AccueilLes Anti-modernes ? Courants conservateurs dans l’art français 1900-1925

*  *  *

Publié le mardi 21 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

En prolongement de la journée d’études « Les Anti-modernes ? Courants conservateurs dans l’art français 1900-1925 » qui aura lieu le 27 mars 2012 à l’INHA, nous organisons un séminaire pour approfondir le débat sur les rapports entre anti-modernisme et anti-modernité politique, entre tradition dans les arts et identité nationale, entre archaïsme artistique et renouveau catholique. Longtemps préoccupée par l’évolution de l’avant-garde dans les ateliers de Montmartre et les galeries commerciales de la rue Lafitte et de la rue Vignon, l’histoire de l’art français commence depuis quelques années à reconnaître la complexité du champ artistique de la période, qui déborde largement l’antithèse schématique opposant novateurs et « pompiers ».

Annonce

Le séminaire se propose de rassembler des étudiants et des chercheurs en histoire de l’art qui ont commencé à regarder au-delà de l’hégémonie moderniste et à réinterpréter le terrain artistique des années entourant la Première Guerre mondiale.

Les participants inscrits viendront expliquer leur démarche et engager le dialogue avec les intervenants de la journée d’études.

Le séminaire accueillera vingt personnes et aura lieu dans l’après-midi du 29 mars 2012 à l’INHA.

Les personnes souhaitant participer sont invitées à envoyer leur sujet de recherches et un court CV à Laura Karp (laura.karp-lugo@inha.fr).

Date limite de dépôt le 10 mars

Programme de la journée d’études « Les Anti-modernes ? Courants conservateurs dans l’art français 1900-1925 » (27 mars 2012, l’INHA)

  • Présidents de séance : Laurence Bertrand-Dorléac (Sciences Po) et Bertrand Tillier (université de Bourgogne)
  • Étude d’un anti-moderne : les traités esthétiques de Joséphin Péladan (1859-1918)
    • Fanny Bacot, doctorante, université Paris I - Panthéon-Sorbonne
  • Le discours anti-moderne de Camille Mauclair (1900-1910) : impressionnisme et intimisme au début du XXe siècle
    • Katia Papandreopoulou, doctorante, université Paris I - Panthéon-Sorbonne
  • Émile Bernard en dialogue avec Jan/Willibrord Verkade, Nabi et moine-peintre de l´Ecole de Beuron
    • Annegret Kehrbaum, docteure, Leibniz Universität Hannover
  • L’exposition du Cinquantenaire de la Fondation des Prix du Salon et des Bourses de voyage en 1926 : bilan des traditions
    • Patrick Absalon, docteur, université de Strasbourg
  • La « renaissance » de la tapisserie et le tournant conservateur des arts du décor en France
    • Rossella Froissart, maître de conférences, université de Provence Aix-Marseille 1
  • Peut-on parler d’une « sculpture pompier » ?
    • Emilie Martin-Neute, docteure, université Paris IV – Paris-Sorbonne
  • Une esthétique et un engagement anti-modernes ? Maxime Réal del Sarte, sculpteur catholique d’Action française
    • Dominique Jarrassé, professeur, université Michel de Montaigne-Bordeaux 3
  • Pro-modernisme, Anti-cubisme : les Débats de Lampué et « pénétration pacifique »
    • Fae Bauer, professeur, University of East London et The University of New South Wales College of Fine Arts, Sydney
  • L’Hommage à Watteau d’André Lhote : pamphlet anti-moderne ?
    • Claire Maingon, docteure, université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense

Neil McWilliam (Duke University) & Laura Karp (INHA)
Institut national d’histoire de l’art
Salle Vasari, 1er étage
2 rue Vivienne
75002 Paris

Catégories

Lieux

  • 2 rue Vivienne
    Paris, France

Dates

  • mardi 27 mars 2012

Mots-clés

  • anti-modernité, arrière-garde, art français, début XXe siècle, 1900-1925

Contacts

  • Laura Karp
    courriel : laura [dot] karp-lugo [at] inha [dot] fr

Source de l'information

  • Laura Karp
    courriel : laura [dot] karp-lugo [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les Anti-modernes ? Courants conservateurs dans l’art français 1900-1925 », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 21 février 2012, http://calenda.org/207333