AccueilProductions alimentaires et catastrophes au Japon

Productions alimentaires et catastrophes au Japon

Food production and catastrophes in Japan

Numéro spécial de Géographie et cultures

Géographie et Cultures special issue

*  *  *

Publié le jeudi 05 avril 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce numéro spécial se propose de tenter de comprendre comment la qualité des produits issus de l’agriculture japonaise est maintenue à travers les siècles malgré les menaces qui pèsent sur leur environnement. Les contributions ne se limiteront pas uniquement au nord-est du Japon, brutalement frappé par la succession d’évènements du 11 mars, mais considèreront sur le temps long l’ensemble du pays dans les rapports qu’il entretient avec une agriculture visant à fournir des produits de qualité dans un environnement imprévisible pouvant réduire à néant les efforts de générations.

Annonce

Version française

Numéro spécial de Géographie et cultures : Productions alimentaires et catastrophes au Japon

Argumentaire

Depuis une vingtaine d’années, la culture alimentaire japonaise commençait à participer au  phénomène de mondialisation. Certains de ses produits comme les sushis étaient en train de devenir emblématique d’une certaine modernité urbaine et trouver un peu partout les ingrédients nécessaires à cette cuisine s’avérait de plus en plus aisé. Après la succession d’évènements du 11 mars 2011 et ses conséquences, notamment l’accident nucléaire, la question de la qualité auparavant associée à l’ensemble des produits japonais se trouve remise en question. L’agriculture et la pêche ont été particulièrement touchées, autant dans les régions littorales frappées par le tsunami que dans les zones contaminées par les fuites radioactives.

L’ancrage identitaire et territorial des productions agricoles, bien plus important que pour d’autres activités, va poser la question de la reconstruction d’une qualité associée aux régions et aux produits. Pour prendre toute l’ampleur des enjeux de la reconstruction, il faut se souvenir que l’agriculture japonaise a une longue expérience des catastrophes. Séismes, tsunami, éruptions volcaniques, et typhons, sans oublier leurs effets secondaires (inondations, glissements de terrain,  incendies etc.) ont toujours rythmé la vie dans l’archipel japonais. Leur énumération constitue un chapitre inévitable de l’histoire de chaque localité. L’actualité récente a une fois de plus rappelé cette terrible réalité, même si, pour la première fois le surgissement de ce type d’événement naturel s’est accompagné d’effets secondaires inédits.

Ce numéro se propose de tenter de comprendre comment la qualité des produits issus de l’agriculture japonaise est maintenue à travers les siècles malgré les menaces qui pèsent sur leur environnement. Par quels procédés la réputation de ces produits est soutenue malgré les bouleversements inévitables au cours de l’histoire apportés par les catastrophes ? Une sélection inévitable se produit à chaque événement qui diffère à chaque fois par son ampleur et son cadre. Comment se déroule la re-création d’un produit quand tout le contexte de sa production a été détruit ? La menace suscitée par la  radioactivité lors du dernier évènement ajoute une dimension inédite à ces questions car la réflexion sur la qualité se double à présent d’une réelle question de sécurité.

Les contributions ne se limiteront pas uniquement au nord-est du Japon, brutalement frappé par la succession d’évènements du 11 mars, mais considèreront sur le temps long l’ensemble du pays dans les rapports qu’il entretient avec une agriculture visant à fournir des produits de qualité dans un environnement imprévisible pouvant réduire à néant les efforts de générations.

Responsables du numéro :

  • Sylvie Guichard-Anguis, Laboratoire Enec sguichard_anguis@hotmail.com
  • Nicolas Baumert, Université de Nagoya baumert@ilas.nagoya-u.ac.jp

Modalités de participation

Les textes de 35 000 signes maximum, cartes et figures comprises, doivent être envoyés à Sylvie Guichard-Anguis et Nicolas Baumert, responsables du numéro spécial, ainsi qu’à la directrice de la revue, Francine Barthe (francine.barthe@wanadoo.fr).

Date limite d’envoi d’un résumé d’environ 700 mots: 1er juillet 2012.

Date limite d’envoi des contributions : 1er octobre 2012.

Les normes typographiques sont disponibles sur demande auprès des responsables du numéro spécial.

Comité de rédaction :

Francine Barthe (Université Jules Verne de Picardie), Augustin Berque (EHESS), Marianne Blidon (Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Yann Calbérac (Université Paris-Sorbonne), Paul Claval (Université Paris-Sorbonne), Hadrien Dubucs (Université Paris-Sorbonne), Louis Dupont (Université Paris-Sorbonne), Valérie Gelézeau (EHESS), Cynthia Ghorra-Gobin (CNRS), Sylvie Guichard-Anguis (CNRS), Claire Guiu (Université de Nantes), Claire Hancock (Université Paris-Est Créteil), Jean-Baptiste Maudet (Université de Pau et des Pays de l’Adour), Yves Raibaud (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3), François Taglioni (Université de la Réunion), Jean-Louis Tissier (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Serge Weber (Université Paris-Est Marne-la-Vallée), Djemila Zeneidi (CNRS).

Version japonaise

『地理と文化』誌 Géographie et Cultures 特集号への論文応募の呼びかけ  日本における大災害と高品質の食品生産

 二十年ほど前から、日本の飲食文化はグローバリゼーションにみまわれています。鮨をはじめとした日本の産物はすでに現代的な都市生活の象徴となりつつあり、日本料理に必要な食材を見いだすことは、どこでもますます容易になっています。2011 年 3 月 11 日の一連の災禍のあと、かつては日本の食品全体について前提とされていた食品の品質が、今ふたたび問題視されています。津波に襲われた沿岸部だけでなく、放射能汚染の被害を受けている地域においても、農業と漁業はとりわけ甚大な被害をこうむりました。

 農業生産の地域に根ざした独自性は、他の産業に比べて重要であり、地域や産物と結びついた高い品質をどうやって再度作り出していくのかという問題を提出しています。このような再構築がいかに重要であるかを知るには、日本の農業が長年にわたってさまざまな災害を経験してきたことを思い出さねばなりません。地震、津波、火山の爆発、台風などは、それらがもたらす二次災害(洪水、土砂崩れ、火災など)を考慮しなくとも、つねに島国日本の生活につきものでした。

こうした災害の数々は、それぞれの地方の歴史のひとこまを構成しています。このような自然災害がはじめて前代未聞の二次的災禍をもたらしたという点はあるにせよ、今回の出来事は再度この恐ろしい現実を思い出させました。

 この特集号は、日本の農産物の品質が、農業をめぐる環境への幾多の脅威にもにもかかわらず、

何世紀にもわたって、どのようにして維持されてきたかを理解しようとするものです。歴史上たび重なる大災害によって不可避的に生じた混乱にもかかわらず、農産物の名声は、どのような手法によって保たれてきたのでしょうか。その都度、規模や範囲おいて異なるそれぞれの出来事に対して、不可避的に選択が行われます。生産をめぐるシステム全体が破壊されたとき、再-創造はどのように行われるのでしょうか。今回の放射能汚染によって生じた脅威は、こうした問題に、

これまで経験したことのない次元をつけ加えています。というのも、農産物の品質について考えることは、現在、現実として安全性の問題と重なっているからです。

 みなさんから寄せられる論文は、3月11日の一連の出来事にみまわれた日本の東北地方にだけ寄与するものではありません。長期にわたって日本という国土全体について、何世代にもわたる努力を無に帰させかねない予測不能の環境下において、質のよい産物を供給しようとしてきた農業と国土との関わりという観点から考えることにもなるからです。

この特別号に掲載する論文を募集しています。

テキストは日本語またはフランス語。日本語の場合、こちらでフランス語に翻訳します。

日本語ではA4サイズ最大10ページ、アルファベットでは最大35 000字でお願いします。

雑誌は2013年にフランスで刊行予定です。

論文を掲載希望の方は、2012年7月1日までに内容の要約を500字ほどで下記の編集担当責任者充てにご提出願います。編集担当責任者:

Sylvie Guichard-Anguis, Laboratoire Enec sguichard_anguis@hotmail.com

Nicolas Baumert, Université de Nagoya baumert@ilas.nagoya-u.ac.jp

 

Dates

  • dimanche 01 juillet 2012

Contacts

  • Nicolas Baumert
    courriel : baumert [at] ilas [dot] nagoya-u [dot] ac [dot] jp
  • Sylvie Guichard-Anguis
    courriel : sguichard_anguis [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Nicolas Baumert
    courriel : baumert [at] ilas [dot] nagoya-u [dot] ac [dot] jp

Pour citer cette annonce

« Productions alimentaires et catastrophes au Japon », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 05 avril 2012, http://calenda.org/208011