AccueilRegards catholiques sur les capitales, XIXe et XXe siècles

Regards catholiques sur les capitales, XIXe et XXe siècles

Catholic perspectives on capital cities, 19th-20th centuries

Bruxelles, Paris, Québec, Rome

Brussels, Paris, Quebec, Rome

*  *  *

Publié le lundi 20 février 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le colloque Regards catholiques sur les capitales entend reprendre la question complexe du rapport des catholiques à la ville par le bout des capitales nationales. Comment se fait-il que, même dans des pays profondément catholiques et influencés par un clergé puissant, les capitales nationales aient été perçues par certaines élites comme des havres du libéralisme et des lieux privilégiés de tolérance religieuse tandis que, pour d’autres, elles symbolisaient toutes les subversions ? Il s’agit d’objectiver cette tension.

Annonce

Présentation

Jugées irrémédiablement corrompues et décadentes, les villes ont été la cible précoce des catholiques conservateurs. Aux XIXe et XXe siècles, des métropoles comme Montréal, Paris, Bruxelles, Londres, New York et Milan ont été accusées de servir de refuges à des individus louches et impies, ou encore d’asiles à des révolutionnaires en exil, en contraste avec les villages des campagnes où auraient été jalousement préservées les traditions anciennes. Plusieurs historiens ont su dégager les formes et arguments de ce courant ruraliste et réactionnaire, tout en reconnaissant, à côté, un courant urbain et progressiste toujours vivace au sein même de la pensée catholique. 

Le colloque Regards catholiques sur les capitales entend reprendre la question complexe du rapport des catholiques à la ville par le bout des capitales nationales. Comment se fait-il que, même dans des pays profondément catholiques et influencés par un clergé puissant, les capitales nationales aient été perçues par certaines élites comme des havres du libéralisme et des lieux privilégiés de tolérance religieuse tandis que, pour d’autres, elles symbolisaient toutes les subversions ? Il s’agit d’objectiver cette tension.

Pourquoi, par exemple, Montréal – avec son cosmopolitisme et son dynamisme économique – a-t-elle été dominée par une pensée ultramontaine, puis pétainiste, alors que Québec – ville isolée et austère – fut un centre provincial de la pensée libérale? Ce qui est vrai du Canada français l’est également d’autres pays et nations. Cependant ce clivage général ne trace pas des frontières géographiques, idéologiques et politiques identiques selon que l’on se situe au Canada, en Belgique, en France ou en Italie. En Belgique, Bruxelles a longtemps constitué un bastion libéral fortement municipaliste. La ville a dès lors été une véritable « terre de mission » pour les catholiques. En France, les chefs-lieux situés en province sont l’objet de luttes plus vives qu’à Paris, laquelle n’est pas forcément perçue comme le centre rayonnant d’un pays catholique mais peut inspirer de vrais « croisades » pastorales et urbanistique. Dans le même temps, la capitale et surtout sa banlieue peuvent apparaître comme le lieu de toutes les audaces apostoliques, de toutes les expérimentations. En Italie, Rome se dresse devant le Vatican dans un face-à-face original. Zola tenta ainsi d’opposer trois villes, Lourdes, Rome et Paris, dans un roman où le héros, Pierre Froment, passe de la foi à la science, de la charité à la justice, de la mystique et de l’amour divin stérile au travail et à l’amour humain fécond. 

Quelles sont les dynamiques qui ont historiquement déterminé le rapport particulier des catholiques aux capitales nationales? Quelles tensions ont innervé les rapports entre le bas clergé et le haut clergé? Quelles alliances et quels conflits ont existé entre les gouvernements, les municipalités et l’Église ? Quelle évolution observe-t-on du XIXe au XXe siècle? Quelles lectures du monde urbain et quels imaginaires des villes les catholiques ont-ils proposés? Quelles stratégies de conquêtes ont-ils formulées, conscients que l’avenir du catholicisme se jouait aussi ici au centre? Voilà quelques-unes des questions auxquelles le colloque Regards catholiques sur les capitales voudrait répondre en invitant des spécialistes provenant de diverses disciplines (science politique, littérature, sociologie, histoire).

Programme

Jeudi 22 mars 2012

Accueil

  • 9h30 Serge JAUMAIN, Directeur du Centre d’études nord-américaines et Vice-Recteur aux relations internationales (Université libre de Bruxelles)
  • Mot de bienvenue : 9h45 Jean-Philippe WARREN (Université Concordia) et Cécile VANDERPELEN-DIAGRE (Université libre de Bruxelles)

Introduction

Politique et pouvoir

Président de séance : Serge JAUMAIN (Université libre de Bruxelles)

  • 10h00 Matteo SANFILIPPO (Università della Tuscia de Rome) Paris, Bruxelles, Rome et Québec vus du Vatican
  • 11h00 Pause-café
  • 11h10 Jean-Philippe WARREN (Concordia University) La ville de Québec comme refuge libéral au XIXe siècle : les catholiques canadiens-français entre rougisme et ultamontanisme.
  • 11h50 Bertrand GOUJON (Université de Reims) L’aristocratie catholique au défi des villes-capitales : l’exemple de la Maison d’Arenberg au XIXe siècle

12h30 Déjeuner

Banlieues et quartiers

Président de séance : Jean-Pierre NANDRIN (Facultés universitaires Saint-Louis à Bruxelles)

  • 14h20 Frédéric GUGELOT (Université de Reims) De l’enquête à la fiction, les catholiques et la banlieue parisienne dans les années 1950
  • 15h00 Cécile VANDERPELEN-DIAGRE (Université libre de Bruxelles) Le monde catholique et les cités-jardins à Bruxelles dans l’entre-deux-guerres
  • 15h40 Pause-café
  • 16h00 Véronique GOHIN-SAMUEL (Centre d’histoire des techniques et de l’environnement, CNAM/École des Hautes Études en Sciences Sociales) L’érection de l’église Sainte-Marie de Schaerbeek « dans le plus bel endroit de la capitale » - Querelles et polémiques autour d’un symbole

Vendredi 23 mars

Refaire la ville

Présidente de séance : Anne MORELLI (Directrice du CIERL-ULB)

  • 9h00 Nicolas LYON-CAEN (Université de Caen-CNRS) Demeurer à Babylone, avoir son coeur à Jérusalem. Des dévots catholiques face à la modernité parisienne à la fin du XVIIIe siècle
  • 9h40 Jakub ŠTOFANIK (Université Charles-CEFRES Prague) La pensée sociale de l’Eglise comme une stratégie de conquête ou de survie en milieu urbain à la fin du 19e et dans la première moitié du 20e siècle.
  • 10h20 Olivier CHATELAN (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes) Les capitales, un objet de réflexion dans le monde catholique des années 1950-1960 ?
  • 11h00 Pause-café
  • 11h20 Harold BERUBE (Université de Sherbrooke) La haine de la ville au Canada français : la presse catholique de Québec face à l’urbanité (1919-1939)
  • 12h00 Catherine JACQUES (Université libre de Bruxelles) La ville : un repère libéral, franc-maçon et… féministe ? Le cas bruxellois (1ère moitié du XXe siècle)

12h40 Déjeuner

S’insérer dans la ville

Président de séance : Jean-Philippe WARREN (Chaire d’études québécoises à Concordia University)

  • 14h20 Clara SADOUN-EDOUARD (Université libre de Bruxelles) Des confessionnaux embaumant le patchouli : catholicisme et mondanité dans la Vie parisienne (1863-1900)
  • 15h00 Philippe ROCHER (Centre de Recherches Historiques de l’Ouest (CERHIO) - Le Mans) Un nouveau catholicisme de Paris ? Pierre Lhande, les jésuites français et la capitale (1920-1940)
  • 15h40 Claudine MARISSAL (Université libre de Bruxelles-CARHIF) Protéger l’enfant : des oeuvres catholiques dans la ville (Bruxelles, 1900-1940)
  • 16h20 Pause-café
  • 16h30 Henri VANHULST (Université libre de Bruxelles) L’Association des Concerts spirituels à Bruxelles (1920-1935)
  • 17h10 Chloé DELIGNE (ULB-Bru-cités) Conclusions

Lieux

  • Avenue Louise 231 (Belspo)
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • jeudi 22 mars 2012
  • vendredi 23 mars 2012

Mots-clés

  • catholiques, capitales, colloque, ULB, CIERL, Concordia, clergé, pensée libérale

Contacts

  • Cecile Vanderpelen
    courriel : cecile [dot] vanderpelen [at] ulb [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Ariane Robyn
    courriel : arobyn [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Regards catholiques sur les capitales, XIXe et XXe siècles », Colloque, Calenda, Publié le lundi 20 février 2012, http://calenda.org/207302