AccueilLa mémoire volontaire de l’écrivain

La mémoire volontaire de l’écrivain

The Writer's Voluntary Memory

*  *  *

Publié le jeudi 29 mars 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le prestige que l'œuvre de Marcel Proust confère au souvenir involontaire ne doit pas occulter une pratique de la mémoire beaucoup plus vaste et diverse que ce simple phénomène, chez d'autres écrivains et chez Proust lui-même. La mémoire n'est pas une faculté entièrement donnée a priori ; c'est une disposition, une vertu développée par l'écrivain en fonction d'un contexte, d'une expérience et d'un projet précis, avec l'aide de matériaux concrets – manuscrits, documents, photographies etc. Il s'agit donc de réhabiliter la mnémotechnie, au sens littéral du terme : de penser le rapport entre mémoire et technique, technique de l'écrivain en l'occurrence. Cette journée d'études rassemble des spécialistes de divers écrivains – Jules Michelet, Walter Benjamin, Marcel Proust – de littérature médiévale et d'histoire de l’art.

Annonce

La mémoire volontaire de l’écrivain, journée d’études organisée par Guillaume Perrier dans le cadre des travaux de l’équipe Proust de l’ITEM, le 12 avril 2012, à l’ENS Paris, salle des Actes, de 9h30 à 17h30.

Programme de la journée

Matinée (de 9h30 à 12h30)

Présentation par Nathalie Mauriac Dyer, ITEM-CNRS, responsable de l’équipe Proust

Séance présidée par Maya Lavault, équipe Proust et Université Paris Sorbonne

Avec :

  • Guillaume Perrier (équipe Proust et Université Paris Diderot – Paris 7) : Écriture et mnémotechnie
  • Valérie Fasseur (Université de Pau et des Pays de l’Adour) : La mémoire volontaire de l’écrivain médiéval : aspects et enjeux
  • Paule Petitier (Université Paris Diderot – Paris 7) : « Mon âme de papier » : Michelet et ses archives
  • Luc Fraisse (Université de Strasbourg) : Proust et la philosophie de la volonté

Après-midi (14h30-17h30)

Séance présidée par Guillaume Perrier (équipe Proust et Université Paris Diderot – Paris 7)

  • Christophe Pradeau (Université Paris Sorbonne) : Les répertoires biographiques dans la Recherche du temps perdu
  • Dana MacFarlane (University of Essex) : The persistence of memory : cultural anxiety in the age of photography 
  • Jean-François Chevrier (École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris) : Photographie, mnémographie : de Proust à l’art moderne
  • Claude Mouchard (Université Paris 8) : Mémoire de l’autre : avec Ousmane

Présentation

L'Institut des Textes et Manuscrit Modernes (ITEM) est une Unité Mixte de Recherche CNRS / ENS qui se consacre à l'étude des manuscrits d'écrivains pour élucider les processus de la genèse. L’équipe Proust dirigée par Nathalie Mauriac Dyer a depuis sa création pour objet scientifique premier l’exploitation du fonds Proust de la Bibliothèque nationale de France. Elle conduit également des recherches sur l’œuvre de Proust dans tous les domaines de la critique : outre des spécialistes en génétique textuelle, elle comprend notamment des stylisticiens, des théoriciens et des historiens de la littérature, des spécialistes de l’intertextualité et des comparatistes. Elle publie le Bulletin d'informations proustiennes, organise deux séminaires annuels, des journées d'études et des colloques.

Lieux

  • 45 rue d'Ulm (École Normale Supérieure, salle des Actes)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 12 avril 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Littérature, génétique textuelle, mémoire, mnémotechnie, historiographie, photographie

Contacts

  • Guillaume Perrier
    courriel : guillaume [dot] perrier [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Guillaume Perrier
    courriel : guillaume [dot] perrier [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La mémoire volontaire de l’écrivain », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 29 mars 2012, http://calenda.org/207903