AccueilLes zones humides méditerranéennes hier et aujourd’hui

Les zones humides méditerranéennes hier et aujourd’hui

Mediterranean wetlands, past and present

*  *  *

Publié le mardi 27 mars 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le groupe d'Histoire des zones humides et l'Université de Padoue organise à Padoue le quatrième colloque international du groupe. Le colloque qui se veut pluridisciplinaire, sera organisé autour des thématiques suivantes : 1. vivre avec ou dans des zones humides méditerranéennes hier et aujourd’hui. 2. Sauvegarde de l’environnement et fluctuations spatiales et paysagères en zones humides. 3. Les enjeux actuels de la gestion et du développement des zones humides méditerranéennes. 4. Zones humides et santé en contexte méditerranéen.

Annonce

Les zones humides méditerranéennes hier et aujourd’hui, colloque interdisciplinaire organisé par le Groupe d’Histoire des Zones Humides (Paris, France) et l’Université de Padoue (Italie),
PADOUE - 20-22 septembre 2012

Argumentaire

Avec la thèse de Fernand Braudel sur la Méditerranée au temps de Philippe II, les zones humides autour du bassin méditerranéen sont apparues comme un témoignage essentiel de la façon dont les sociétés peuvent transformer et dompter un milieu répulsif pour y développer une civilisation brillante et puissante. Toutefois, cette vision est ambivalente : si les historiens anglo-saxons n’hésitent pas à faire de Braudel un des pères de l’histoire environnementale, les développements récents de l’histoire des zones humides obligent à mettre en perspective autrement la vision du grand historien français. En effet, il n’est plus possible de considérer les zones humides comme des espaces uniformément répulsifs qui n’auraient d’intérêt pour l’homme que drainés et aménagés comme ce fut le cas dans les principes de l’économie politique depuis le XVIIIe siècle au moins.

S’il existe une spécificité des zones humides méditerranéennes, elle ne peut être seulement liée à des caractères de la géographie physique. Certes, les particularités du climat et des régimes hydrographiques, avec des débits saisonniers torrentiels, le contraste entre la montagne et la plaine, avec des zones de piémont souvent très humides, et la forte présence d’un paludisme virulent lié aux facteurs climatiques y créent des conditions particulières qui peuvent expliquer la volonté précoce de drainage. La typologie des ZH méditerranéennes est en fait complexe et il faut s’interroger sur les solutions techniques propres au bassin méditerranéen. Malgré l’abondance de l’eau dans certains secteurs, le climat méditerranéen est caractérisé par les sécheresses estivales qui rendent nécessaires les irrigations pendant une partie de l’année.

Le bassin méditerranéen est aussi le lieu d’une histoire spécifique, faite d’un essor précoce des grandes civilisations (Egypte, Grèce, civilisation romaine) puis d’une confrontation entre monde chrétien et monde musulman depuis le Moyen Âge. Ce sont donc les interactions entre cette histoire classique des civilisations (avec leur dimension culturelle et religieuse) et celle de l’environnement qu’il faut étudier à travers l’exemple des zones humides. Le cas vénitien est le mieux connu mais il ne peut être érigé en modèle : il constitue au contraire un cas très particulier qui doit être confronté aux autres formes de construction des modèles territoriaux à différentes échelles. L’intérêt porté aux civilisations de l’eau est renouvelé par une approche tenant compte des évolutions politiques et juridiques du rapport entre les sociétés et le milieu. Le droit est aussi instrumentalisé afin de justifier des rapports de force. Il faudra donc s’interroger sur la manière dont les constructions juridiques interagissent avec les évolutions sociales et les « progrès » techniques. Nous voudrions également porter une attention particulière aux caractères des zones humides extra-européennes. Existe-t-il une histoire maghrébine des ZH méditerranéennes qui, avec la colonisation romaine, la splendeur musulmane, les troubles modernes, la colonisation française et les politiques post- indépendance aurait forgé une géohistoire particulière ? De même, peut-on distinguer une histoire égyptienne des ZH ? Une spécifique au Machrek, une Turque, voire une du monde grec ?

Ainsi, la rupture avec le schéma braudélien doit consister principalement à montrer les dynamiques spatiales et temporelles qui animent les zones humides. Les différences de temporalité braudéliennes conservent une valeur heuristique, mais le temps médian n’est pas seulement dicté par des enjeux économiques, de même que le temps court ne peut se résumer à des aléas politiques.

Il existe aussi de profondes mutations, parfois rapides, dans la façon dont sont considérées les zones humides. Longtemps considérées comme des espaces improductifs et malsains, les zones humides ont en effet un rôle important sur le plan économique, dans la mesure où elles sont au cœur de différents usages notamment liés à l’alimentation (pêche, collecte, agriculture, etc…). La perception et la représentation des zones humides pose un problème lié à leur identification (par exemple, en ce qui concerne la question du vocabulaire, notamment dans les sources anciennes). Nous pouvons également nous interroger sur les modes de gestion et les possibilités de développement pour ces territoires complexes, aux multiples enjeux.

Le rôle de la mémoire et la construction des enjeux politiques dans les formes de représentation de la victoire sur un milieu humide (que l’on pense par exemple à la façon dont le drainage des marais pontins ou celle du delta du Pô furent réutilisés pour activer des confrontations politiques à différentes époques) révèlent tout l’intérêt d’une histoire des zones humides méditerranéenne attentive à la nature des sources utilisées et aux échelles de temps et d’espace. Enfin, nous nous interrogerons sur les implications politiques et sociales portant sur, l’eau et les marais, ou sur les pressions que la communauté internationale exerce pour la sauvegarde et la protection des zones humides (sites Ramsar, Plan Bleu, LIFE ZH méditerranéennes…) et qui se traduisent souvent par la création de « paper parc ».

Le colloque sera organisé autour des thématiques suivantes :

1. Vivre avec ou dans des zones humides méditerranéennes hier et aujourd’hui

  • Il s’agit de réfléchir à la place occupée par les surfaces humides (franges littorales et zones humides intérieures) en relation avec les sociétés humaines qui habitent ces territoires
  • zones humides et ressources (utilisation et modalités de leur gestion dans le temps et l’espace ; évaluation des ressources par les sociétés, etc.) ;
  • conquêtes territoriales et conquêtes politiques : les enjeux de la représentation et de la maîtrise des zones humides méditerranéennes ;
  • réponses des zones humides aux modes de gestion politique et sociale de leurs ressources.

2. Sauvegarde de l’environnement et fluctuations spatiales et paysagères en zones humides

Les zones humides méditerranéennes ont des caractères spécifiques, notamment elles changent plus rapidement que d’autres espaces, pour des raisons liées notamment aux dynamiques environnementales. De quelle façon l’action humaine interagit avec ces changements ? On s’interrogera alors sur ces « fluctuations » et sur la façon dont les politiques de gestion et celles de « conservation » de la ressource naturelle doivent les prendre compte.

  • « construction » et disparition (dessèchement) des zones humides
  • impact des causes environnementales (fluctuations climatiques, régimes hydrographiques, biodiversité, part de l’anthropique…)
  • typologie géohistorique des zones humides méditerranéennes articulant temps long et temps court

3. Les enjeux actuels de la gestion et du développement des zones humides méditerranéennes

Quelles sont les perspectives des mise en valeur et de développement locale pour les territoires caractérises par la présence de zones humides ?

  • usages et conflits d’usage ;
  • conflits, réglementation et droit de l’eau, poids des communautés rurales, de la ville, des autorités politiques ;
  • enjeux de la protection des zones humides et de la redéfinition de leurs fonctions.

4. Zones humides et santé en contexte méditerranéen

On s’attachera à examiner la relation entre espace et fièvres: comment celles-ci ont pu fortement contribué à modifier les paysages.

  • maladies spécifiques des zones humides et leurs conséquences sur la démographie des lieux
  • Par ailleurs, les fièvres ont été parmi les premiers maux à faire l’objet d’une réflexion de la part du corps médical.
    • apports des zones humides à la pharmacopée (animale ou végétale) tirés du riche biotope que constituent ces milieux ;
    • savoirs vernaculaires et médicaux.

Modalités de participation

Langues du colloque : français, italien, anglais.

Un résumé de 2000 à 2500 caractères – en français, italien ou en anglais – doit être adressé conjointement par courriel à :

  • Magalie Franchomme, Laboratoire TVES - UFR de Géographie et d'Aménagement. Université de Lille 1 - Sciences et Technologies de Lille, Secrétaire du GHZH, courriel : magalie.franchomme@univ-lille1.fr ou magalie.franchomme@gmail.com ET
  • Sara Ariano, Département de géographie, Université de Padoue, courriel : saraari@gmail.com

Avant le 30 avril 2012.

Lieux

  • Padoue (Italie)
    Padoue, Italie

Dates

  • lundi 30 avril 2012

Contacts

  • Magalie Franchomme
    courriel : magalie [dot] franchomme [at] univ-lille1 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Magalie Franchomme
    courriel : magalie [dot] franchomme [at] univ-lille1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les zones humides méditerranéennes hier et aujourd’hui », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 27 mars 2012, http://calenda.org/207890