comparatiste nous a permis d'identifier certaines conditions nécessaires à l'évolution des formes de l'étude. Il y a dans ce domaine des phénomènes d’obsolescence sociale et de renouvellement qui sont variables selon les contenus et qui pèsent sur les acteurs comme sur les systèmes éducatifs formels ou informels. Ils déterminent ce que l’on peut faire pour étudier, dans la société. L’étude comparée de ces phénomènes sociaux est, elle aussi, un des enjeux du colloque.

Modalités:

Date limite de dépôt des résumés : 30 avril 2012

La procédure de dépôt se déroule de la manière suivante :

A. Formater le résumé de la communication (3000 signes espaces compris, hors bibliographie - 5 références maximum) en utilisant la feuille de style (http://arcd2013.sciencesconf.org/conference/arcd2013/Feuille_de_style_ResumeARCD_2013.rtf)

B. Créer un compte sur le site du colloque (http://arcd2013.sciencesconf.org/user/createaccount)

C. Déposer le résumé de sa communication en utilisant le formulaire de la page dédiée (http://arcd2013.sciencesconf.org/submission/submit)

Précision importante : le résumé est à renseigner deux fois,  la première fois par copier/coller dans l'étape 1 de saisie, la deuxième fois à l'étape 3 de la procédure de dépôt  comme fichier principal élaboré avec la feuille de style.

Comité scientifique:

  • Amade-Escot Chantal (Université de Toulouse III Le Mirail, IUFM, France)
  • Armand Françoise (Université de Montréal, Canada)
  • Assude Teresa (Aix-Marseille Université, IUFM, France)
  • Audigier François (Université de Genève, Suisse)
  • Bader Barbara (Université Laval, Québec, Canada)
  • Bernié Jean-Paul (Université de Bordeaux IV, IUFM, France)
  • Biagioli Nicole (Université de Nice, IUFM, I3DL)
  • Boero Paolo (Université de Gênes, Italie)
  • Chnane-Davin Fatima (Aix-Marseille Université, IUFM, France)
  • Cuq Jean-Pierre (Université de Nice, France)
  • Daunay Bertrand (Université Lille, France)
  • Dufays Jean-Louis (Université de Louvain, Belgique)
  • Garcia-Debanc Claudine (Université Toulouse 2, IUFM, France)
  • Groux Dominique (Université Antilles Guyane, France)
  • Lebeaume Joël (Université Paris 5 René Descartes, France)
  • Legardez Alain (Aix-Marseille Université, IUFM, France)
  • Leutenegger Francia (Université de Genève, Suisse)
  • Ligozat Florence ((Université de Genève, Suisse)
  • Matheron Yves (ENSL-IFE, France)
  • Mercier Alain (ENSL-IFE, France)
  • Miled Mohamed (Université de La Manouba, Tunis, Tunisie)
  • Moukadem Khedidja (Université Sidi Bel Abbess, Algérie)
  • Orange Christian (Université de Nantes, IUFM, France)
  • Peyron-Bonjan Christiane (Aix-Marseille Université, France)
  • Reuter Yves (Université Lille 3, France)
  • Schneider Maggy (Université de Liège, Belgique)
  • Sensevy Gérard (Université de Bretagne, IUFM, France)
  • Speizia Raffaele (Université de Naples, Caserta, Italie)
  • Tutiaux-Guillon Nicole (Université d’Artois, IUFM, France)
  • Trouche Luc (ENSL-IFE, France)
  • Veillard Laurent (Université Lyon 2, France)

Comité d'organisation :

  • Jocelyne Accardi (Aix-Marseille Université, IUFM, ADEF)
  • Teresa Assude (Aix-Marseille Université, IUFM, ADEF)
  • Jean-Paul Bernié (Université de Bordeaux IV, IUFM, Bordeaux)
  • Biagioli Nicole (Université de Nice, IUFM, I3DL)
  • Fatima Chnane-Davin (Aix-Marseille Université, IUFM, ADEF)
  • Jean-Philippe Drouhard (Université de Nice, IUFM, I3DL)
  • Sylviane Feuilladieu (Aix-Marseille Université, IUFM, ADEF)
  • Géraldine Grimaud (Aix-Marseille Université, ADEF)
  • Caroline Ladage (Aix-Marseille Université, ADEF)
  • Eric Mangeant (Aix-Marseille Université, ADEF)
  • Yves Matheron (Aix-Marseille Université, ENSL-IFE, ADEF)
  • Alain Mercier (Aix-Marseille Université, ENSL-IFE, ADEF)
  • Karine Millon Faure (Aix-Marseille Université, ENSL-IFE, ADEF)
  • Christiane Peyron-Bonjan (Aix-Marseille Université, ADEF)
  • Serge Quilio (Aix-Marseille Université, ENSL-IFE, ADEF)
  • Jean Ravestein (Aix-Marseille Université, ADEF)
  • Nathalie Richit (Aix-Marseille Université, ADEF)
  • Marie-Noelle Roubaud (Aix-Marseille Université, IUFM, ADEF)
  • Jérôme Santini (Université de Nice, IUFM, LAMHESS)

Catégories

Lieux

  • Marseille, France

Dates

  • lundi 30 avril 2012

Mots-clés

  • Savoirs, compétences, approches comparatives

Contacts

  • Alain Mercier
    courriel : alain [dot] mercier [at] cnam [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Teresa Assude
    courriel : t [dot] assude [at] aix-mrs [dot] iufm [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Savoirs, compétences », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 15 février 2012, http://calenda.org/207273