AccueilLa science politique dans la cité : regards croisés France-Turquie

La science politique dans la cité : regards croisés France-Turquie

Political sciences in the city: crossed perspectives France-Turkey

*  *  *

Publié le vendredi 06 avril 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Cette journée, a pour objectif de réunir des politistes de France et de Turquie pour réfléchir et débattre sur la place de la science politique dans la cité, alors que l'interrogation sur l'engagement des politistes devient plus pressante ces derniers temps dans les deux pays. Elle est organisée par l'IFEA le vendredi 17 février 2012.

Annonce

Présentation

L'objectif de cette journée organisée par l'IFEA est de réunir des politistes de France et de Turquie pour réfléchir et débattre sur la place de la science politique dans la cité, alors que l'interrogation sur l'engagement des politistes devient plus pressante ces derniers temps dans les deux pays. Qu'en est-il des modalités d'intervention des politologues dans le débat politique ? La question est plus étroite que celle, très courante et jamais épuisée, de la responsabilité politique des « intellectuels », catégorie bien plus large ; il s'agit ici de la question de la responsabilité, voire du devoir, des savants d'intervenir au nom d'une connaissance scientifique dans le débat politique à partir de leur « chaire ». Selon la doxa wéberienne – la fameuse « neutralité axiologique » -, la position de savant ne donne pas, voire interdit, tout pouvoir d'intervention qui porterait atteinte à la dignité à la fois du savant et du politique, à partir de l'idée qu'on ne saurait dériver d'une connaissance scientifique, une valeur quelconque. Le rôle de la discipline doit-il être limité à l'invitation au débat rationnel, à l'éclairage des choix possibles à partir d'éléments objectifs, ou doit-il s'étendre à des recommandations politiques substantielles ?

Le politiste en tant qu'expert intervient-il dans le débat politique d'une autre manière, et plus légitimement, que celui qui le fait au titre de ses engagements politiques ou d'une conception morale de ses fonctions ? Il ne s'agira pas ici de livrer des réponses normatives, mais d'apporter un regard comparatif sur la manière dont ces questions se posent, et sur les positionnements qu'adoptent les politistes, dans les deux pays.Sans prétendre épuiser le sujet, cette journée à pour objectif d'en explorer quelques aspects à travers deux sessions, chacune s'appuyant sur deux interventions, et se poursuivant par un débat entre intervenants et avec la salle. La première session reviendra sur les modalités et les degrés de l'autonomisation inachevée de la science politique par rapport à la formation des hauts fonctionnaires et à l'expertise, voire au conseil au prince, pour revenir sur les contraintes induites qui pèsent sur les recherches en science politique. La seconde session repartira des contraintes existant sur la conduite mais aussi la restitution des recherches en science politique, pour s'interroger sur les choix d'objets qui peuvent découler (ou non) de postures axiologiques et sur les types d'écriture qui correspondent aux différentes modalités de prise de parole des politistes.

Ouverte aux universitaires, cette journée s'adresse également aux étudiants et aux citoyens concernés. Les débats auront lieu en français et en anglais.

Programme

Matinée (10:00-13:00)

Introduction: Nora Seni, Elise Massicard (IFEA) : "Actualité du débat sur le rôle du politologue et la place des sciences politiques"

La science politique entre formation des fonctionnaires, droit, expertise et champ médiatique: une autonomisation incomplète?

  • Ilter Turan (Bilgi University, Istanbul):
    "From Administering the Realm to Studying Politics: the Development of Political Science in Turkey"
  • Jean-François Bayart (CNRS/Sciences-Po/CERI, Paris):
    "De l'importance de l"effet de distanciation' (Verfremdungseffekt) en science politique: réflexions à partir du cas français"

Modération: Elise Massicard (IFEA, Istanbul)

Après-midi (14:30-17:00)

Mener des recherches en science politique aujourd'hui : contraintes, usages et modalités de prise de parole publique

Zeynep Gambetti (Université du Bosphore, Istanbul):
"Mécanismes de censure et d'auto-censure dans les sciences politiques en Turquie"

Rémi Lefebvre (Université de Reims) :
"Usages et réceptions des travaux de science politique en France. Une politique d'enquête sur le parti socialiste"

Modération : Ferhat Kentel (Université Şehir, Istanbul)

Lieux

  • Nuru Ziya Sokak n°22 (Beyoglu, IFEA)
    Istanbul, Turquie

Dates

  • vendredi 17 février 2012

Mots-clés

  • politistes, France, Turquie, débat politique, sciences politiques

Source de l'information

  • Aurélie Flamant
    courriel : aflamant [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La science politique dans la cité : regards croisés France-Turquie », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 06 avril 2012, http://calenda.org/208044