AccueilTraduire l'architecture (XVIIe-XIXe siècle)

Traduire l'architecture (XVIIe-XIXe siècle)

Translating architecture (17th-19th centuries)

*  *  *

Publié le mardi 21 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

Ces journées d’étude organisées les 20 et 21 novembre 2012 par le laboratoire Histoire, technique, technologie, patrimoine (HTTP-CDHTE, Cnam) et l’Inha font suite à deux journées qui se sont tenues sur le même thème le 13 novembre 2009 et les 14 et 15 décembre 2011. Ce cycle donnera lieu à une publication.

Annonce

Argumentaire :

Ces journées d’étude visent à rendre compte des déplacements qu’occasionnent les traductions de livres d’architecture, qu’elles soient linguistiques ou suscitées par l’adaptation d’ouvrages pour de nouveaux publics, notamment lors de rééditions. Le terme « traduction » est donc pris au sens large : comme une technique littéraire (traduire un texte d’une langue à l’autre) ou comme une pratique d’adaptation des textes et des images, d’une édition à une autre.

La période retenue débute au XVIIe siècle, après l’entreprise de collecte des savoirs que représente la Renaissance, au moment où s’opère une spécialisation des livres d’architecture ; elle s’achève à la veille de la Première guerre mondiale, lorsque des projets éditoriaux de plus en plus nombreux acquièrent une dimension internationale.

La traduction d’une langue à l’autre

La traduction d’un livre d’architecture peut occasionner des remaniements importants : transformation du texte et des figures, ajout de commentaires et de planches. La transposition de termes et de figures pose également des problèmes lorsque les objets, les actions ou les notions désignés n’ont pas d’équivalents directs. La traduction implique alors l’utilisation de nouveaux termes et de nouvelles définitions.

Il en va de même dans le domaine des techniques, où la mise en ordre par l’écrit de pratiques professionnelles se heurte, jusqu’au début du XIXe siècle, à une langue des « arts » qui est loin d’être unifiée au sein d’une même nation. L’abondance de synonymes ou le défaut de dénominations, comme la diversité des savoir-faire qui s’expriment à travers des « manières » locales ou nationales posent des difficultés particulières aux traducteurs.

Au-delà de la langue

Comme en témoignent les catalogues de libraires, les rééditions, notamment celles des grands ouvrages de référence, donnent lieu à des actualisations qui peuvent correspondre à des transformations importantes du texte ou des figures. Ainsi note-t-on des variantes entre les exemplaires qui peuvent aller de simples modernisations de l’orthographe ou des formes littéraires à des changements plus importants qui affectent le sens, le contenu ou l’ordre de l’exposition, selon que l’on s’adresse à des spécialistes ou à un public plus large.

Dans tous les cas, se pose la question du statut et des motivations de ces « passeurs » que sont les traducteurs et de leur position d’auteurs « par procuration ». Il en va de même pour les imprimeurs, les libraires ou les éditeurs dont le rôle peut être déterminant.

Les communications pourront porter sur un traducteur, sur un ouvrage spécifique, ou sur des corpus de traductions définis par leur auteur, leur contexte ou leur thématique. Le cadre géographique n’étant pas limité à l’Europe, les propositions portant sur des traductions extra-européennes seront prises en compte.

Organisateurs :

  • Robert Carvais (CNRS, Université de Panthéon-Assas, ENSA Versailles)
  • Jean-Sébastien Cluzel (Inha)
  • Juliette Hernu-Bélaud (Inha)
  • Valérie Nègre (ENSA Paris La Villette, HTTP-CDHTE, Cnam)

Les dates à retenir 

  • Échéance pour la réception des propositions : mardi 15 mai 2012
  • Échéance pour les acceptations : vendredi 1er juin 2012
  • Déroulement des journées d’étude : mardi 20 et mercredi 21 novembre 2012 (Inha, Paris)

Envoi des propositions :

 

 

Lieux

  • 2 rue Vivienne
    Paris, France

Dates

  • mardi 15 mai 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • architecture, traduction, écrits sur l'art

Contacts

  • Juliette Hernu-Bélaud
    courriel : juliette [dot] hernu [at] inha [dot] fr

Source de l'information

  • Juliette Hernu-Bélaud
    courriel : juliette [dot] hernu [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Traduire l'architecture (XVIIe-XIXe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 21 février 2012, http://calenda.org/207338