AccueilAndré Gide et la réécriture, ou l'œuvre comme carrefour

*  *  *

Publié le lundi 19 mars 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le colloque se propose de revenir sur les enjeux, à la fois poétiques et herméneutiques, engagés par cette écriture au « second degré » : il engage une réévaluation de l’œuvre de Gide, « carrefour » où un écrivain porté aux débats et aux échanges culturels (à Pontigny ou à Colpach) tisse et croise textes et idées fondatrices de notre imaginaire et de notre culture.

Annonce

  • DU LUNDI 27 AOÛT (19 H) AU LUNDI 3 SEPTEMBRE (14 H) 2012
  • ANDRÉ GIDE ET LA RÉÉCRITURE, OU L'ŒUVRE COMME CARREFOUR
  • DIRECTION : Clara DEBARD, Pierre MASSON, Jean-Michel WITTMANN

ARGUMENT :

Si tout texte est un palimpseste, alors l’œuvre de Gide présente de ce point de vue des caractéristiques singulières, qui appellent une réflexion théorique tout en déterminant son interprétation. Suivant le vœu du Journal des Faux-Monnayeurs, Gide écrit pour être "relu" et conçoit très consciemment l’écriture comme une reprise et un dialogue, avec soi-même et avec les autres. Il s’agira d’abord d’envisager cette reprise comme un processus appelé à trouver sa dynamique dans l’espace clos du texte gidien: variations autour de scènes ou de situations fondatrices dans la fiction, échos thématiques d’un livre à l’autre, enjeux du transfert de formes, de figures ou d’idées des essais critiques ou de la correspondance à la fiction... Pour autant la question de la reprise de thèmes, d’épisodes venus d’autres corpus (de la Bible à la littérature contemporaine) ne peut être négligée, d’autant qu’elle se révèle inextricablement nouée à la précédente, dans la plupart des cas.

Le colloque se propose de revenir plus particulièrement sur les enjeux, à la fois poétiques et herméneutiques, engagés par cette écriture au "second degré": il engage une réévaluation de l’œuvre de Gide, "carrefour" où un écrivain porté aux débats et aux échanges culturels (à Pontigny ou à Colpach) tisse et croise textes et idées fondatrices de notre imaginaire et de notre culture.

CALENDRIER PROVISOIRE :

Lundi 27 août

  • Après-midi: ACCUEIL DES PARTICIPANTS
  • Soirée: Présentation du Centre, des colloques et des participants

Mardi 28 août

Matin:

  • Ouverture : Clara DEBARD & Jean-Michel WITTMANN
  • Christine ARMSTRONG: Le message des 1001 Nuits
  • Jean BOLLACK: Relire et réécrire la tragédie

Après-midi:

  • Lise FORMENT: Gide, un classique "au second degré"?
  • Pierre LACHASSE: Palimpsestes fins de siècle

Mercredi 29 août

Matin:

  • Frédéric CANOVAS: André Gide en ses intérieurs
  • Patrick POLLARD: Gide et les jardins d'Épicure

Après-midi:

  • Gian Luigi DI BERNARDINI: La parole gratuite et le rôle du lecteur
  • Jean-Pierre PRÉVOST: De l'art de réécrire ses données familiales

Soirée: Projections

Jeudi 30 août

Matin:

  • David H. WALKER: Les ré-écritures de L’Ecole des femmes
  • Jocelyn VAN TUYL: La réécriture du journal de guerre, 39-45

Après-midi: DÉTENTE

Vendredi 31 août

Matin:

  • Clara DEBARD: Réécriture de Saül; du texte à la scène
  • Sophie GAILLARD: Le plateau, à la lettre: exigences et influences. De l'écriture dramatique à l'écriture scénique des Caves du Vatican (1948-1951)

Après-midi:

  • Eric MARTY: La scène de la rue Lecat
  • Peter SCHNYDER: Entre journal et mémoires: le De me ipse

Samedi 1er septembre

Matin:

  • Jean-Michel WITTMANN: Gide romancier (et) critique, ou la réécriture comme combat
  • Justine LEGRAND: De L'Immoraliste à La Porte étroite: prolongement et légitimation

Après-midi:

  • Stéphanie BERTRAND: L'aphorisme gidien: un palimpseste?
  • Martine SAGAERT: L'œuvre de Gide: de la notion d'appendice et de ses conséquences

Dimanche 2 septembre

Matin:

  • Anne-Sophie ANGELO: Ménalque aux multiples visages: intertextualité virgilienne, poétique gidienne et pratique de la lecture
  • Alain GOULET: La femme sacrifiée ou la malédiction de l'amour

Après-midi:

  • Pierre MASSON: De Narcisse à Méduse, jeux de regard dans l'imaginaire gidien
  • Hédi KADDOUR: De la croyance au crédit dans Les Faux-Monnayeurs

Lundi 3 septembre

Matin:

  • Sandra TRAVERS DE FAULTRIER: Corps à corps avec la temporalité
  • Carmen SAGGIOMO: André Gide: la réécriture des Nourritures Terrestres au fil de ses traductions italiennes

Conclusion : Pierre MASSON

Après-midi: DÉPARTS

Exposition: André Gide, un album de famille, par Jean-Pierre PRÉVOST

  • avec le concours de la Fondation Catherine GIDE
  • et le soutien de la Fondation Catherine Gide,
  • de l’Association des Amis d’André Gide
  • et de l’Université de Lorraine (Centre d'Etudes littéraires Jean Mourot et Centre Ecritures, EA 3943)

Lieux

  • CCIC - Le Château
    Cerisy-la-Salle, France

Dates

  • lundi 27 août 2012
  • mardi 28 août 2012
  • mercredi 29 août 2012
  • jeudi 30 août 2012
  • vendredi 31 août 2012
  • samedi 01 septembre 2012
  • dimanche 02 septembre 2012
  • lundi 03 septembre 2012

Mots-clés

  • Gide

Contacts

  • Centre Culturel International de Cerisy
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • michaël morel
    courriel : info [dot] cerisy [at] ccic-cerisy [dot] asso [dot] fr

Pour citer cette annonce

« André Gide et la réécriture, ou l'œuvre comme carrefour », Colloque, Calenda, Publié le lundi 19 mars 2012, http://calenda.org/207727