AccueilCommunication du symbolique et symbolique de la communication dans les sociétés modernes et postmodernes

Communication du symbolique et symbolique de la communication dans les sociétés modernes et postmodernes

Communication of the symbolic and the symbolic of communication in the modern and postmodern societies

*  *  *

Publié le vendredi 02 mars 2012 par Julien Gilet

Résumé

Roland Barthes s’interrogeait dans l’aventure sémiologique, après avoir évoqué la prégnance du symbolisme dans les sociétés passées : « il y aurait là à se demander ce qui reste de ces grands symboles dans une société technicienne comme la nôtre ; est-ce que ces grands symboles ont disparu, est-ce qu’ils se sont transformés, est-ce qu’ils sont cachés ? » Partant de ce questionnement, ce colloque se propose d’étudier les liens tout à la fois étroits et ambigus que le symbolique entretient avec les problématiques communicationnelles, dans les sociétés modernes et postmodernes.

Annonce

Argumentaire :

Bien que largement ancré dans les sciences de l’information et de la communication, cette rencontre scientifique privilégie l’interdisciplinarité. Les approches sociologiques, anthropologiques, psychologiques, cognitives, médiologiques et historiques, notamment, mais aussi celles qui sont relatives aux sciences du langage, seront les bienvenues. Les contributions pourront développer différents axes.

Axe 1 : la part du symbolique dans les pratiques communicationnelles aujourd’hui

Cet axe consistera à montrer que contrairement à quelque préjugé tenace, qui voudrait que les modes de réflexion et d’expression de type symbolique soient l’apanage des sociétés dites traditionnelles voire primitives, et disparaissent dans les sociétés modernes et techniciennes telles que la nôtre, ceux-ci perdurent de nos jours sous des formes variées et s’expriment à travers les pratiques communicationnelles. L’on pourra, par exemple, étudier :
  • Les divers modes d’expression des formes symboliques (figures et récits mythiques, pratiques rituelles, discours et images institutionnelles symboliques…),
  • Leur présence dans la société (sphère politique et sportive notamment) et les organisations (entreprises privées, institutions publiques…), dans la publicité et les marques, dans les TIC et les industries culturelles (télévision, bandes-dessinées, internet…), au sein des habitus sociaux et des relations humaines (rites de convivialité et de commensalité, rites d’interaction…),
  • Leurs tentatives d’adaptation avec la société moderne et technicienne qui est la nôtre, leurs transformations éventuelles,
  • Les fonctions qu’elles endossent (fonctions identitaires, cohésives, mobilisatrices…), et le rôle qu’y joue l’imagination,
  • Leur participation à la construction de la réalité,
  • Leur oscillation entre les pôles de transmission, de communication et d’information…

Axe 2 : les spécificités communicationnelles des organisations à forte dimension symbolique

Cet axe s’intéressera plus particulièrement à des organisations investies d’une forte dimension symbolique voire sacrale, notamment les sociétés secrètes et les institutions religieuses ou para-religieuses.
Pourront ainsi être étudiées :
  • Les groupes religieux (Opus Dei, par exemple), les mouvements sectaires, les fraternités étudiantes, les institutions ésotériques telles que les obédiences maçonniques ou les associations de type Rose-Croix,
  • Leur mode de fonctionnement et de communication spécifiques en interne,
  • L’évolution éventuelle de leurs pratiques communicationnelles en externe,
  • La prégnance des médiations symboliques, à des fins de transmission des valeurs communautaires et de légitimation des figures autoritaires, dans ce type d’organisations,
  • Les interactions entre les différents acteurs institutionnels, les processus de production du sens à l’œuvre dans les pratiques (rituelles par exemple) et les discours, qui participent d’une construction sociale de la réalité,
  • Les médiations horizontales (relations interpersonnelles, voire communautaire) et verticales (relation avec un sens transcendant) que les formes symboliques tissent, et les liens qu’elles entretiennent avec le sacré,
  • Les media que ces organisations privilégient,
  • Les enjeux qui se nouent autour de l’imagination symbolique, et les dérives possibles (manipulation mentale, dérives fanatiques…).

Axe 3 : la symbolique attachée aux discours communicationnels et aux SIC

Ce dernier axe s’efforcera d’explorer la dimension symbolique ou métaphorique qui innerve certains discours communicationnels, notamment ceux qui servent à décrire une organisation, dans la lignée des analyses effectuées par Gareth Morgan (2006), ou encore à évoquer la communication moderne, dans la lignée des travaux que Lucien Sfez a menés (1992). Il s’agira d’étudier, par exemple :
  • La spécificité des discours symboliques, du point de vue des sciences du langage, par rapport aux discours conceptuels, les ressorts psychologiques qu’ils mettent en œuvre et éventuellement leur impact spécifique, au plan cognitif notamment,
  • La surabondance des symboles et des métaphores dans certains types de discours (religieux, ésotériques, voire politiques…), et les motivations que cette utilisation à outrance trahit,
  • Mais aussi la détermination des symboles et des métaphores qui servent à évoquer la communication moderne, comparée tour à tour à une machine ou à un organisme, par exemple, et les enjeux que ces choix représentationnels révèlent.

Modalités :

Lieu du colloque : Université Paul Valéry de Montpellier 3, Centre du Guesclin, Béziers, France

Frais d’inscription : 90 euros tarif normal, 50 euros pour les doctorants (pauses, déjeuners, actes, mallettes)

Langues du colloque : français et anglais

Responsables scientifiques :

  • Céline Bryon-Portet (MCF HDR en Sciences de l’Information et de la Communication, ENSIACET, Université de Toulouse)
  • Mihaela Alexandra Tudor (MCF HDR en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paul Valéry de Montpellier 3)

Conférencier invité: Lucien Sfez

Dates importantes :

  • 1 mai 2012 : envoi de la proposition d’article sous forme d’un résumé d’environ 3500 - 5000 signes espaces compris (comportant 5 mots clés et le titre de la communication en français et en anglais), ainsi que l’axe choisi. La proposition doit être accompagnée des noms, affiliations et adresses e-mail de tous les auteurs. 
  • 15 juin 2012 : notification des résultats par email
  • 15 septembre 2012 : soumission intégrale de l’article
  • 8 et 9 novembre 2012 : colloque

Les propositions et les questions complémentaires doivent être adressées à : celine.bryonportet@ensiacet.fr, mihaela.tudor.com@gmail.com, essachess@gmail.com

Publication des actes :

Un ouvrage collectif sera publié à l’issue du colloque.

Les meilleures propositions sélectionnées par le comité scientifique seront publiées dans un numéro à venir, rubrique Varia, de la revue ESSACHESS – Journal for Communication Studies, répertoriée dans les bases de données internationales : Ebsco Publishing, ProQuest CSA, Index Copernicus, CEEOL, DOAJ, Ulrich’s, J-Gate et Gale. Toutes les propositions feront l’objet d’une évaluation en double aveugle.

Partenaires scientifiques :

  • UMR Praxiling – Université Paul Valéry de Montpellier 3, ITIC,
  • Université de Bucarest,
  • Université Babes Bolyai de Cluj,
  • Université de Timisoara,
  • Journal for the Studies of Religions and Ideologies,
  • Journal of Media Research,
  • Journalisme&Communication (Jurnalism&Comunicare)

Comité d’organisation :

Présidentes du comité :

  • Catherine Ghosn (Université de Toulouse 3)
  • Patricia Jullia (Université Paul Valéry de Montpellier 3)

Membres enseignants chercheurs du comité :

  • Youcef Aissani (Université de Toulouse 3)
  • Oana Barbu (Université de Ouest Timisoara)
  • Audilio Gonzales (Université Paul Valéry de Montpellier 3)
  • Elisa Rafistoson (Université d’Antananarive)
  • Alina Elena Romascu (Université du Toulon et du Var)

Membres doctorants du comité :

  • Lahouij Mohamed Anouar
  • Aurora Burca
  • Mihai Crangasu
  • Jawad El Gannab
  • Alina Vasile

Comité scientifique :

  • Delia Balaban (Université Babes Bolyai, Roumanie)
  • Françoise Bernard (Université de Provence, France)
  • Georges Bertin (CNAM Pays-de-la-Loire, France)
  • Marcel Bolle De Bal (Université Libre de Bruxelles, Belgique)
  • Bruno Bonu (UMR Praxiling, Université Paul Valéry de Montpellier 3, France)
  • Michel Bourret (Université Paul Valéry de Montpellier 3, France)
  • Philippe Breton (Université de Strasbourg, France)
  • Stefan Bratosin (Université Paul Valéry de Montpellier 3, France)
  • Olivier Chantraine (Université Charles de Gaulle Lille 3, France)
  • Chantal Charnet (UMR Praxiling, Université Paul Valéry de Montpellier 3)
  • Mihai Coman (Université de Bucarest, Roumanie)
  • Lise Demailly (CLERSE UMR 8019, Université Lille 1, France)
  • Sandu Frunza (Université Babes Bolyai, Roumanie)
  • Jean-Jules Harijaona (Université de Tananarive, Madagascar)
  • Denis Jeffrey (Université de Laval, Canada)
  • Bernard Lamizet (Institut d’Etudes Politiques de Lyon, France)
  • Christian Le Moënne (Université de Rennes 2, France)
  • Vincent Meyer (Université Paul Verlaine de Metz, France)
  • Salvador Jimenez Murguia (Miyazaki International College, Japon)
  • Sorin Nastasia (Université d’Illinois, Etats-Unis)
  • Nicolas Pelissier (Université de Nice Sophia-Antipolis, France)
  • Paul Rasse (Université de Nice Sophia-Antipolis, France)
  • Lucien Sfez (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, France)
  • Tudor Vlad (Cox Center for International Mass Communication Training and Research, University of Georgia, Etats-Unis)

Bibliographie :

  • Balandier, Georges, Le Désordre. Eloge du mouvement, Paris, Fayard, 1988.
  • Barthes, Roland, Mythologies, Paris, Seuil, 1970.
  • Barthes, Roland, « Rhétorique de l’image », Communications, n°4, 1964.
  • Barthes, Roland, L’aventure sémiologique, Paris, Seuil, coll. « Points essais », 1985.
  • Batazzi, Claudine, et Masoni-Lacroix, Céline (dir.), MEI. Médiation et Information, n°29, "Communication, organisation, symboles", 2009.
  • Baudrillard, Jean, L’Echange symbolique et la mort, Paris, Gallimard, 1976.
  • Berger, Peter, et Luckmann, Thomas, La Construction sociale de la réalité, Paris, Armand Colin, 2006.
  • Bertin, Georges, De la Quête du Graal au Nouvel Âge : Initiation et Chevalerie, Véga, 2010.
  • Bourdieu, Pierre, « Les Rites comme actes d’institution », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 43, p.58-63, 1982.
  • Bourdieu, Pierre, Langage et pouvoir symbolique, Paris, Seuil, 2001.
  • Boutaud, Jean-Jacques, « Approches sémiotiques des rituels de commensalité », in L’hospitalité : signes et rites, Etudes rassemblées par Alain Montadon, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2001.
  • Boutaud, Jean-Jacques, et Bonescu, Mihaela, « La convivialité en entreprise. Topique et topographie d’une figure sensible », Claudine Batazzi, Céline Massoni-Lacroix (dir.), "Communication, organisation, symboles", MEI Médiation et Information, n° 29, 2008.
  • Bratosin, Stefan, La Concertation dans le paradigme du mythe : de la pratique au sens, Berne, Peter Lang, 2007.
  • Bratosin, Stefan, (Ionescu) Tudor, Mihaela-Alexandra, «  Apports des sciences de la culture dans la recherche en communication des organisations », Cultura. International Journal of Philosophy of Culture and Axiology, t. VI, n° 2 (12)/ 2009, p. 7-19.
  • Bryon-Portet, Céline, « Communication autour d’un mythe : la construction et l’utilisation de l’image du pilote de chasse »,  Recherches en communication, n° 28, p.147-166, 2007.
  • Bryon-Portet, Céline, « Le Principe de triangulation dans les rites maçonniques : un mode de communication original et ses effets », Communication, vol. 27, n°1, p.259-277, 2009.
  • Bryon-Portet, Céline, « La chevalerie, un mythe à l’ère de la communication »,  Quaderni,     n°70, p.111-119, 2009.
  • Bryon-Portet, Céline, «  Etude   sémiotique  d’une     communication  fondée    sur     la    contextualisation   et   les   processus : du   rôle   des   représentations symboliques   et   pratiques    rituelles   de    la    franc-maçonnerie »,   Nouveaux  actes   sémiotiques,  n° 112, 2010.
  • Bryon-Portet, Céline, « Les évolutions communicationnelles de la franc-maçonnerie : du mutisme à la médiatisation ? »,  Communication & Langages, n°164, juin 2010, p.99-115, 2010.
  • Bryon-Portet, Céline, « Formes symboliques et pratiques rituelles à l’œuvre dans une grande école d’ingénieurs : étude des processus de construction de sens et d’identité dans un environnement hautement technologique », in Jacques Cherblanc (dir.), Sociétés, rites et symboles : théories et pratiques, Laval, Presses de l’Université du Québec, p.167-178,                2011.
  • Bryon-Portet, Céline, « Médiations symboliques et expressions du sacré dans les institutions fermées : approche communicationnelle et anthropologique », mémoire d’Habilitation à Diriger des Recherches en sciences de l’information et de la communication, Université Toulouse-Le Mirail, 17 juin 2011.
  • Bryon-Portet, Céline, « L’approche sémio-herméneutique : une nécessité pour étudier les dispositifs symboliques des organisations et leurs enjeux communicationnels », Communication & Organisation, n°40, 2011.
  • Cassirer, Ernst, La Philosophie des formes symboliques, Paris, éditions de Minuit, 1972.
  • Centlivres, Pierre, et Hainard, Jacques (dir.), Les Rites de passage aujourd’hui. Actes du colloque de Neuchâtel, Lausanne, L’Âge d’homme, 1986.
  • Coman, Mihaï, Pour une anthropologie des médias, Grenoble, PUG, 2003.
  • Dayan, Daniel, er Katz, Elihu, La Télévision cérémonielle, Paris, PUF, 1996.
  • Durand, Gilbert, L’Imagination symbolique, Paris, PUF, 1964.
  • Durand, Gilbert, Les Structures anthropologiques de l’imaginaire, Paris, Dunod, 1992.
  • Dufour, Stéphane, « Les marques sont-elles des reliques postmodernes ? Regard sur les nouveaux objets sacrés : », Essachess – Journal for communication studies, vol. 4, n°8, 2011.
  • Girardet, Raoul, Mythes et mythologies politiques, Paris, Seuil, 1986.
  • Goffman, Erving, Les Rites d’interaction, Paris, éditions de Minuit, 1974.
  • Todorov, Tzvetan, Théories du symbole, Paris, Seuil, 1977.
  • Floris, Bernard, « Communication et gestion symbolique dans le marketing », Les Enjeux de l’information et de la communication, 2001.
  • Lamizet, Bernard, La Médiation politique, Paris, L’Harmattan, 1998.
  • Lamizet, Bernard, La Médiation culturelle, Paris, L’Harmattan, 2000.
  • Lamizet, Bernard, Politique et identité, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 2002.Lardellier, Pascal, Théorie du lien rituel. Anthropologie et communication, Paris, L’Harmattan, 2003.
  • Lardellier, Pascal, Les Nouveaux rites. Du mariage gay aux Oscars, Paris, Belin, 2005.
  • Lewi, Georges, Mythologie des marques. Quand les marques font leur storytelling, Paris, Pearson – Village mondial, 2009.
  • Maffesoli, Michel, Le Temps des tribus. Le déclin de l’individualisme dans les sociétés de masse, Paris, Klincksieck et Cie, 1988.
  • Maffesoli, Michel, L’Ombre de Dionysos, Paris, Le Livre de poche, 1991.
  • Morgan, Gareth, Images de l’organisation, Bruxelles, De Boeck, 2006.
  • Quettier, Pierre, « Les Dispositifs d’Ingénierie Socio-Cognitive. Une contribution ethnométhodologique aux Sciences de l’Information et de la Communication », mémoire d’Habilitation à Diriger des Recherches en sciences de l’information et de la communication, sous la direction de Pascal Lardellier, Université de Bourgogne, 2007.
  • Reszler, André (1981), Mythes politiques modernes, Paris, PUF.
  • Ricœur, Paul, Le Conflit des interprétations. Essais d’herméneutique, Paris, Seuil, 1969.
  • Ricœur, Paul, La Métaphore vive, Paris, Seuil, 1975.
  • Rivière, Claude, Les Rites profanes, Paris, PUF, 1995.
  • Rivière, Claude, Les Liturgies politiques, Paris, PUF, 1988.
  • Segalen, Martine, Rites et rituels contemporains, Paris, Nathan université, 2001.
  • Segré, Monique (dir.), Mythes, rites, symboles dans la société contemporaine, Paris, L’Harmattan,1997.
  • Sfez, Lucien, Critique de la communication, Paris, Seuil, 1992.
  • Sfez, Lucien, La Politique symbolique, Paris, PUF, Quadrige, 1993.
  • Simmel, Georg (1998), Secret et Sociétés secrètes, Paris, Circé.
  • Tudor, M.A., « Médiations métaphoriques : perspectives épistémo-méthodologiques »,  Journal of Media Research, no. 2 (10)/ 2011 p. 3-12.
  • Tudor, Mihaela-Alexandra, Bratosin, Stefan, « Langage, communication et médiation : déplacements métaphoriques », Romanian Journal for Communication and Public Relations, t. 11., n° 3 (17)/ 2009.
  • Tudor, Mihaela-Alexandra, « Médiations métaphoriques dans les discours des sciences de l’information et de la communication », Habilitation à Diriger des Recherches en sciences de l’information et de la communication, Université Toulouse-Le Mirail, 8 décembre 2009.

Lieux

  • 3 Allée du Doyen Nerson (Centre du Guesclin)
    Béziers, France

Dates

  • mardi 01 mai 2012

Mots-clés

  • Communication, symbolique, institutions religieuses

Contacts

  • Céline Bryon-Portet
    courriel : celine [dot] bryonportet [at] ensiacet [dot] fr

Source de l'information

  • Céline Bryon-Portet
    courriel : celine [dot] bryonportet [at] ensiacet [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Communication du symbolique et symbolique de la communication dans les sociétés modernes et postmodernes », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 02 mars 2012, http://calenda.org/207496