AccueilDu récit au rituel par la forme esthétique

Du récit au rituel par la forme esthétique

From narrative to ritual via aesthetic forms

Pragmatique cultuelle des formes discursives et des images en Grèce ancienne

The cultural pragmatics of discursive forms and images in Ancient Greece

*  *  *

Publié le lundi 27 février 2012 par Julien Gilet

Résumé

Les mythes en général et les mythes grecs en particulier nʹont dʹexistence que dans les différentes formes poétiques et iconographiques qui les actualisent pour des circonstances sociales et cultuelles singulières. Dès lors, la question anthropologique traditionnelle des relations complexes entre mythe, rite et croyance ne peut être abordée que par le biais des formes de discours et de représentation qui les communiquent à un public. Conçues dès lʹAntiquité comme les produits de techniques artisanales, ces formes confèrent aux récits que nous plaçons sous lʹétiquette du ʺmytheʺ une dimension pragmatique qui les insère avec efficacité dans un régime et un univers de croyance particuliers : constitution de savoirs institués, par différents moyens de communication d’ordre poétique, en mémoires collectives, mais aussi en systèmes de croyance.

Annonce


A lʹexemple de différentes formes de poésie, de prose et d’iconographie au long de lʹhistoire de la culture grecque et en éventuelle comparaison différentielle avec dʹautres cultures traditionnelles, il sʹagira dʹexplorer les logiques qui articulent les manifestations verbales et imagées avec les manifestations gestuelles et cultuelles, dans un unique processus symbolique de savoir collectif, de mémoire culturelle et de croyance religieuse dynamique: question non seulement de syntaxe, mais surtout de sémantique, et finalement de pragmatique. En régime polythéiste, ces récits, poétiques et historiques, sont souvent associés à des fondations de culte et des rituels auxquels ils servent d’aition ; ils légitiment  ainsi une histoire héroïque et des institutions politiques. Par les techniques intellectuelles de poètes considérés comme des sophoi, par le biais de différentes formes de mémoire poétique (figurées et discursives), par la pragmatique de formes esthétiques qui les constituent en univers de croyance, les mythes définissent donc des identités politiques et culturelles ainsi que des pratiques rituelles amenées à changer suivant la conjoncture historique.

Programme :

Mardi 28 février (Salle Vasari)

  • 9 h 30 Ouverture par François de Polignac, directeur du Centre AnHiMA
  • 10 h Introduction par Claude Calame (EHESS, Paris)
  • 10 h 40 Lucia Athanassaki (University of Crete) : « Melic texts and ritual contexts : A straightforward relationship ? »
  • Discutant : Pierre Ellinger (Université Paris Diderot)
  • 11 h 30 Pause
  • 12 h Barbara Kowalzig (New York University) : « Au miroir de la pragmatique rituelle: les mythes et les espaces économiques »
  • Discutant : François de Polignac (EPHE, Paris)
  • 13 h Repas au restaurant de l’INHA
  • 14 h 30 Ezio Pellizer (Università di Trieste) : « Les Argonautes : un récit compliqué, entre rite et images »
  • Discutante : Stella Georgoudi (EPHE, Paris)
  • 15 h 20 Roger Woodard (University of Buffalo, New York) : « Bellerophon and feminine aggression : The conjunction of diachrony and synchrony in cult and ritual »
  • Discutante : Louise Bruit‑Zaidman (Université Paris Diderot)
  • 16 h 10 Pause
  • 16 h 30 Dominique Jaillard (Université de Lausanne et Ecole Polytechnique Fédérale) : « Parodos des Bacchantes d’Euripide et ritualité dionysiaque »
  • Discutante : Rossella Saetta Cottone (CNRS, Centre Louis Robin)

Mercredi 29 février (matin: Salle Vasari, après midi: Auditorium)

  • 9 h 30 David Bouvier (Université de Lausanne) : « Que faire de Néoptolème ? Complémentarité contradictoire et croisée de différentes logiques discursives, imagées et cultuelles »
  • Discutant : Bernard Mezzadri (Université d’Avignon)
  • 10 h 20 Ewen Bowie (Corpus Christi College, Oxford) : « Ritual contexts, narrative choices and the creation of polis‑identity : The case of early Greek elegy »
  • Discutant : Suzanne Saïd (Université Paris Nanterre et Columbia University, New York)
  • 11 h 10 Pause
  • 11 h 30 Carlo Brillante (Università di Siena) : « Les gardiennes de la parole poétique : les Muses d’Homère à Simonide, entre mythe et culte »
  • Discutants : Marella Nappi (Centre AnHiMA, Paris), Giovanni Tosetti (Centre AnHiMA, Università Cattolica di Milano)
  • 13 h Repas au restaurant de l’INHA
  • 14 h 30 Vinciane Pirenne Delforge (F.R.S.‑FNRS, Université de Liège) et Gabriella Pironti (Università Federico II di Napoli) : « Choeur de jeunes filles… : un rite mis en image chez Philostrate »
  • Discutants : Marie‑Christine Villanueva Puig (CNRS, Musée du Louvre), François Lissarrague (EHESS, Paris)
  • 15 h 40 Pause
  • 16 h Jan Bremmer (University of Groningen et Münchner Zentrum für Antike Welten) : « Heracles and Linus in text and image »
  • Discutant : Claude Calame (EHESS, Paris)
  • 16 h 50 Synthèse et conclusions par Pierre Ellinger (Université Paris Diderot)

Modalités :

Organisé dans le cadre du Centre AnHiMA (UMR 8210), le colloque international bénéficie du soutien du CNRS, de l’EHESS et de l’Université Paris Diderot

Coordinateurs : Claude Calame (EHESS, Centre ANHIMA) et Pierre Ellinger (Université Paris Diderot, Centre ANHIMA)

Centre ANHIMA (UMR 8210)
INHA, 6 Rue des Petits‑Champs, 75002 Paris (Mo Pyramides)

Lieux

  • 6 Rue des Petits‑Champs
    Paris, France

Dates

  • mardi 28 février 2012
  • mercredi 29 février 2012

Mots-clés

  • Poésie, image, récit, culte

Contacts

  • Claude Calame (EHESS) ~
    courriel : claude [dot] calame [at] unil [dot] ch
  • Pierre Ellinger (Université Paris 7- Paris Diderot) ~
    courriel : ellingp [at] club-internet [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Agnès Tapin
    courriel : agnes [dot] tapin [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Du récit au rituel par la forme esthétique », Colloque, Calenda, Publié le lundi 27 février 2012, http://calenda.org/207438