Accueil1913, la recomposition de la science de l'homme

1913, la recomposition de la science de l'homme

1913, the recomposition of the science of mankind

Bilan d'étape

Stage survey

*  *  *

Publié le mardi 21 février 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce colloque, organisé par le LAHIC dans le cadre du programme ANR Bérose, tentera de mieux comprendre l’effervescence institutionnelle et intellectuelle qui caractérise ces années 1910 dans le champ de la science de l'homme, en prenant pour focale arbitraire 1913, juste avant le déclenchement d’un conflit dont les conséquences se feront durement sentir sur le devenir des sciences sociales, bien au-delà des années de guerre.

Annonce

Présentation

Les premières années du vingtième siècle sont fertiles en événements qui, rétrospectivement, dénotent la recomposition en cours de la « science de l’homme », comme l’appelaient alors ses divers protagonistes. Il s’agit, dans ce colloque, de dresser un bilan d’étape d’un champ scientifique qui voit une autonomisation et une institutionnalisation accrues de plusieurs disciplines marquant leur territoire et leurs ambitions, parallèlement à un affaiblissement du magistère de l’anthropologie physique. Mais il s’agit aussi de repérer la montée en puissance de la recherche ethnographique, de la légitimation progressive de la pratique de terrain. Par ailleurs, l’intensité des débats sur les fondements et les formes des religions primitives bouscule la théologie catholique, en même temps qu’elle fait entendre une analyse savante et laïque des phénomènes religieux. Ces deux journées tenteront de mieux comprendre l’effervescence institutionnelle et intellectuelle qui caractérise ces années 1910, en prenant pour focale arbitraire 1913, juste avant le déclenchement d’un conflit dont les conséquences se feront durement sentir sur le devenir des sciences sociales, bien au-delà des années de guerre.

Ce colloque est organisé dans le cadre du programme Bérose (Base d’étude et de recherche sur l’organisation des savoirs ethnographiques), une base de données mise en œuvre par le LAHIC (IIAC) et financée pour 4 ans (2008-2012) par l’Agence nationale pour la recherche, et dans le cadre de la programmation scientifique du Musée de l'Homme "Hors les Murs". Il a reçu le parrainage de le SFHSH.

PROGRAMME :

Jeudi 15 mars 2012

9H00 Introduction par Cécile Aufaure (Projet de rénovation du Musée de l’Homme) et Daniel Fabre (directeur du lahic)

9h15-12h30 Du côté des durkheimiens

Session présidée par Jean-Christophe Marcel (Paris-iv Sorbonne, isha)

  • 9h15-10h00  Christine Lorre (Département d’Archéologie Comparée,man) : Henri Hubert et les perspectives sociologiques mises en œuvre au Musée des antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye
  • 10h00-10h45 Jean-François Bert (Labex hastec, ephe, anhima) : Sociologie et linguistique. Penser la relation entre langue et société
  • 10h45-11h00  Pause
  • 11h00-11h45 Stéphane Bacciochi (ehess, crh) et Nicolas Mariot (cnrs-curapp) : Robert Hertz face à ses enquêtés : une notation ethnographique entre folklore et linguistique (1912-1917)
  • 11h45-12h30  Frédéric Keck (cnrs, las) : Lévy-Bruhl, Jaurès et la guerre

12h30-14h00  Pause

14h00-16h30  Du côté de l’anthropologie physique

 Session présidée par Claude Blanckaert (cnrs, Centre Koyré)

  • 14h-14h45 Jean-Claude Wartelle : Réflexions sur la décadence de la Société d’Anthropologie de Paris
  • 14h45-15h30  Carole Reynaud-Paligot (Université de New York et de Californie à Paris, Paris i-iv) :  Déclin et résistances de l’anthropologie physique
  • 15h30- 16h15 Emmanuelle Sibeud (Paris 8, udhe umr 8533) : Une science coloniale inutile ? Pratiques anthropométriques et colonisation au début du XXe siècle

Vendredi 16 mars

10h-12h30  du côté de la science de l’homme. L’effervescence institutionnelle des années 1910.

 Session présidée par Jean Jamin (ehess, lahic-iiac)

  • 10h-10h45  Nathalie Richard (Université du Maine, cerhio/Centre Koyré) : Entre histoire et sciences de la nature : reconfigurations intellectuelles et institutionnelles de la préhistoire à la veille de la Première Guerre mondiale
  • 10h45-11h30  Arnaud Hurel (iph/mnhn) : La création de l’Institut de paléontologie humaine en 1910
  • 11h30-12h15 Christine Laurière (ehess/lahic-iiac) : L’Institut français d’anthropologie : un nouveau lieu de sociabilité savante pour une autre définition de l’anthropologie

12h30-14h00  Pause

14h00-16h30  Penser les religions primitives

 Session présidée par Daniel Fabre (ehess, lahic-iiac)

  • 14h00-14h45 Frederico Rosa (Universidade Nova de Lisboa) : Le totémisme hier: obsessions marginales d'un débat anthropologique
  • 14h45-15h30  Marcello Massenzio (Université de Rome Tor-Vergata) : E. Durkheim, S. Freud, R. Otto : dialogues sur l’altérité
  • 15h45-16h30  André Mary (cnrs, lahic-iiac) : Science de l’homme ou science de Dieu : les Formes élémentaires au regard du monothéisme originel de l’ethnologie « catholique »

Lieux

  • 5 rue Buffon (Amphithéâtre de paléontologie du Jardin des Plantes (MNHN), Métro Gare d'Austerlitz)
    Paris, France

Dates

  • vendredi 16 mars 2012
  • jeudi 15 mars 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire de l'anthropologie, histoire de la sociologie, sociologie durkheimienne, histoire de l'anthropologie physique, anthropométrie, anthropologie des religions, préhistoire, paléontologie

Contacts

  • Christine Laurière
    courriel : christine [dot] lauriere [at] wanadoo [dot] fr

Source de l'information

  • Christine Laurière
    courriel : christine [dot] lauriere [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« 1913, la recomposition de la science de l'homme », Colloque, Calenda, Publié le mardi 21 février 2012, http://calenda.org/207362