AccueilAutour du Narcisse de Caravage – Reflets d’un mythe

Autour du Narcisse de Caravage – Reflets d’un mythe

Les deuxièmes rencontres de la Galerie Colbert

*  *  *

Publié le lundi 20 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

Pour la deuxième année consécutive, la Galerie Colbert ouvre ses portes au grand public. Organisées le 24 mars 2012, ces rencontres permettront de dévoiler les outils d’analyse ainsi que les méthodes d’examen et d’interprétation de l’ensemble des chercheurs œuvrant dans la Galerie, qu’ils soient historiens de l’art, de la littérature, des arts de la scène, de l’écran et de la photographie, ou encore restaurateurs et conservateurs du patrimoine.

Annonce

Présentation :

Après l’édition de 2011 sur Le radeau de la Méduse de Géricault, le tableau choisi cette année pour fédérer les réflexions et nourrir les débats est le Narcisse attribué à Caravage par Roberto Longhi en 1913, supposé peint autour de 1600 et conservé à Rome, au Palazzo Barberini. Œuvre magistrale, le Narcisse sera abordé dans son époque et dans sa réception, mais aussi dans le champ plus contemporain de son actualité pour les arts vivants, photographiques et audio-visuels.

Resté de longs jours à se contempler et à désespérer de ne jamais pouvoir s’emparer de son image, le jeune Narcisse dépérit jusqu’à mourir d’une passion qu’il ne peut assouvir. À la place de l’empreinte laissée par son corps poussent des fleurs blanches qui, aujourd’hui, portent le nom du jeune homme, considéré par Leon Battista Alberti comme l’inventeur de la peinture. Car « si la peinture est bien la fleur des tous les arts, alors c’est toute la fable de Narcisse qui viendra merveilleusement à propos. Qu’est ce donc que peindre, sinon embrasser avec art la surface d’une fontaine ? » Dans sa concision presque géométrique, le Narcisse de Caravage « réfléchit » donc la peinture, l’espace qu’elle construit, le temps qu’elle arrête, la lumière, l’ombre et la couleur qui en font la substance.

L’œuvre de Caravage suscite de multiples questionnements, notamment sur le rapport à l’image de soi et par suite sur l’autoportrait, sans oublier bien sûr l’approche de la psychanalyse.

Autant de thématiques dont les spécialistes de la littérature, du théâtre, de la danse et du cinéma pourront s’emparer dans la mesure où tous les arts sont concernés par cet appel à l’auto-réflexion, malgré les risques qu’il comporte, si l’on en croit le mythe…

Les ateliers, conférences, tables rondes et projections de la journée seront autant de lieux et de moments privilégiés pour venir débattre avec des spécialistes des époques anciennes ou contemporaine.

Programme :

9h15 - 11h - Conférence inaugurale

  • Hubert Damisch (EHESS), Marianne Cojannot-Le Blanc (Paris Ouest Nanterre La Défense), Colette Nativel (Paris 1) Premiers regards sur le Narcisse

11h15 - 12h45 - Ateliers

Origines - Salle Vasari [1er étage]

Coordination : Mélanie Salitot, Paris-Sorbonne

  • Florence Dupont (Paris Diderot - Paris 7) - La “véritable” histoire de Narcisse
  • Marie-Christine Villanueva Puig (CNRS/ANHIMA/musée du Louvre/École du Louvre) - Aux origines du mythe de Narcisse, quelques réflexions sur le Narcisse antique : des images et des mots
  • Benjamin Couilleaux (Inp) - Narcisse, reflet d’une quête artistique dans l’art italien du XVIe  siècle
  • Arnaud Maillet (Paris-Sorbonne) - Narcisse au miroir de la mélancolie

Autoportraits - Salle Benjamin [rez-de-chaussée]

Coordination : Julie Ramos, Paris1/HiCSA/INHA

  • Florence Journot (Paris 1/HiCSA) - Marcie et Narcisse, le reflet et la peinture
  • Alberti voyait en Narcisse l’inventeur de la peinture (De Pictura, 1435). Une mise en perspective sera faite avec le portrait en abyme de Marcie, femme-peintre de l’Antiquité romaine, à partir des enluminures de deux manuscrits français du début du XVe siècle du texte de Boccace De claris mulieribus.
  • Jean-Philippe Garric (INHA) - Le palais de mon fils ? Mon autoportrait. Napoléon, Percier, Fontaine et le palais du Roi de Rome
  • Frédérique Desbuissons (Université de Reims/HiCSA) - Un moderne Narcisse : Gustave Courbet en face et de profil
  • Ségolène Le Men (Paris Ouest Nanterre La Défense/IUF) - Courbet : autorportrait et biographie

Métamorphoses Salle Ingres [2e étage]

Coordination : Nadia Fartas, EHESS

  • Anne-Laure Imbert (Paris 1/HICSA) - Le Narcisse du texte et le Narcisse de l’image : sur un triomphe de la peinture (France-Italie, XIVe-XVIe  s.)
  • Nicolas Cordon (Paris 1/HiCSA) - La pétrification de Narcisse et son écho à la Renaissance
  • Nadia Fartas (EHESS) - D’un renversement l’autre : de la métamorphose à la conversion
  • Thierry Dufrêne (Paris Ouest Nanterre La Défense/INHA) - Le Narcisse de Dalí comme première stéréoscopie, ou le tableau coupé en deux
  • Philippe Dagen (Paris 1/HiCSA) - Dalí, La métamorphose de Narcisse : une histoire de cygnes et d’éléphants

13h14h30 - Tables Rondes - Auditorium

  • Rencontre entre Pierre Buraglio (artiste) et Pierre Wat (Paris1/HiCSA) - D’après Narcisse

Salle Jullian [1er étage]

  • Table ronde avec Denis Knoepfler (Collège de France, membre de l’Institut) et FrançoisQueyrel (Histara/EPHE)

Salle Demargne [rez-de-chaussée]

  • Table ronde avec Michel Hilaire (Directeur du musée Fabre, Montpellier), Arnauld Brejon de Lavergnée (Directeur du Mobilier national, Paris) et Emmanuel Lurin (Paris-Sorbonne/Centre Chastel) - De Caravage au « caravagisme » : présences et séductions de Caravage dans l’art européen du XVIIe  siècle

14h45 - 16h15 - Ateliers

Identités - Salle Vasari [1er étage]

Coordination : Léonard Pouy, Paris-Sorbonne/INHA

  • Catherine Méneux (Paris 1/HiCSA) - En quête de soi : les « Narcisse » de George Minne
  • Ada Ackerman (CNRS/ARIAS) - Présences de Narcisse dans l’œuvre de Claude Cahun
  • Émilie Bouvard (Paris 1/HiCSA, Inp) - « Miroir, mon beau miroir… », l’artiste femme face à son reflet, perversion ou narcissisme primaire ? Le cas Hannah Wilke
  • Damien Delille (Paris 1/HiCSA/INHA) - Narcisse rose

Autoréflexion - Salle Benjamin [rez-de-chaussée]

Coordination : Tiphaine Karsenti, Paris Ouest Nanterre La Défense

  • Étienne Jollet (Paris 1/HiCSA) - Narcisse et les Lumières. De la réflexivité à la sensibilité
  • Céline Flécheux (Paris Diderot - Paris 7) - Miroir et perspective
  • Marco Della Greca (Université de Bologne) - Le miroir opaque : Narcisse, un mythe de la non-réflexivité
  • Franziska Humphreys (Paris Diderot - Paris 7) - « Un miroir ! Un miroir » Narcisse ou la recherche de la forme à travers André Gide et Gustave Moreau

Altérité - Salle Perrot [2e étage]

Coordination : Audrey Norcia, Paris1/HiCSA

  • Audrey Norcia (Paris 1/HiCSA) - « Qui est la plus belle ? »Pour une histoire médusante de femmes au miroir
  • Catherine Wermester (Paris 1/HiCSA) - Les Narcisses de Christian Schad : figures du solipsisme
  • Michel Poivert (Paris 1/HiCSA) - Narcisse assassiné : autoportrait du photoreporter en charognard
  • Sophie-Isabelle Dufour (EHESS) - Narcisse devant l’image mouvante

16h30 - 18h- Tables Rondes

Auditorium

  • Rencontre entre Ali Assaf (artiste), Stéphane Pencréac’h (artiste) et Philippe Dagen (Paris1/HiCSA) sur les œuvres récentes des deux artistes et leurs interprétations du Narcisse.

Salle Demargne [rez-de-chaussée]

  • Giovanni Careri (EHESS), Guillaume Cassegrain (Lyon 2), Jérémie Koering (CNRS/Centre Chastel) - Le Narcisse de Caravage : un objet théorique pour l’histoire de l’art

18h15 - 19h45 - Ateliers

Reflets - Salle Ingres [2e étage]

Coordination : Laure Fernandez, CNRS/ARIAS

  • Anne Dietrich (Paris 1, Paris 3/ECA) - Nostalghia d’Andrei Tarkovski : un homme et son reflet
  • Rosine Benard (Paris 3/CRIR) - The Reflecting Pool de Bill Viola : un Narcisse moderne
  • Nathalie de Brézé (Paris 1/HICSA) - L’autoportrait réfléchi dans des objets convexes dans la peinture du Nord : de Clara Peeters à Maurits Cornelis Escher
  • Clélia Nau (Paris Diderot - Paris 7) - Narcisse en eaux troubles : autour de Still Water (1997-1999) de Roni Horn

Écrans - Salle Vasari [1er étage]

Coordination : Valérie Alias, Paris Diderot - Paris7/LAC)

  • Jacqueline Nacache (Paris Diderot - Paris 7/LAC) - Vieillesse de Narcisse : l’écran aux chimères de Boulevard du Crépuscule (Sunset Blvd., Billy Wilder, 1950)
  • Marguerite Vappereau (Paris 1/HiCSA) - Genet en Narcisse – réflexions floraleset dispositif cinématographique
  • Dimitri Vezyroglou (Paris 1/HiCSA) - Le cinéma d’Abel Gance, ou le film comme miroir de Narcisse

Déplacements - Salle Benjamin [rez-de-chaussée]

Coordination : Julie de Faramond, ParisOuest Nanterre La Défense

  • Luisa Capodieci (Paris 1/HiCSA) - La soeur de Narcisse,ou “l’amoureuse fonteine”
  • Raphaëlle Doyon (CNRS/ARIAS) - La posture du Narcisse de Caravage, le lieu du drame
  • Manuela Triani Gomes de Knegt (Paris-Sorbonne) - Un Narcisse contemporain : Vik Muniz refait le portrait de Narcisse avec des matériaux recyclables
  • Ivana Velimirac (Paris 1/HiCSA) - Narcisse de Montaigne, Narcisse de Caravage

20h - 22h- Projection débat - Auditorium

  • Mon beau miroir infidèle

Par le collectif Le Silo, un programme de films explorant les figures du double, imaginé à partir d’une citation de Rainer Maria Rilke :

« Ah! Comme on tremblait à l’idée d’être là et comme il était fascinant d’y être! On voyait s’approcher quelque chose qui sortait de l’indistinct et avançait plus lentement que vous-même, car on eût dit que le miroir n’en croyait pas ses yeux et, dans sa somnolence, ne voulait pas tout de suite répéter les propos qu’on lui tenait. Mais naturellement, il fallait bien qu’il se décide. Et il se produisait alors un spectacle surprenant, inconnu, tout différent de ce qu’on avait imaginé, un spectacle soudain et autonome, qu’on embrassait tout entier du regard, pour cependant se reconnaître à l’instant suivant, non sans une certaine ironie, qui eût pu, il s’en fallait de très peu, détruire tout le plaisir. Mais, quand on commençait à parler, à s’incliner, à se faire des signes, qu’on s’éloignait en regardant constamment derrière soi et qu’on revenait, très excité et sûr de soi, alors on avait l’imagination de son côté, aussi longtemps qu’il vous plaisait » (in Les Carnets de Malte Laurids Brigge, 1910, trad. par M Betz).

Partenaires :

Anthropologie et Histoire des Mondes Antiques (ANHIMA), unité mixte de recherche (CNRS, EHESS, EPHE, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris Diderot - Paris 7) | Bibliothèque nationale de France (BnF) | Association des Professeurs d’archéologie et d’histoire de l’art des universités (APAHAU) | École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Centre d’Histoire et de Théorie des Arts (CEHTA), Groupe d’anthropologie historique de l’Occident Médiéval (GAHOM), Unité mixte de recherche (EHESS, CNRS) | École pratique des hautes études (EPHE), Équipe Histoire de l’art, histoire des représentations et archéologie de l’Europe (Histara) | Institut national du patrimoine (Inp) | Institut national d’histoire de l’art (INHA) | Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre Histoire culturelle et sociale de l’art (HiCSA), équipes MAM (Mondes antiques et médiévaux), CHAR (Centre de recherche en histoire de l’art de la Renaissance), ISP (Institutions, savoirs, poétiques), CPC (Création et Patrimoines contemporains : arts et architecture), CERHEC (Centre de recherche en histoire et esthétique du cinéma)| Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Atelier de recherche sur l’intermédialité et les arts du spectacle (ARIAS), Unité mixte de recherche (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, CNRS, École nationale supérieure) | Université Paris Diderot - Paris 7 | Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Centre de recherche d’histoire de l’art et d’histoire des représentations (CHAHR) | Université Paris-Sorbonne (Paris IV), Centre André Chastel, unité mixte de recherche (Université Paris-Sorbonne, CNRS, Ministère de la Culture et de la Communication)

Galerie Colbert 2, rue Vivienne 75002 Paris

Pour en savoir plus : http://www.inha.fr/spip.php?article3831

Lieux

  • 2 rue Vivienne
    Paris, France

Dates

  • samedi 24 mars 2012

Mots-clés

  • Narcisse, Caravage, Ali Assaf, Pencréac'h, identité, réflexion, reflet, miroir, regard, INHA, université, Inp

Contacts

  • Sarah Féron
    courriel : sarah [dot] feron [at] inha [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Sarah Féron
    courriel : sarah [dot] feron [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Autour du Narcisse de Caravage – Reflets d’un mythe », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 20 février 2012, http://calenda.org/207304