AccueilAnalyser les politiques publiques brésiliennes

Analyser les politiques publiques brésiliennes

Analyze the Brazilian Policies

Paradigmes, acteurs et enjeux politiques

Paradigms, Actors and Politics Issues

*  *  *

Publié le mardi 03 avril 2012 par Elsa Zotian

Résumé

La science politique et tout particulièrement l’analyse des politiques publiques trouve, dans le Brésil contemporain, un objet d’étude aussi fascinant qu’intriguant. Cet intérêt, particulièrement croissant ces vingt dernières années, peut s’expliquer par la conjonction de certains mouvements structurels fondamentaux pour l’action publique brésilienne.

Annonce

Argumentaire :

La science politique et tout particulièrement l’analyse des politiques publiques trouve, dans le Brésil contemporain, un objet d’étude aussi fascinant qu’intriguant. Cet intérêt, particulièrement croissant ces vingt dernières années, peut s’expliquer par la conjonction de certains mouvements structurels fondamentaux pour l’action publique brésilienne.

D’une part, le retour à la démocratie et les nouveaux droits garantis par la nouvelle Constitution brésilienne ont induit un double processus d'innovation et d'expérimentation dans nombreux de domaines de l’action publique. La mise en œuvre de mécanismes autorisant et facilitant la participation de secteurs autrefois exclus du processus décisionnel a engendré l’émergence de nouvelles modalités de représentation des intérêts. D’autre part, il semble que  les options réformistes et décentralisatrices adoptées par la Constitution de 1988 ont beaucoup influencé les paradigmes des politiques publiques dans divers domaines.

En ce qui concerne l’économie, la montée du néoliberalisme a entrainé, notamment pendant les années 90, la nécessité d’ajustements de comptes publics dont l’une des conséquences a été la réduction du budget destiné à la mise en œuvre de certaines politiques publiques. Dans le domaine politique, le Brésil a vécu, au-delà de la reprise post-dictatoriale de la compétition électorale, l’arrivée d’un parti de gauche au pouvoir, ce qui a soulevé des questions sur son influence et sa capacité de changement des paradigmes des politiques publiques.

Ces processus soulèvent aujourd’hui un grand nombre de problématiques intéressantes dans l’analyse des politiques publiques, tout en questionnant aussi de façon plus globale la définition des compétences de l’Etat et sa légitimité à intervenir dans la sphère publique. En privilégiant l’approche cognitive des politiques publiques, cette journée se donnera pour but d’aborder ces tendances de fond s’interrogeant sur l’analyse des paradigmes, les acteurs et les enjeux politiques et juridiques autour de l’action publique contemporaine brésilienne. L’objectif est donc de se pencher sur trois axes de recherche :

1) Les paradigmes des politiques publiques

 Les discussions dans cet axe seront centrées sur la notion de paradigme définie par Peter Hall[1] selon laquelle il s’agit d’un cadre d’idées qui spécifie non seulement les objectifs et les instruments d’une politique publique, mais également la nature même du problème qu’il est présumé affronter. De cette façon, quels ont été les paradigmes suivis par les politiques publiques brésiliennes ces vingts dernières années ? Quels ont été les composants de leur « matrice cognitive et normative »[2]? Comment les options adoptées par la Constitution de 1988 ont-elles influencé les paradigmes des politiques publiques ? Comment les paradigmes ont réagi face aux changements économiques et politiques qui sont apparus au Brésil ? Comment ces paradigmes ont-ils évolués au fil de temps ? Quels ont été les crises et les changements par lesquels ils sont passés au cours des années ?  Est-il possible de soulever des caractéristiques communes entre les paradigmes des divers domaines ?

2) Les acteurs des politiques publiques 

Si l’État reste le principal protagoniste de l’action publique aux yeux de l’analyse des politiques publiques, ses contours sont, dans le cas du Brésil, aujourd’hui devenus particulièrement flous. Il est vrai qu’on ne compte plus actuellement le nombre d’organismes et autres institutions à la « frontière » des secteurs publics et privés (syndicats, organisations patronales, entreprises « partiellement » privées) venant se substituer à l’État dans un grand nombre de domaines. De plus, la Constitution de 1988 et d'autres lois postérieures ont permis à d'autres catégories d’acteurs (mouvements sociaux ou indigènes, organisations non-gouvernementales, églises, etc.) désireuses de contribuer à la réflexion et à la mise en œuvre des politiques de développement (social notamment), de faire une entrée remarquée dans la sphère de l’action publique. Qui sont-ils et qui représentent-ils ? Comment influencent-ils la mise sur agenda et l’ordre des priorités de l’action publique brésilienne ? Quels sont leurs stratégies et leurs rôles respectifs dans l'élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques ?

3) Enjeux politiques et juridiques 

Au-delà de l’analyse des paradigmes et des acteurs engagés dans l’action publique, il conviendra de se pencher sur les enjeux politiques et juridiques qui également apportent des conséquences importantes à ce domaine. La question « Does politics matters ? » est à notre avis centrale dans les travaux intégrants les analyses politiques publiques au Brésil. La recherche des variables politiques « à la brésilienne » conduit à des questionnements, principalement sur les rôles des principaux partis politiques, des dimensions électorales de l’action publique et des leaders politiques. À cela s’ajoute la structure particulière institutionnelle du pouvoir, l’existence du « presidencialismo de coalisão », le rôle des groupes d’intérêts,  entre autres. En outre, il est important de savoir comment le changement des partis au pouvoir a influencé la mise en œuvre des politiques publiques. Ainsi, quelles ont été les conséquences de l’arrivée au pouvoir du Parti des Travailleurs dans les politiques publiques brésiliennes? Est-ce qu’un parti dit de gauche a été capable de changer les paradigmes de politiques publiques en place ? Quelle a été la position des acteurs face au gouvernement du PT et de celui-ci face aux acteurs engagés ? Du côté juridique, comment des lois spécifiques ont-elles influencé certains domaines de politiques publiques ? Quel est le rôle du Pouvoir Judiciaire dans la mise en œuvre de politiques publiques de nos jours?

Des questions qui sont actuellement au cœur du débat académique sur les politiques publiques de ce pays.

Cette journée d’étude au cours de laquelle plusieurs doctorants et chercheurs confirmés apporteront leur contribution, permettra d’ouvrir un espace de dialogue autour de questions aussi bien théoriques, qu’empiriques ou méthodologiques, utiles et même décisives pour tout travail portant sur l’action publique du Brésil au XXIè siècle.

Informations pratiques :

  • La journée d’études se tiendra le 6 juillet 2012 à l’IDA - Institut des Amériques (175, rue du Chevaleret, 8ème étage, 75013 Paris, métro Chevaleret, ligne 6)
  • Les trois tables rondes se dérouleront respectivement autour des axes proposés : paradigmes, acteurs de politiques publiques et enjeux politiques et juridiques.
  • Les propositions doivent être envoyées au plus tard

le 30 avril 2012.

  •  Le résumé de la communication doit contenir entre mille et deux mille signes, pour un temps de parole de 15 à 20 minutes. Les textes doivent être écrits en police Times New Roman 12. Préciser le nom de l’auteur, institution, titres et dernières publications.
  • La communication complète sera demandé pour la publication des travaux.
  • Les auteurs dont les textes auront été retenus seront contactés le 05 mai 2012.
  • Langues de la journée d’études : Français et Portugais.

Comité scientifique

  • Yves Surel - Professeur à l'Université de Paris 2 - Panthéon-Assas, chargé de cours à Sciences Po Paris et Institut des Hautes Études de l'Amérique latine
  • Frédéric Louault – Docteur en Science Politique, CERI/Sciences Po.

Comité d’organisation

  • Carla Tomazini (doctorante IHEAL/ CREDA - Université Paris III – Sorbonne Nouvelle et UNICAMP – Universidade Estadual de Campinas)
  • Eliott Mourier (doctorant IHEAL/ CREDA - Université Paris III – Sorbonne Nouvelle)
  • Melina Rocha Lukic (Professeur et chercheur à la FGV Direito-Rio, doctorante IHEAL/ CREDA - Université Paris III – Sorbonne Nouvelle en cotutelle avec l’Université Federal de Santa Catarina)

Avec le soutien de :

  • ED 122 (Ecole Doctorale Europe latine- Amérique latine – Université Paris III – Sorbonne Nouvelle)
  • CREDA  (Centre de Recherche et de Documentation sur les Amériques)
  • IHEAL (Institut des Hautes Études de l´Amérique Latine)
  • FGV DIREITO RIO/ CPDE – Centro de Pesquisas em Direito e Economia

Notes

[1] Hall, Peter A., “Policy Paradigms, Social Learning, and the State: The Case of Economic Policymaking in Britain” Comparative Politics, Vol. 25, No. 3 (Apr., 1993), pp. 275-296.

[2] Muller P., Surel Y., L’analyse des politiques publiques, Paris, Montchrestien, 1998.

Lieux

  • 175 rue du Chevaleret (IDA - Institut des Amériques, 8ème étage)
    Paris, France

Dates

  • lundi 30 avril 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • politiques publiques, Brésil, approche cognitive

Contacts

  • Melina Rocha Lukic
    courriel : melinarocha [at] hotmail [dot] com
  • Carla Tomazini
    courriel : carlatomazini [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Melina Rocha Lukic
    courriel : melinarocha [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Analyser les politiques publiques brésiliennes », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 03 avril 2012, http://calenda.org/207926