AccueilL'inexpugnable État de justice. Autour de l'emprise contemporaine des juges de Jacques Krynen

L'inexpugnable État de justice. Autour de l'emprise contemporaine des juges de Jacques Krynen

In the inassailable State of justice. The contemporary expropriation of Jacques Krynen's judges

*  *  *

Publié le vendredi 09 mars 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Jacques Krynen propose dans un ouvrage en deux volumes, L’État de justice. France XIIIe-XXe siècle, une réflexion critique sur l’organisation de la justice et les valeurs des magistrats. La parution du premier volume, consacré à L’idéologie de la magistrature ancienne (Gallimard, 2009), a connu un important retentissement, y compris médiatique, d’une ampleur inhabituelle pour un ouvrage universitaire. Le second (Gallimard, 2012) vient de paraître, et traite d’une problématique essentielle, celle des rapports de la magistrature avec l’État, au travers de sa longue durée. Partant du postulat de l’importance décisive de la justice et des modalités selon lesquelles on la rend dans la tradition occidentale, il défend la thèse d’une continuité de l’idéologie de la magistrature jusqu’à aujourd’hui, sous les formes diverses qu’ont imposées les vicissitudes politiques, qui débouche sur une interrogation sur la légitimité des juges et les moyens de la conforter.

Annonce

L’inexpugnable Etat de justice, autour de L’emprise contemporaine des juges de Jacques Krynen,  2 avril 2012,  Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Centre Panthéon, Salle 216,  UMR DC – CAHD - CERAL

Journée d’étude organisée par Pierre Bonin, Professeur d’histoire du droit à l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), UMR 8103 de droit comparé de Paris, et par Nader Hakim, Professeur d’histoire du droit à l’Université Bordeaux IV, Directeur du Centre aquitain d’histoire du droit (EA 503).

Programme

Introduction des travaux, Jean-Claude Colliard, Président de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne

9 h 00 : La Justice ou les justices ?

Sous la présidence de Renaud Denoix de Saint-Marc, Vice-Président du Conseil d’Etat honoraire, Membre du Conseil constitutionnel

  •  Pierre Bonin, Professeur d’histoire du droit à l’Ecole de droit de la Sorbonne/Université de Paris 1 : « L’emprise contemporaine de l’idéologie de la magistrature ancienne »
  • Boris Bernabé, Professeur d’histoire du droit, Université de Besançon : « La déontologie des juges au XIXe siècle »
  • Fabrice Melleray, Professeur de droit public, Université de Bordeaux IV, Membre de l’Institut universitaire de France : « La justice administrative : ruptures et continuités »
  • Pascale Gonod, Professeure de droit public à l’Ecole de droit de la Sorbonne/Université de Paris 1, Membre de l’Institut universitaire de France : « Etat de justice et justice administrative »
  • Fabrice Hourquebie, Professeur de droit public, Université de Bordeaux IV : « La composition du Conseil constitutionnel, un exotisme bien français »
  • Frédéric Audren, Chargé de recherche en histoire du droit, CNRS/IEP de Paris : « Le temps long de l'histoire de la justice : un artefact historiographique ? »

Pause, Discussions avec l’auteur

14h00 : Juger, fonction ou pouvoir ?

Sous la présidence de Gilles Rouzet, Conseiller à la Cour de cassation

  • Paolo Alvazzi del Frate, Professeur d’histoire du droit public, Université de Rome III : « De la jurisdictio à la juridiction : la Révolution et les nouvelles fonctions du juge »
  • Jean-Claude Farcy, Ancien Chargé de recherche en histoire contemporaine au CNRS, Membre associé au Centre Georges Chevrier, Université de Bourgogne : « Magistrature et pouvoir : les limites de l’emprise des juges à l’époque contemporaine XIXe-XXe siècles »
  • Jean Danet, Maître de conférences en droit pénal, Université de Nantes : « L'emprise contemporaine des juges et l'administration de la Justice »
  • David Deroussin, Professeur d’histoire du droit, Université de Lyon III : « La jurisprudence vue par la doctrine (première moitié du XXe siècle) »
  • Bérengère Mélin-Soucramanien, Maître de conférences en droit privé, Université de Bordeaux IV : « Etat de justice et créativité du juge judiciaire civil »
  • Nader Hakim, Professeur d’histoire du droit, Université de Bordeaux IV : « Le juge, interprète à nul autre pareil »

Pause, Discussions avec l’auteur

17h00 : Histoire de la magistrature et Université, table-ronde autour de Jacques Krynen

Sous la présidence de Maurice Quénet, Conseiller d'Etat en service extraordinaire, Professeur émérite d’histoire du droit de l'Université de Paris II Panthéon-Assas, ancien Recteur de l’Académie de Paris

Avec la participation de :

  • Tristan Boffard, Maître de conférences en histoire du droit, Université Paris 13, Magistrat en formation
  • Antoine Garapon, Magistrat, Secrétaire général de l'Institut des Hautes Etudes pour la Justice
  • Jean-Paul Jean, Avocat général près la Cour d'appel de Paris, Professeur associé à l'Université de Poitiers
  • Katia Weidenfeld, Agrégée d’histoire du droit, Premier Conseiller au Tribunal administratif de Paris

Lieux

  • 12 place du Panthéon (Paris 1, Salle 216)
    Paris, France

Dates

  • lundi 02 avril 2012

Mots-clés

  • Magistrature, justice, idées politiques

Contacts

  • Sophie Guy
    courriel : umr8103 [at] univ-paris1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Pierre Bonin
    courriel : pierre [dot] bonin [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'inexpugnable État de justice. Autour de l'emprise contemporaine des juges de Jacques Krynen », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 09 mars 2012, http://calenda.org/207602