AccueilAction ou vérité : les géographes face à la société

Action ou vérité : les géographes face à la société

Truth or action: Geographers faced with society

Journée des jeunes chercheurs de l'Institut de géographie de Paris

Junior researchers conference at the Institut de géographie de Paris

*  *  *

Publié le lundi 26 mars 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

La nouvelle session de la journée des jeunes chercheurs de l'Institut de géographie de Paris (JIG) vous propose de vous intéresser au thème « action ou vérité : les géographes face à la société ». C’est la position du géographe dans le monde social et le sens de la connaissance qu’il élabore qui est ici questionnée. Le sujet invite à revisiter les trajectoires de recherche des jeunes géographes : les relations au monde social qu’elles impliquent et les multiples choix qui les orientent, allant du sujet de recherche au choix du directeur de thèse et d’une équipe de recherche, du terrain aux méthodes et références, de la théorie à la présentation des travaux et au choix d'une géographie distanciée, impliquée ou engagée.

Annonce

Présentation

Action ou vérité ? La question place de plain-pied les géographes et leurs projets de connaissance au sein des sociétés. Elle invite à réfléchir à nos actions de chercheurs comme aux actions des acteurs et opérateurs concernés par nos recherches. Elle nous convie aussi à en envisager les effets dans la construction et dans la diffusion des savoirs.

La journée propose ainsi de revisiter les trajectoires de recherche des jeunes géographes : les relations au monde social qu’elles impliquent et les multiples choix qui les orientent, allant du sujet de recherche au choix du directeur de thèse et d’une équipe de recherche, du terrain aux méthodes et références, de la théorie à la présentation des travaux et au choix d'une géographie distanciée, impliquée ou engagée. Tous ces arbitrages ne sont pas toujours explicités et expliqués, mais n'en sont pas moins au cœur des pratiques des géographes. L’objectif de la journée est de les interroger à nouveaux frais en partant de pratiques et d’expériences de recherche, d’avancées et de difficultés contextualisées, individuelles ou collectives.

C’est la position du géographe dans le monde social et le sens de la connaissance qu’il élabore qui est ici questionnée : quelle est la portée de son discours ? En quoi s’agit-il d’un savoir ? Son discours est-il déjà dans l’action ? Des facteurs de divers ordres interrogent la fabrication des savoirs scientifiques, comme la diversification des filiations épistémologiques et des outils d’analyse du monde, la déstabilisation de certaines catégories modernes de pensée et la remise en cause d’oppositions étanches entre savoirs scientifiques et vernaculaires. La montée en puissance d’attentes et de discours multiples des acteurs interpellent aussi les pratiques des géographes, que ce soit en matière d’aménagement ou de justice spatiale, de développement, d’environnement, de systèmes d’information géographique ou de connaissance des territoires.

Dans cette perspective, les communications des doctorants et autres jeunes chercheurs pourront porter sur les axes suivants (non exclusifs) :

  • Géographie active et géographie engagée : rapports entre savoir et pouvoir ; recherche et structures de domination ; diffusion et utilisation des savoirs dans les champs sociaux et politiques.
  • Recherche-action ou recherche appliquée : savoirs et savoir-faire des acteurs ; rôle de la demande sociale ; contrôle ou instrumentalisation des pratiques et discours des chercheurs ; circulation de connaissances entre géographes et praticiens.
  • Enjeux éthiques, professionnels et personnels : rapports entre le chercheur et ses interlocuteurs ; usage des données ; échanges et incorporation de conceptualisations autres.
    Champ empirique d’étude et généralité : capacité à produire un discours à portée universelle ; savoir situé et décentrement ; spécificité et montée en généralité ; théories générales et validité empirique.
  • Stratégies méthodologiques : étude des modalités spatiales de l’action (ex : espace et discours performatifs ou prophéties autoréalisatrices) ; outils, formalisations, visions du monde et vérité ; modes d’action face aux références (cumulativité des savoirs, réactualisation, rupture) ; Administration de la preuve et effets de vérité (ex. : usages de la carte) ; réflexivité du chercheur.

Programme de la journée

9h30 Introduction : Christian Grataloup (Géographie-cités)

9h45 Session 1 : Science, pouvoir et politique animé par Pierre Pech (LGP)

  • L’engagement sociétal du chercheur vers la durabilité - Anne Jégou (LGP, Université Paris I - Panthéon Sorbonne)
  • Humboldt : un géographe face au politique - Laura Péaud (Université Lumière - Lyon II)
  • Étudier la portée géopolitique des représentations - Nashidil Rouaï (ENeC, Université Paris-Sorbonne)

10h45 Pause

  • 11h Présentation de Jean-François Staszak (professeur ordinaire à l’Université de Genève) :
    Le quartier réservé à Casablanca : une hétérotopie prostitutionnelle. Vers la construction d’un positionnement de recherche

12h30 Pause déjeuner

14h Session 2 : Approche réflexive du terrain animé par Marianne Blidon (IDUP-INED)

  • Un géographe en terrain autochtone : apprentissages et retour d’expérience chez les Mapuche du Chili - Bastien Sepúlveda (ERIAC, Université de Rouen)
  • Les savoirs situés en géographie : la position du géographe face à son terrain - Karine Duplan (ENeC, Université Paris-Sorbonne)

15h30 Pause

15h45 Session 3 : Recherche-action, une démarche schizophrène ?animé par Magali Coldefy (IRDES)

  • La thèse CIFRE : un sport de combat ? - Arthur Devriendt (Géographie-cités, Université Paris I - Panthéon Sorbonne)
  • L’expérience CIFRE : approche rétrospective - Sylvain Ségureau (Géographie-cités, Université Paris I - Panthéon Sorbonne)

16h45 Table-ronde : Qu’est-ce qu’agir en géographe ?

17h30 Remise des prix du concours de posters

Lieux

  • 191 rue Saint Jacques (Grand Amphithéâtre De Martonne - Institut de géographie de Paris)
    Paris, France

Dates

  • mercredi 11 avril 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • action, vérité, espace, géographie, méthode, terrain, réflexivité

Contacts

  • Equipe organisatrice
    courriel : groupehess [at] yahoo [dot] fr
  • Judicaëlle Dietrich
    courriel : judicaelle [dot] dietrich [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Judicaëlle Dietrich
    courriel : judicaelle [dot] dietrich [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Action ou vérité : les géographes face à la société », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 26 mars 2012, http://calenda.org/207866