AccueilLes communautés religieuses dans le Bilâd al-Shâm (XIe-XIVe siècle)

*  *  *

Publié le mercredi 11 avril 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce colloque, qui aura lieu les 19 et 20 novembre, s'inscrit dans le cadre du programme de recherche « Le Bilâd al-Shâm face aux mondes extérieurs (XIe-XIVe s.) » co-dirigé par Denise Aigle et Katia Zakharia (à partenariats multiples). Il réunit des chercheurs de l' Ifpo, de plusieurs UMR du CNRS en France et des chercheurs syriens, libanais et jordaniens.

Annonce

Ce colloque s'inscrit dans le cadre du programme de recherche « Le Bilâd al-Shâm face aux mondes extérieurs (XIe-XIVe s.) » co-dirigé par Denise Aigle et Katia Zakharia (à partenariats multiples). Il réunit des chercheurs de l' IFPO, de plusieurs UMR du CNRS en France et des chercheurs syriens, libanais et jordaniens.

Présentation générale

Après avoir consacré un ouvrage à examiner l'image de l'« autre », Le Bilâd al-Shâm face aux mondes extérieurs. La perception de l'autre et la représentation du souverain (sous presse à l'Ifpo), nous abordons maintenant, dans la suite de ce travail, les représentations religieuses de manière spécifique, ceci selon trois axes.

Entre le XIe et le XIVe siècle, le Bilâd al-Shâm fut le théâtre de nombreuses expéditions militaires qui provoquèrent de profonds changements dans l'équilibre géopolitique de la région et, d'une manière plus large, par rapport au pouvoir central de Bagdad. À partir du XIe siècle, le Bilâd al-Shâm – qui avait été le centre du pouvoir islamique omeyyade jusqu'au milieu du VIIIe siècle –, fut « entamé » par deux types d'assaillants : les croisés et les Mongols. Alors que les expéditions militaires occidentales se concrétisèrent par l'installation dans la région de plusieurs États latins, véritables implantations féodales, les Mongols ne furent jamais en mesure de s'implanter durablement en Syrie. En revanche, leurs destructions répétées des villes du Bilâd al-Shâm (Alep et Damas en particulier) marquèrent fortement les esprits. Les réponses locales face à ces nouveaux venus (Francs chrétiens, Mongols chamanistes, bouddhistes, puis musulmans) prirent des formes différentes, selon les rapports de force, les opportunités du moment, ou la prise de conscience de la société musulmane elle-même.

Programme

Vendredi 19 novembre 2010

Centre Louis Pouzet d’étude des civilisations anciennes et médiévales, USJ, Amphithéâtre de la Bibliothèque orientale, Rue de l’Université Saint-Joseph

9h-13h Communautés en contact : le cas des minorités

Président : Pierre Lory (Ifpo)

9h Introduction

  • 9h30 Ray Mouawad (Lebanese American University) : Crusaders and Druzes in the seignory of Beirut 12th-13th century
  • 10h Bruno Paoli (Université de Bordeaux) : Les Ghulāt et le pouvoir dans le Proche-Orient médiéval (Xe-XIIIe siècles)
  • 10h30 Débat

11h Pause

  • 11h30 Anne Troadec (USJ, Ifpo, EPHE-Doctorante) : Les Ismaéliens de Syrie et le pouvoir à travers les sources mameloukes
  • 12h Julien Gilet (Université de Montpellier, Ifpo, EPHE-Doctorant) : La représentation des vizirs arméniens fatimides dans le Kitāb Itti’āẓ al-Ḥunafā bi-Akhbār al-A’immah al-Fāṭimīyīn al-Khulafā d’al-Maqrīzī
  • 12h30 Débat

13h Déjeuner

14h30-17h45 Dénoncer l’autre : la mobilisation religieuse

Président : Karam Rizk (Université Saint-Esprit, Kaslik)

  • 14h30 Nadia El-Cheikh (American University of Beirut) : The Other Woman Within : The Heretical Qaramita
  • 15h Sabrina Sohbi (Université de Provence, Ifpo-Doctorante), : La bid’a et les pratiques non musulmanes à l’époque mamelouke circassienne. Vers une polysémie de la notion d’innovation
  • 15h30 Débat

16h Pause

  • 16h30 Vahid Behmardi (Lebanese American University) : A Poetical Record of Shiite-Sunni Discrepancies : Ibn Munīr al-Ṭarābulusī (d. 548/1153) and His Tatariyya Poem
  • 17h Débat

17h15 Conclusions

Samedi 20 novembre 2010

Faculté des sciences religieuses, USJ, Campus des sciences humaines, rue de Damas, Salle Joseph Zaarour

9h-12h30 L’image de l’autre : visions croisées

Président : Salim Daccache, s.j. (USJ)

  • 9h Suzanne Hannouf (USJ-Doctorante) : L’image de l’autre chrétien dans Ta’rīkh Madīnat Dimashq d’Ibn‘Asākir
  • 9h30 Abbès Zouache (IFAO) : Identité et mobilité religieuse dans les armées du Bilād al-Shām, fin XIe-XIIe siècle
  • 10h00 Débat

10h30 Pause

  • 11h Alaa Talbi (Université de la Manouba, EPHE-Doctorant) : L’islamisation des Mongols dans les textes arabes : entre «accueil» et contestation
  • 11h30 Mireille Issa (Université Saint-Esprit, Kaslik) : L’Orient musulman (XIe-XVe s.) dans le De Nonnullis Orientalium Urbibus de Gabriel al-Ṣahyūnī (1633)
  • 12h00 Débat

12h30 Déjeuner

14h00-17h00 Communautés en contact : la transmission textuelle

  • Présidente : Nayla Tabbara (USJ)

    14h00 Monica Balda-Tillier (Université Lumière Lyon-II) : Une version arabo-chrétienne de l’histoire de Job. Interactions et intertextualité dans les Écritures : témoignages des contacts entre communautés dans le Bilād al-Shām
  • 14h30 Jean-Charles Coulon (Université Paris IV, Ifpo Doctorant) : Intégration et réception d’éléments juifs et pseudo-juifs dans la magie islamique à travers l’oeuvre attribuée à al-Būnī (mort en 622/1225)
  • 15h Débat

15h30 Pause

  • 16h00 Dima Choukr (Ifpo) : La présentation du christianisme dans la poésie arabe à l’époque des Croisades
  • 16h15 Débat

16h30 Conclusions par Pierre Lory (Ifpo)

Lieux

  • Rue de l'Université St Joseph (USJ) et rue de Damas (Ifpo)
    Beyrouth, Liban

Dates

  • vendredi 19 novembre 2010
  • samedi 20 novembre 2010

Mots-clés

  • Bilâd al-Shâm, Syrie, Francs chrétiens, Mongols chamanistes, bouddhistes, musulmans,

Source de l'information

  • Aurélie Flamant
    courriel : aflamant [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les communautés religieuses dans le Bilâd al-Shâm (XIe-XIVe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 11 avril 2012, http://calenda.org/208083