AccueilVoix / voies radicales : dire et diffuser le radicalisme dans les îles britanniques, XVIIe-XVIIIe siècle

Voix / voies radicales : dire et diffuser le radicalisme dans les îles britanniques, XVIIe-XVIIIe siècle

Radical Voices, Radical Ways: Articulating and Spreading Radical Ideas in the British Isles, 17th-18th centuries

*  *  *

Publié le jeudi 15 mars 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

« Voix / voies radicales : dire et diffuser le radicalisme dans les îles britanniques (XVIIe-XVIIIe siècles) ». Colloque international interdisciplinaire, Université de Haute Alsace, Mulhouse (France) – 11-13 avril 2013, organisé avec le soutien d’ILLE (Institut de recherche en langues et littératures européennes, EA 4363).

Annonce

Version française

« Voix/voies radicales : dire et diffuser le radicalisme dans les îles britanniques (XVIIe-XVIIIe siècles) » . Colloque international interdisciplinaire, Université de Haute Alsace, Mulhouse (France) – 11-13 avril 2013, organisé avec le soutien d’ILLE (Institut de Recherche en Langues et Littératures Européennes, EA 4363).

Argumentaire

Rejetant sciemment l’approche « nominaliste » du concept de « radicalisme » selon laquelle cette notion n’a pas de validité antérieure à l’existence du mot, nous souhaitons au contraire, sans toutefois ignorer les limites inhérentes à ce choix, permettre une réflexion générale qui explore des sources et des contextes d’écriture variés. On entendra par « radicalisme » toute doctrine ou théorie préconisant une rupture avec le système politique, religieux, économique ou social en vigueur pour proposer un modèle différent. Ce colloque est conçu comme le premier volet d’un diptyque sur les écritures du radicalisme ; le second sera consacré aux siècles plus récents.

Il s’agira de proposer une analyse des modes d’expression et de diffusion des idées radicales. On pourra s’appuyer sur des sources de nature variée, qu’elles soient écrites (manuscrites ou imprimées), orales ou visuelles : pamphlets, sermons, presse, pétitions, correspondance, littérature, musique, chansons, « toasts » portés à quelqu’un ou quelque chose, conversations, images et illustrations, dessins humoristiques, arts visuels, etc.

 On pourra faire porter la réflexion sur les points suivants, non exclusifs :

  • Modes d’expression et de diffusion du radicalisme en relation avec le contexte politique, religieux, économique et social des îles Britanniques dans les périodes concernées ;
  • Utilisateurs des médias diffusant le radicalisme, qu’il s’agisse de réseaux organisés (partis politiques, associations, groupes de pression, etc.) ou d’individus isolés ; profil des émetteurs et des récepteurs (genre, milieu social, implantation géographique, etc.) ;
  • Nature et spécificité des médias utilisés, relations entre les émetteurs et les récepteurs, interaction entre ces différents médias et impact par rapport à l’objectif visé ;
  • Nature du discours radical : spécificités et constantes, empreinte contextuelle et continuités transhistoriques ; existe-t-il un « style radical » ?
  • Recyclage et réutilisation des idées et des supports d’une période à l’autre et d’une aire géographique à l’autre (par le biais de traductions, par exemple).

 Ce colloque permettra un réexamen du concept de « radicalisme » à l’aune de ses modes d’expression et de diffusion, en faisant émerger des continuités géographiques ou temporelles entre les sources proposées ou, au contraire, en mettant l’accent sur leur singularité. Les communications s’inscrivant dans une perspective européenne seront les bienvenues.

Modalités de participation

Nous privilégierons les communications en anglais. Après sélection, celles-ci feront l’objet d’une publication.

Les propositions de communication (250 mots maximum), accompagnées d’une brève notice bio-bibliographique, sont à envoyer à Laurent CURELLY ( laurent.curelly@uha.fr )

avant le 30 juin 2012.

Notifications d’acceptation : 15 septembre 2012.

Comité scientifique :

Anne BANDRY (Université de Strasbourg) / Jean-Jacques CHARDIN (Université de Strasbourg) / Nathalie COLLÉ-BAK (Université de Lorraine) / Laurent CURELLY (Université de Haute Alsace) / H.T. DICKINSON (University of Edinburgh) / Rémy DUTHILLE (Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3) / Balz ENGLER (Universität Basel) / Michel FAURE (Université de Haute Alsace) / Jason PEACEY (University College London) / Joad RAYMOND (University of East Anglia) / Will SLAUTER (Université Paris 8) / Nigel SMITH (Princeton University)

English version

“Radical Voices, Radical Ways: Articulating and Spreading Radical Ideas in the British Isles (17th-18th centuries)”.  An International Interdisciplinary Conference, Université de Haute Alsace, Mulhouse (France) – 11-13 April 2013, with the support of ILLE (Institut de Recherche en Langues et Littératures Européennes, EA 4363).

Presentation

This conference is premised on the rejection of the “nominalist” approach to “radicalism” – radicalism did not exist until it was named – and makes a case for embracing a wider view of the issue. Although we are aware that the latter approach also has its inherent limitations we hope to offer general perspectives based on an exploration of varied sources produced in a variety of contexts. What is meant by “radicalism” here is any political doctrine or theory that challenges existing political, religious, economic and social norms and offers alternatives to them. This is the first of two conferences on radicalism, the second of which will concentrate on more recent times.

Papers considering the modes of writing and transmission of radical ideas will be welcome. Diverse sources can be used such as written texts (whether manuscripts or printed documents), oral sources or visual documents: pamphlets, sermons, newspapers, petitions, correspondence, fiction, music, songs, toasts raised in company, conversations, images and illustrations, cartoons, visual arts, etc.

These can be discussed in a variety of ways, including but by no means limited to:

  • Relation of these modes of writing and transmission of ideas to the political, religious, economic and social context of the British Isles in the period under study;
  • Presentation of the media used to promote radical ideas in terms of their users, whether they were networks (political parties, societies, lobbies, etc.) or individuals; profile of their users, i.e. their authors and those at the receiving end (gender, social background, geography);
  • What made these media relevant to the cause they were used for; how they interacted and intersected; how their users interacted; what impact they had;
  • Nature of radical discourse: is it context-based or can transhistorical continuities be traced? Peculiarities and recurrent motifs? Is there any such thing as a “radical style”?
  • Recycling of radical ideas and/or material from one generation to another or from one place, region, or country to another (through translations, for example).

This conference should contribute to a reappraisal of the concept of “radicalism” with reference to its modes of writing and transmission, thus making it possible for place or time continuities to emerge between various sources or, conversely, distinguishing features or specific identities to be isolated. Papers discussing the issue from a European perspective will be welcome.

Submissions

We will favour papers in English. A selection of these will be considered for publication.

Please submit proposals for papers (250 words max.), with a short bio-bibliographical note, to Laurent CURELLY (laurent.curelly@uha.fr )

by 30th June 2012.

Notification of acceptance: 15th September 2012.

Scientific Committee:

Anne BANDRY (Université de Strasbourg) / Jean-Jacques CHARDIN (Université de Strasbourg) / Nathalie COLLÉ-BAK (Université de Lorraine) / Laurent CURELLY (Université de Haute Alsace) / H.T. DICKINSON (University of Edinburgh) / Rémy DUTHILLE (Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3) / Balz ENGLER (Universität Basel) / Michel FAURE (Université de Haute Alsace) / Jason PEACEY (University College London) / Joad RAYMOND (University of East Anglia) / Will SLAUTER (Université Paris 8) / Nigel SMITH (Princeton University)

Lieux

  • 10 rue des Frères Lumière (FLSH, Université de Haute Alsace)
    Mulhouse, France

Dates

  • samedi 30 juin 2012

Mots-clés

  • radicalisme, diffusion, époque moderne, modes d'expression, discours radical

Contacts

  • Laurent Curelly
    courriel : laurent [dot] curelly [at] uha [dot] fr

Source de l'information

  • Laurent Curelly
    courriel : laurent [dot] curelly [at] uha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Voix / voies radicales : dire et diffuser le radicalisme dans les îles britanniques, XVIIe-XVIIIe siècle », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 15 mars 2012, http://calenda.org/207647