AccueilLes pratiques visuelles pré-cinématographiques

Les pratiques visuelles pré-cinématographiques

Pre-Cinematographic Visual Practices

Revue Nouvelles Vues n°15

Journal Nouvelles Vues #15

*  *  *

Publié le lundi 20 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

Nouvelles Vues est à la recherche de contributions originales pouvant enrichir son premier numéro dédié à la culture visuelle populaire et à ce qui est communément appelé le « pré-cinéma ». Il ne s’agira pas de voir comment ces pratiques et dispositifs préparent le cinéma, mais bien de réfléchir aux liens complexes et multiples qui existent entre ces différentes formations culturelles. Les contributions rassemblées au sein de ce numéro pourront aborder l’évolution du paysage médiatique jusqu’au tournant du 20e siècle au Québec, ou encore les relations entre les pratiques associées à la culture visuelle populaire et celles relevant des « vues animées » (jusqu’en 1915).

Annonce

Version française :

Plusieurs chercheurs de renom (Crary, Schwartz, Mannoni, Robinson, etc.) se sont attaqués au cours des dernières décennies à l’archéologie de la culture visuelle populaire du 19e siècle et de la Belle Époque. En plus d’enrichir notre compréhension du paysage médiatique et de l’épistémè de cette période (Albera et Tortajada), cette entreprise a permis de remettre en contexte l’émergence du cinéma tout en faisant ressortir la spécificité des phénomènes et dispositifs qui le précédent. Par ailleurs, les études consacrées à cette période mettent en évidence le besoin de nouveauté et de distraction associé à la modernité (Benjamin), ainsi que la montée des masses comme sujet historique.

La recherche au Québec, bien que se trouvant à l’avant-garde du mouvement de redécouverte du cinéma des premiers temps, n’a toutefois jeté qu’un éclairage limité sur les divers dispositifs spectaculaires ayant précédé l’arrivée du Cinématographe dans la Province. On connaît ainsi peu la riche culture visuelle au sein de laquelle les « vues animées » se sont taillées une place au tournant du 20e siècle. On sait qu’à l’époque de l’émergence du cinéma (1896-1906) de multiples « conférences illustrées » étaient données par des pédagogues ou des propagandistes, que des « montreurs de ville » promenaient leurs lanternes magiques dans les campagnes, que les églises et les musées offraient des « panoramas » pour éduquer ou ébahir leurs visiteurs, que les commerces de matériel photographique offraient à leur clientèle stéréoscopes et autres novelties (nouveautés). Il ne s’agit toutefois là que d’une liste sans contenu, ces différents phénomènes n’ayant été abordés au passage que par un nombre très limité de publications.

Nouvelles Vues est à la recherche de contributions originales pouvant enrichir son premier numéro dédié à la culture visuelle populaire et à ce qui est communément appelé le « pré-cinéma ». Il ne s’agira pas de voir comment ces pratiques et dispositifs préparent le cinéma, mais bien de réfléchir aux liens complexes et multiples qui existent entre ces différentes formations culturelles. Les contributions rassemblées au sein de ce numéro pourront aborder l’évolution du paysage médiatique jusqu’au tournant du 20e siècle au Québec, ou encore les relations entre les pratiques associées à la culture visuelle populaire et celles relevant des « vues animées » (jusqu’en 1915). On pourra à cet égard se pencher sur les tensions existantes entre fixité et mouvement, entre oralité et visualité, entre art et divertissement, ou encore entre réceptions individuelle et collective. Il sera également intéressant de faire l’analyse critique de ces dispositifs visuels eu égard aux identités sexuelles et aux classes sociales, de même que de l’usage qu’on en fait au sein des sphères domestique, scientifique, publicitaire, éducative, politique, judiciaire et culturelle. On pourra aussi analyser les liens théoriques entre ces dispositifs pré-cinématographiques et les nouveaux médias (multimédias, jeux vidéos, installations immersives, Moulin à images, cirque, cinéma 3D, théâtre de l’image, etc.) ou leurs résurgences contemporaines (la télésérie Musée Eden, etc.).

Sont plus particulièrement invitées les contributions explorant la position particulière du Québec au sein des réseaux de diffusion des pratiques liés au « pré-cinéma » et à la culture visuelle populaire ; la réception au Québec de dispositifs canadiens et étrangers; le rôle du Québec comme producteur de technologies et de spectacles visuels ; de même que les stratégies d’appropriation développées par les agents de diffusion au Québec. 

Les dispositifs abordés peuvent inclure :

  • La lanterne magique et la conférence illustrée, notamment l’important fonds de 1250 plaques disponibles en ligne sur le site du Musée McCord
  • Les ombres chinoises, les projections de soirées électorales et les illuminations
  • Les chansons illustrées avec plaques fixes
  • L’art pariétal amérindien dans ses aspects visuels et performatifs
  • Les jouets optiques, le stéréoscope et la chronophotographie
  • Les musées de cire (Musée Eden, Musée catholique canadien, Musée de cire de Québec) ou les cabinet de curiosités, les automates et les spectacles de la morgue
  • Le Cyclorama de Sainte-Anne-de-Beaupré, la photographie panoramique et les panoramas
  • Les arcades, les Kinetoscope et Mutoscope, les peep-shows et les folioscopes
  • Les illustrations de presse et les premières bandes dessinées
  • Les vitrines des grands magasins et les affiches
  • Les tableaux vivants, la magie, le Pepper’s Ghost, la danse serpentine, le music-hall, la féerie et les autres spectacles scéniques basés sur une visualité spectaculaire
  • Les parcs d’amusement (Sohmer, Dominion et Riverside) comme spectacle visuelle, les attractions foraines, les exhibitions de « freaks », les reconstitutions historiques, les spectacles de rayons x et d’électricité, les congrès eucharistiques, les pageants et le carnaval
  • Le Crystal Palace de Montréal (1860) et les grandes expositions
  • Toute autre pratique ou phénomène relevant de la culture visuelle populaire et du pré-cinéma au Québec
  • La phonographie de la Belle Époque dans sa parenté avec le cinéma comme art de l’enregistrement

Veuillez envoyer votre proposition de 500 mots à l’adresse suivante : jean-pierre.sirois-trahan@lit.ulaval.ca au plus tard

le 31 mars 2012.

Les articles acceptés devront être rédigés en français ou en anglais, comporter entre 25 000 et 45 000 caractères, espaces comprises, et être livrés au plus tard le 1er octobre 2012. Les articles seront ensuite évalués et commentés anonymement par deux membres compétents d’un comité de lecture ad hoc.

Dirigé par Jean-Pierre Sirois-Trahan (Université Laval), Nouvelles Vues est une revue savante publiée en ligne depuis 2003. Le numéro « Les pratiques visuelles pré-cinématographiques » est dirigé par Germain Lacasse (Université de Montréal) et Louis Pelletier (Université Concordia).

Bibliographie du pré-cinéma

Bibliographie générale

  • ALBERA, François et Maria TORTAJADA (dir.), Cinema Beyond Film. Media Epistemology in the Modern Era, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2010, 280 p.
  • CHARNEY, Leo et Vanessa R. SCHWARTZ, Cinema and the Invention of Modern Life, Berkeley, University of California Press, 1995, 409 p.
  • CHIK, Caroline, L’image paradoxale. Fixité et mouvement, Villeneuve-d’Ascq, Septentrion, 2011, 292 p.
  • CRANGLE, Richard, Stephen HERBERT et David ROBINSON (dir.), Encyclopaedia of the Magic Lantern, Londres, The Magic Lantern Society, 2001, 360 p.
  • CRARY, Jonathan, Techniques of the Observer : On Vision and Modernity in the Nineteenth Century, Cambridge, Mass., MIT Press, 1990, 171 p.
  • GRIFFITHS, Alison, Shivers Down Your Spine : Cinema, Museums, and the Immersive View, New York, Columbia University Press, 2008, 372 p..
  • LACASSE, Germain, Le bonimenteur de vues animées, Paris/Québec, Méridiens Klincksieck/Nota Bene, 2000, 229 p.
  • MANNONI, Laurent, Le grand art de la lumière et de l’ombre : archéologie du cinéma, Paris, Nathan, 1995, 512 p.
  • RABINOVITZ, Lauren, For the Love of Pleasure : Women, Movies, and Culture in Turn-of-the-Century Chicago, New Brunswick, NJ : Rutgers University Press, 1998, 233 p.
  • SCHWARTZ, Vanessa R., Spectacular Realities : Early Mass Culture in Fin-de-Siècle Paris, Berkeley, University of California Press, 1998, 230 p.
  • WILLOUGHBY, Dominique, Le cinéma graphique. Une histoire des dessins animés : des jouets d’optique au cinéma numérique, Paris, Textuel, 2009, 286 p.
  • Les revues Early Popular Visual Culture et The New Magic Lantern Journal, la collection de plaques de lanterne en ligne du Musée McCord, ainsi que le site de la Magic Lantern Society of the United States and Canada

Bibliographie québécoise

  • ARSENAULT, Daniel, « Une énigme venue de la préhistoire : les sites d’art rupestre au Québec », Cap-aux-Diamants : la revue d'histoire du Québec, n° 37, 1994, p. 62-65.
  • ARSENAULT, Daniel, « Le projet Nisula : recherche pluridisciplinaire autour d'un site à pictogrammes (DeEh-1) en Haute-Côte-Nord », en collaboration avec L. Gagnon, C.A. Martijn et A. Watchman, Archéologies québécoises, série « Paléo-Québec », no 23, 1995, p. 17-57.
  • BOURASSA, André-G. et Jean-Marc LARRUE, Les nuits de la Main. Cent ans de spectacles sur le boulevard Saint Laurent, Montréal, Éditions VLB, 1993, 361 p.
  • CARON, Isabelle, Le Cyclorama de Jérusalem à Sainte-Anne-de-Beaupré et la question de ses origines, mémoire de maîtrise, Université Laval, 2000, 161 f.
  • GAUDREAULT, André et Jean-Pierre SIROIS-TRAHAN, La vie ou du moins ses apparences. Émergence du cinéma dans la presse de la Belle Époque (1894-1910), Montréal, Cinémathèque québécoise/GRAFICS, 2002, 87 p.
  • HAZAN, Olga, La culture artistique au Québec au seuil de la modernité : Jean-Baptiste Lagacé, fondateur de l’histoire de l’art au Canada, Québec, Septentrion, 2010, 612 p.
  • LACASSE, Germain, Histoires de scopes. Le cinéma muet au Québec, Cinémathèque québécoise, Montréal, 1989, 104 p.
  • LAMONDE, Yvan et Raymond MONTPETIT, Le Parc Sohmer de Montréal, 1889-1919. Un lieu populaire de culture urbaine, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1986, 231 p.
  • LARRUE, Jean-Marc, Le monument inattendu : le Monument-National de Montréal, 1893-1993, Montréal, HMH-Hurtubise, 1993, 322 p.
  • NOPPEN, Luc (avec la collaboration de Marie-Paule Bergeron-Binette, Sophie Lafrance et Édith Lessard), Le panorama de Québec, Québec, Éditions Continuité, 1990, 7 p.
  • POMERLEAU, Jeanne, Métiers ambulants d’autrefois, Montréal, Guérin, 1990, 467 p.
  • BÉLANGER, Léon-H., Les Ouimetoscopes : Léo-Ernest Ouimet et les débuts du cinéma québécois, Montréal, VLB Éditeur, 1978, 247 p.

À titre informatif, le GRAFICS possède des dizaines de milliers d’articles et documents issus de la presse québécoise des années 1895-1915 et pourra fournir des références aux chercheurs dont la proposition sera acceptée.

Outre les journaux, on consultera aussi les revues culturelles (Le Monde illustré, L’Album universel, L’Almanach du peuple, Le Passe-temps, Montréal qui chante, La Vie artistique, Le Théâtre, Le Populaire, Le National, etc.) ; les bottins téléphoniques Lovell’s et les plans d’assurances accessibles sur le portail de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) ; les archives des séminaires et organismes d’enseignement ; les collections de Bibliothèque et Archives Canada et de BAnQ, de la Cinémathèque québécoise et des universités ; les archives du Musée McCord et du Musée de la Civilisation ; les sociétés historiques locales.

English version:

In recent decades, a number of well-known researchers  (Crary, Schwartz, Mannoni, Robinson, and others) have taken on the archaeology of popular visual culture in the 19th century and the Belle Époque. Besides enriching our understanding of the media landscape and the episteme of this period (Albera and Tortajada), this undertaking has served to re-contextualize the emergence of cinema while drawing out the specificity of the phenomena and devices that preceded this emergence. Moreover, studies of this period have emphasized the need for novelty and entertainment associated with modernity (Benjamin), as well as the rise of the masses as a historical phenomenon. 

Research in Quebec, while it was at the avant-garde of the movement to re-examine early cinema, shed but faint light on the various spectacular devices that preceded the advent of the Cinematographe in the Province. Thus, we know relatively little about the rich visual culture within which les vues animées – “animated views” – carved out a place for themselves at the turn of the twentieth century. It is known that at the time of the emergence of cinema (1896–1906), a great many “illustrated lectures” were held by pedagogues or propagandists, that montreurs de ville took their magic lanterns along on outings in the countryside, that churches and museums offered “panoramas” to educate or astound their visitors, and that shops selling photographic equipment also offered their customers stereoscopes and other novelties. This list remains devoid of content, however, as these various phenomena have been mentioned in passing by only a very limited number of publications.

Nouvelles Vues is seeking original contributions that might enrich our first issue dedicated to popular visual culture and the period that is commonly referred to as “the pre-cinema era.” Our interest is not in descriptions of how these practices and devices paved the way for cinema, but rather in the many and complex connections at play among these various cultural formations. The collected articles of this issue may address the evolution of the media landscape up until the turn of the century (19th to 20th) in Quebec, or the relationships between the practices associated with popular visual culture and those having to do with les vues animées (up until 1915). Contributors might wish, for example, to examine the tensions that exist between stillness and movement, between oral and visual expression, between art and entertainment, or between individual and collective modes of reception. It might also be interesting to undertake a critical analysis of these visual devices in view of class or gender, or indeed examine how these things come into play in domestic, scientific, promotional, educational, political, legal, or cultural realms. Contributors might wish to analyze the theoretical relationships between these pre-cinematographic devices and the new media (multimedia, video games, immersive apparatus, phenakistoscopes, circus, 3-D cinema, image theatre, etc.) or the contemporary resurgence of these devices (as seen in the television series Musée Eden, for instance).

We are especially interested in articles that explore the particular position of Quebec in the distribution networks of practices related to pre-cinema and popular visual culture; the reception given to Canadian and foreign devices; Quebec as a producer of technologies and visual spectacles, and the appropriation strategies developed by the agents responsible for the introduction of pre-cinema devices in Quebec. 

Topics addressed in articles may include: 

  • The magic lantern and illustrated lectures, including the McCord Museum’s extensive collection of slides, more than one thousand of which are accessible on the Museum’s Website.
  • Shadow plays, illuminations, and election night projections.
  • Illustrated songs using lantern slides.
  • Amerindian parietal art in its visual and performative dimensions.
  • Optical toys, stereoscopes, and chronophotography.
  • Wax museums—Musée Eden, Musée catholique canadien, Musée de cire de Québec—and curio cabinets, automatons, and public visits to the morgue.
  • The Cyclorama of Jerusalem in Sainte-Anne-de-Beaupré, panoramic photography, and panoramas.
  • Arcades, Kinetoscopes, Mutoscopes, peep-shows, and flip-books.
  • Newspaper illustrations, cartoons, and early comic strips.
  • Posters and department store display windows.
  • Living pictures, magic shows, Pepper’s ghosts, the serpentine dance, music halls, féeries and other examples of scenic spectacle based on spectacular visuality.
  • Amusement parks (Sohmer, Dominion, Riverside) as visual spectacle, midway concessions, freak shows, historical re-enactments and pageants, X-ray or electrical shows, and carnivals.
  • Montreal’s Crystal Palace (1860) and exhibitions.
  • Any other practice or phenomenon pertaining to pre-cinema or popular visual culture in Quebec.
  • Sound recording of the Edwardian era as it relates to cinema as a recording art. 

Please send your 500-word proposal to jean-pierre.sirois-trahan@lit.ulaval.ca by

31 March 2012.

Proposed articles, upon acceptance, are to be written in French or English. Final articles will be between 25,000 and 45,000 characters in length, including spaces, and must be delivered by 1 October 2012. Articles will then be evaluated and commented upon anonymously by two qualified members of an ad hoc reading committee.

Edited by Jean-Pierre Sirois-Trahan (Université Laval), Nouvelles Vues is an academic peer-reviewd journal published on line since 2003. This special issue on pre-cinematographic visual practices ( Les pratiques visuelles pré-cinématographiques) is edited by Germain Lacasse (Université de Montréal) and Louis Pelletier (Concordia University).

References

  • ALBERA, François et Maria TORTAJADA (dir.), Cinema Beyond Film. Media Epistemology in the Modern Era, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2010, 280 p.
  • CHARNEY, Leo et Vanessa R. SCHWARTZ, Cinema and the Invention of Modern Life, Berkeley, University of California Press, 1995, 409 p.
  • CHIK, Caroline, L’image paradoxale. Fixité et mouvement, Villeneuve-d’Ascq, Septentrion, 2011, 292 p.
  • CRANGLE, Richard, Stephen HERBERT et David ROBINSON (dir.), Encyclopaedia of the Magic Lantern, Londres, The Magic Lantern Society, 2001, 360 p.
  • CRARY, Jonathan, Techniques of the Observer : On Vision and Modernity in the Nineteenth Century, Cambridge, Mass., MIT Press, 1990, 171 p.
  • GRIFFITHS, Alison, Shivers Down Your Spine : Cinema, Museums, and the Immersive View, New York, Columbia University Press, 2008, 372 p..
  • LACASSE, Germain, Le bonimenteur de vues animées, Paris/Québec, Méridiens Klincksieck/Nota Bene, 2000, 229 p.
  • MANNONI, Laurent, Le grand art de la lumière et de l’ombre : archéologie du cinéma, Paris, Nathan, 1995, 512 p.
  • RABINOVITZ, Lauren, For the Love of Pleasure : Women, Movies, and Culture in Turn-of-the-Century Chicago, New Brunswick, NJ, Rutgers University Press, 1998, 233 p.
  • SCHWARTZ, Vanessa R., Spectacular Realities : Early Mass Culture in Fin-de-Siècle Paris, Berkeley, University of California Press, 1998, 230 p.
  • WILLOUGHBY, Dominique, Le cinéma graphique. Une histoire des dessins animés : des jouets d’optique au cinéma numérique, Paris, Textuel, 2009, 286 p.
  • Les revues Early Popular Visual Culture et The New Magic Lantern Journal, la collection de plaques de lanterne en ligne du Musée McCord, ainsi que le site de la Magic Lantern Society of the United States and Canada

Québec References

  • ARSENAULT, Daniel, « Une énigme venue de la préhistoire : les sites d’art rupestre au Québec », Cap-aux-Diamants : la revue d'histoire du Québec, n° 37, 1994, p. 62-65.
  • ARSENAULT, Daniel, « Le projet Nisula : recherche pluridisciplinaire autour d'un site à pictogrammes (DeEh-1) en Haute-Côte-Nord », en collaboration avec L. Gagnon, C.A. Martijn et A. Watchman, Archéologies québécoises, série « Paléo-Québec », no 23, 1995, p. 17-57.
  • BOURASSA, André-G. et Jean-Marc LARRUE, Les nuits de la Main. Cent ans de spectacles sur le boulevard Saint Laurent, Montréal, Éditions VLB, 1993, 361 p.
  • CARON, Isabelle, Le Cyclorama de Jérusalem à Sainte-Anne-de-Beaupré et la question de ses origines, mémoire de maîtrise, Université Laval, 2000, 161 f.
  • GAUDREAULT, André et Jean-Pierre SIROIS-TRAHAN, La vie ou du moins ses apparences. Émergence du cinéma dans la presse de la Belle Époque (1894-1910), Montréal, Cinémathèque québécoise/GRAFICS, 2002, 87 p.
  • HAZAN, Olga, La culture artistique au Québec au seuil de la modernité : Jean-Baptiste Lagacé, fondateur de l’histoire de l’art au Canada, Québec, Septentrion, 2010, 612 p.
  • LACASSE, Germain, Histoires de scopes. Le cinéma muet au Québec, Cinémathèque québécoise, Montréal, 1989, 104 p.
  • LAMONDE, Yvan et Raymond MONTPETIT, Le Parc Sohmer de Montréal, 1889-1919. Un lieu populaire de culture urbaine, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1986, 231 p.
  • LARRUE, Jean-Marc, Le monument inattendu : le Monument-National de Montréal, 1893-1993, Montréal, HMH-Hurtubise, 1993, 322 p.
  • NOPPEN, Luc (avec la collaboration de Marie-Paule Bergeron-Binette, Sophie Lafrance et Édith Lessard), Le panorama de Québec, Québec, Éditions Continuité, 1990, 7 p.
  • POMERLEAU, Jeanne, Métiers ambulants d’autrefois, Montréal, Guérin, 1990, 467 p.
  • BÉLANGER, Léon-H., Les Ouimetoscopes : Léo-Ernest Ouimet et les débuts du cinéma québécois, Montréal, VLB Éditeur, 1978, 247 p.

It should further be noted that contributors will be granted access to GRAFICS’ collection of press clippings dealing with pre- and early cinema collected from historical Quebec newspapers and periodicals. This collection is composed of more than 20,000 documents, and has partly been indexed.

In addition to newspapers, contributors may wish to consult the following sources: cultural journals (Le Monde illustré, L’Album universel, L’Almanach du peuple, Le Passe-temps, Montréal qui chante, La Vie artistique, Le Théâtre, Le Populaire, Le National, etc.); Lovell’s directories and insurance plans accessible through the portal of the Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ); the archives of seminaries, schools, colleges and universities; the collections of Library and Archives Canada and BAnQ; the library and archives of the Cinémathèque québécoise; the archives of the McCord Museum and the Musée de la Civilisation; local historical societies.

 

 

Dates

  • samedi 31 mars 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Pré-cinéma, Québec, culture visuelle, 19e siècle

Contacts

  • Jean-Pierre Sirois-Trahan
    courriel : jean-pierre [dot] sirois-trahan [at] lit [dot] ulaval [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Jean-Pierre Sirois-Trahan
    courriel : jean-pierre [dot] sirois-trahan [at] lit [dot] ulaval [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Les pratiques visuelles pré-cinématographiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 20 février 2012, http://calenda.org/207315