AccueilL'attractivité renouvelée des destinations touristiques en espace rural

L'attractivité renouvelée des destinations touristiques en espace rural

The renewed attractiveness of tourist destinations in the rural space

Entre diffus et concentré, que traduisent les évolutions des modèles d'organisation ?

Between dispersion and concentration: What changes to evolutionary models tell us.

*  *  *

Publié le jeudi 15 mars 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Un groupe de chercheurs de l’UMR METAFORT, associé à des chercheurs de l’IRSTEA Grenoble s’est investi dans un programme pluridisciplinaire de recherche intitulé MODINTOUR (Modèles innovants en tourisme rural). Cette recherche collective a interrogé l'évolution des modèles de tourisme dans les espaces ruraux, selon plusieurs axes : les contours de la demande, l'intégration territoriale, les liens avec d’autres activités, l’ancrage dans la population ainsi que l'organisation, la gouvernance et le management du tourisme dans les destinations. Réinterroger les premiers résultats relatifs à l’évolution de l’image touristique de l’espace rural et des formes de vente, au regard des modèles d’organisation touristique semble riche d’enseignements. En particulier, comment la prise en compte des demandes des clientèles est réalisée selon les modèles touristiques concernés ? Est-ce que cette prise en compte contribue à élargir les acteurs concernés et à modifier leurs formes d’organisation ? Observe-t-on l’émergence de nouveaux modes d’organisation touristique ? Le projet de thèse s’inscrit précisément dans ces questionnements et s’attachera à y contribuer.

Annonce

Présentation :

Objectifs de la thèse :

L’étude devra revenir sur les mutations fortes de la demande touristique, sur les approches renouvelées qui lui correspondent. Elle devra montrer comment les perceptions, les modes d’information et de consommation modernes et renouvelés (internet, réseaux sociaux, box…) (I) et les contenus privilégiés (destination-territoire ou destination-filière, que celle-ci soit définie par activité ou par type d'hébergement) (II), obligent les partenaires de l’offre, à la fois publics et privés, à repenser leur organisation, leurs interrelations au sein des territoires.
C’est un décryptage du « qui fait quoi, selon quelles stratégies, et à quelle échelle » qui est sous-tendu.

La recherche doctorale devra intégrer la dualité bien connue entre marketing piloté par la demande ou par l'offre. La demande touristique est diverse, complexe voire contradictoire et elle évolue. Ainsi l'offreur choisit-il les demandes auxquelles il veut répondre, mais en contexte
d'information limitée et d'incertitude. D’autres éléments devront être intégrés : logiques de filière vs destination, de circuit court vs chaîne de distribution, de produit sec vs package ; et dans le domaine organisationnel : logique individuelle vs organisation collective…

Il s’agit ainsi de fournir des clés d’ordre prospectif et / ou d'ordre organisationnel et méthodologique qui permettront aux partenaires de mieux répondre aux nouveaux besoins émergents des clientèles, et de mieux traduire leur intentions stratégiques d'offreurs. Il a été dit que ces nouvelles demandes restent a priori contradictoires. En effet, notamment, les clientèles continuent de percevoir et de désirer un espace touristique diffus caractérisant la campagne mais, dans le même temps, expriment le besoin d’un minimum de concentration dans l’offre (services présents, animation, besoin de rencontre…) qui correspond à une certaine image de la station. Les clientèles sont enfin de plus en plus sensibles aux formes nouvelles de l’information, de la promotion et de la vente de produits qui conduisent à de nouvelles formes d’organisation elles-aussi paradoxales : proximité et rapidité favorisant le lien direct avec le prestataire, besoin de « rassurance » et recherche de marques et labels (régions, réseaux…) qui font qu’une relative concentration organisationnelle peut être observée.

Approche méthodologique :

Pour la recherche proposée, la démarche méthodologique retenue sera structurée selon la problématique, par la distinction entre :

  • une approche des évolutions de la demande et de l'influence de l'aval dans la mise en marché ;
  • une approche de l'organisation de l'offre et de son marketing

Cette démarche méthodologique mobilisera deux champs d’analyse complémentaires :

  • études de filières avec leurs implications territoriales ;
  • études de destinations-territoires, avec leurs contenus multi-filières

Les cas étudiés formeront un échantillon de situations contrastées, dans les deux régions d'étude et plusieurs de leurs territoires. Les différences entre situations pourront porter sur les pratiques touristiques (par filières ou en destinations multi-filières), comme sur les modes d'organisation de l'offre et de la mise en marché, qui eux-mêmes peuvent répondre à des "intentions stratégiques" variées (Hamel and Prahalad 1989).

L'approche des modes d'organisation reposera sur des études de cas compréhensives, sur la base de propositions de cadrage initiales (postulats et hypothèses), et d'une grille d'analyse en termes d'organisation, de gouvernance et de management. La sélection définitive des terrains, outre le fait d’intégrer un large panel de territoires touristiques, se fera en partenariat avec les acteurs socioprofessionnels.

L’approche des différents champs identifiés ci-dessus, impliquera des entretiens auprès d’une diversité d’acteurs institutionnels et socioéconomiques,  afin d’une part, de cerner la demande touristique et les supports ad-hoc mais également la traduction de cette demande par les acteurs de l'offre et d’autre part, les modes d’organisation en cours  de formalisation. Des travaux spécifiques devront être également être conduits auprès des intermédiaires de vente (agences réceptives, Tour Opérateurs français et étrangers) ainsi que des réseaux professionnels (Gîtes de France, Bienvenue à la Ferme, Accueil Paysan, Rando Accueil, Logis de France pour ne citer que ceux de l’hébergement, sans oublier ceux des filières d'activité) et bien sûr de prestataires individuels avec lesquels les chercheurs ont également des relations constantes.

Il  conviendra de procéder à une traduction cartographique de ces matériaux (en particulier, en visualisant  si le système d’acteurs impliqués dans l’organisation touristique est concentré géographique ; subit-il des déformations sous l’influence des démarches de mises en marché ? ), une analyse lexicale des entretiens, également une analyse par schématisation en particulier sur les formes de management territorial, de la structuration en réseaux. Au final l’enjeu consistera donc à élaborer des formes de modélisation traduisant les évolutions, les formes innovantes de collaboration des acteurs, les croisements spécifiques à certains segments de clientèles.

Dans ce cadre, la recherche bénéficiera des  partenariats étroits noués avec  les professionnels  en Auvergne comme en Rhône-Alpes. Ainsi, des relations approfondies avec les deux Directeurs des Missions d’ingénierie des deux Comités Régionaux du Tourisme ont été construites. De la même façon, des correspondants solides sont régulièrement sollicités dans les niveaux départementaux et locaux.

Informations :

Encadrement :

L’inscription de cette thèse se fera dans l’école doctorale  SISEO, Sciences et Ingénierie des Systèmes, de l'Environnement et des Organisations  de l’Université de Savoie. La structuration scientifique de l'Ecole Doctorale autour des entrées « Systèmes », « Environnement » et « Organisations » a pour objectif de proposer aux doctorants une ouverture sur les problématiques transversales et interdisciplinaires.

La directrice de thèse sera Emmanuelle George-Marcelpoil, Ingénieur-chercheur Economie et gouvernance des territoires touristiques, HDR Section 24, Aménagement touristique, IRSTEA Grenoble.

Jean-Bernard Marsat Ingénieur-chercheur à l'UMR METAFORT, IRSTEA, Dr en sciences de gestion spécialisé sur le management territorial et l'intégration territoriale du tourisme, et Luc Mazuel, Maître de conférence UMR Metafort, VetAgro Sup, Dr en géographie, spécialisé sur les questions de communication et promotion touristique seront tous deux associés à l’encadrement

Un Comité Scientifique réunira des scientifiques des deux entités Métafort et IRSTEA Grenoble, et des chercheurs proches dans le domaine.

Profil du doctorant :

Cet appel s’adresse en priorité à tout titulaire d’un master recherche ou diplôme équivalent ayant une expérience dans le domaine de la recherche en tourisme (développement des territoires touristiques, économie du tourisme, communication, systèmes d’organisation en tourisme …). Cependant l’appel est également ouvert à des titulaires de master recherche non spécialisés en tourisme dans les domaines de la géographie, de l’économie, de l’aménagement du territoire, du marketing ou du management territorial.

Le champ disciplinaire retenu pour le profil est l’aménagement du territoire.
Le temps du doctorant sera partagé, en deux temps, entre le Massif Central et le massif des Alpes, sur les sites de l’IRSTEA Grenoble et de l'UMR METAFORT à Clermont-Ferrand.
Les connaissances bureautiques classiques sont exigées. La connaissance de logiciel cartographique est souhaitable. Des connaissances du traitement d’enquêtes et d’entretiens également.
L’autonomie, le goût du travail en équipe et des qualités rédactionnelles sont attendues.

Insertion scientifique / Valorisation :

Le doctorant sera conduit à présenter une valorisation scientifique variée, faisant une place importante aux publications scientifiques classées mais également il lui sera demandé d’enrichir les groupes de travail, les animations mises en place dans le cadre de l'UMR Métafort et au-delà en intégrant l’insertion dans des réseaux d’acteurs institutionnels et socioprofessionnels, intéressés par les résultats de la recherche doctorale. Il pourra également valoriser son travail dans la formation (VetAgro Sup et divers), les partenariats internationaux existant sur la thématique, voire le prolongement des travaux dans le cadre d’un PSDR 4 ou d’un programme ANR.

 Rémunération

Montant mensuel brut : 1852 euros / net : 1510,54 euros.

Calendrier

  • Date limite des candidatures : le 31 mai 2012
  • Entretiens : le 4 juin 2012 à Lyon
  • Date d’embauche : le 1er juillet 2012

 

Pour tout renseignement et dépôt de candidature (lettre de motivation, CV, travaux) :

Emmanuelle George-Marcelpoil (Direction / HDR)
Economiste, Responsable de l’unité de recherche
Unité de recherche Développement des Territoires Montagnards
IRSTEA, Centre de Grenoble
Tel : 04 76 76 27 50
E-mail : emmanuelle.george-marcelpoil@irstea.fr

Lieux

  • 2 rue de la Papeterie (IRSTEA, Centre de Grenoble)
    Grenoble, France

Dates

  • jeudi 31 mai 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • développement touristique, espace rural, modèles diffus / concentré, image touristique, marketing du tourisme, organisation des partenariats touristiques

Contacts

  • Emmanuelle George-Marcelpoil
    courriel : emmanuelle [dot] george-marcelpoil [at] irstea [dot] fr
  • Luc Mazuel
    courriel : luc [dot] mazuel [at] vetagro-sup [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'attractivité renouvelée des destinations touristiques en espace rural », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le jeudi 15 mars 2012, http://calenda.org/207710