AccueilTransformations du chronotope. Penser le temps comme défi des sciences historiques au XXIe siècle

Transformations du chronotope. Penser le temps comme défi des sciences historiques au XXIe siècle

Transformations of the chronotope. Time as challenge in 21st century historical studies

Atelier avec Hans Ulrich Gumbrecht

Workshop with Hans Ulrich Gumbrecht

*  *  *

Publié le vendredi 20 avril 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Appel à candidatures pour l’atelier « Transformations du chronotope. Penser le temps comme défi des sciences historiques au XXIe siècle ». L’IHA et le CIERA organisent un atelier avec Hans Ulrich Gumbrecht le 1er juin 2012 : Envoyez vos candidatures jusqu’au 8 mai 2012.

Annonce

Argumentaire

Les historiens de nos jours ne doutent plus du fait que sur le plan idéologique l’effondrement du communisme européen en 1989 mettait également fin à l’idée d’une relation de sens entre l’»histoire« et le »progrès« telle qu’elle avait été établie par les courants philosophiques idéalistes du XIXe siècle. Par conséquent, quand il est aujourd’hui question des capacités potentielles d’une histoire en tant que »maîtresse de vie«, la plupart des historiens ressent une gêne. Reinhart Koselleck avait retracé l’historique de ce sentiment et lui avait conféré en introduisant les termes « Erfahrungsraum » et « Erwartungshorizont » des points de références d’une théorie historiographique.

Si nous ne souhaitons ou ne pouvons pas déclarer tout simplement la fin de l’histoire, il est nécessaire de poser de nouveau – face à ces transformations dans la conception du temps historique – la question de l’utilité de nos connaissances du passé. Parmi les scientifiques, l’invité de l’atelier, Hans Ulrich Gumbrecht (Stanford University), est sans doute celui qui pose cette question avec la plus grande pertinence et persévérance, souvent à un public plus large. En même temps, sa question s’adresse explicitement aux historiens qu’il invite à réfléchir sur les conséquences du rôle scientifique et public de l’histoire qui découlent de la fin de la « Geschichtsphilosophie » dans le sens du XIXe siècle.

L’atelier souhaite relever ce défi par une discussion sur les perspectives de l’histoire à la suite d’une « transformation du chronotope ». Les positions et propositions de Hans Ulrich Gumbrecht y seront discutées et mises en lien avec des conceptions voisines, consacrées, elles aussi, à une nouvelle définition du lien entre le passé, le présent et le futur. On pensera ainsi aux « régimes d’historicité » de François Hartog. En même temps, les participants de l’atelier sont vivement invités à définir leur propre « espace d’expérience »(« Erfahrungsraum ») selon Reinhart Koselleck en tant qu’historiens.

Informations pratiques

  • Inscription jusqu’au 8 mai 2012 avec CV et sujet de la thèse de doctorat/champs de recherche par courriel à gblennemann@dhi-paris.fr.

  • Date: 1er juin 2012, 10h00 à 17h00

  • Lieu: Institut historique allemand, 8 rue du Parc-Royal, 75003 Paris
  • Organisation: Institut historique allemand (IHA) en coopération avec le Centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne (CIERA)
  • Responsable scientifique : Gordon Blennemann
  • Public visé: L’atelier s’adresse avant tout aux doctorants et post-doctorants en histoire. Il est également ouvert aux intéressés des domaines de la philosophie et des études littéraires. Le nombre de participants est limité à 20 personnes.
  • Les doctorants et mastérants déjà inscrits au CIERA peuvent demander la prise en charge de leurs frais de déplacement, dans la limite de 80 € pour les participants venant de France et de 100 € pour les participants venant de l'étranger.
  • Langues de travail : français et anglais.

 

Catégories

Lieux

  • 8 rue du Parc-Royal (Institut historique allemand)
    Paris, France

Dates

  • mardi 08 mai 2012

Mots-clés

  • chronotope, théorie historiographique, régime d'historicité, Kosselleck, Gumbrecht, Hartog

Contacts

  • Dunja Houelleu
    courriel : dhouelleu [at] dhi-paris [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Dunja Houelleu
    courriel : dhouelleu [at] dhi-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Transformations du chronotope. Penser le temps comme défi des sciences historiques au XXIe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 20 avril 2012, http://calenda.org/208196