AccueilFinancements doctoraux en histoire

Financements doctoraux en histoire

Doctoral fellowships in History

Centre de recherche interdisciplinaire en histoire, histoire de l'art et musicologie (site de Limoges)

Centre de recherche interdisciplinaire en histoire, histoire de l'art et musicologie (Limoges)

*  *  *

Publié le vendredi 20 avril 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Appel à candidatures pour réaliser une thèse d'histoire médiévale ou moderne à l'Université de Limoges à compter de la rentrée de septembre 2012 (financement de 3 ans).

Annonce

Présentation

Divers financements doctoraux (contrat doctoral ou bourse régionale) d’une durée de trois ans sont ouverts au concours à l’Université de Limoges pour effectuer une thèse dans le domaine des sciences de l’homme et de la société à compter de la rentrée de l’année universitaire 2012-2013.
Un (ou plusieurs) projet(s) est (sont) susceptible(s) d’être attribué(s) pour réaliser une thèse d’Histoire au sein du CRIHAM.

Le laboratoire CRIHAM (EA 4270) propose aux étudiants titulaires d’un master ou en deuxième année de master d’histoire, ayant un projet de doctorat en histoire, histoire de l’art ou musicologie de le rejoindre.

Les recherches proposées doivent s’inscrire dans les travaux menés actuellement par les chercheurs du laboratoire. Ses thématiques privilégiées actuellement concernent :

  • l’étude du patrimoine matériel et immatériel (époque moderne ou contemporaine) ;
  • les pratiques et politiques culturelles (époque moderne ou contemporaine) ;
  • l’histoire des pouvoirs et de la norme (époque médiévale ou moderne) ;
  • les sociétés et la justice (époque moderne ou contemporaine) ;

Pratiques et politiques culturelles en Europe ou en Amérique du Nord (époque moderne ou contemporaine).

Direction possible à l’Université de Poitiers : Frédéric Chauvaud, Jérôme Grévy, Véronique Meyer, Nabila Oulebsir, Jacques Péret, Jean-Roger Soubiran, Solange Vernois.

Cette thématique vise à croiser les questionnements actuels en histoire sociale et en histoire politique de la culture initiés depuis plusieurs années sous l’égide de Philippe Poirrier ou de Pascal Ory. La démarche a pour objet de décrypter les pratiques sociales de la culture et d’analyser les politiques culturelles et mémorielles mises en œuvre par les pouvoirs publics, qu’il s’agisse de collectivités locales ou nationales. Cette thématique s’inscrit dans le champ d’études de tous les axes du laboratoire. L’équipe « Territoires atlantiques » travaille depuis plusieurs années, en lien avec des universités du Canada, sur les lieux patrimoniaux. L’équipe Conflits explore les émotions sociales. L’équipe « Pouvoirs » a étudié dans plusieurs rencontres les emblèmes, symboles et couleurs des identités politiques et religieuses, qu’il s’agisse d’icônes, de musiques, de statues, de monuments. Des historiens d’art travaillent sur la place et le rôle des musées dans les sociétés contemporaines. De nombreuses publications témoignent de la vitalité des travaux du laboratoire portant sur cet axe de recherche. Un nouveau doctorant qui s’inscrirait dans ces lignes de recherche contribuerait à ce dynamisme.

Patrimoine matériel et immatériel (Europe, Amérique du Nord).

Direction possible à l’Université de Poitiers : Cécile Auzolle, Thierry Favier, Jérôme Grévy, Isabelle His, Véronique Meyer, Nabila Oulebsir, Jean-Roger Soubiran, Solange Vernois.

La thématique proposée inspire des travaux menés par des chercheurs du Criham, appartenant à différents axes. Il s’agit de comprendre comment un édifice, un objet, une musique, un souvenir ont été promus au rang de témoignage d’un passé de la société qui l’a fabriqué, acquis et conservé. Par quel canal sont-ils parvenus au collectionneur puis au savant ? Comment ont été convaincus des personnalités fortunées ou des agents des pouvoirs publics de mettre en œuvre un processus de conservation et de valorisation ? Ces travaux comportent une dimension méthodologique importante qui consiste à retrouver les modalités de collecte d’objets, de savoir-faire, de traditions, puis les vecteurs de conservations et de transmission. Il convient de comprendre le choix du lieu, les modalités d’engagement du processus de commémoration, les choix architecturaux ou esthétiques qui ont prévalu à la constitution d’une collection, la création d’un musée ou la réalisation d’une statue, d’une œuvre, d’un décor. Il s’agira également d’analyser la motivation des visiteurs, qui put évoluer au fil du temps, depuis l’admiration fervente des premiers temps jusqu’à la curiosité de touristes désœuvrés afin de comprendre comment le public s’approprie (ou refuse) un lieu et des objets de mémoire. Cette thématique s’inscrit directement dans l’axe de plusieurs équipes du Criham. La mise en perspective de la démarche de conservation et de valorisation de l’héritage du passé est une question centrale, notamment pour le laboratoire, dont la composition spécifique et originale associe historiens, historiens d’art et musicologues. L’intérêt de doctorants pour cette thématique apporterait une dynamique tout à fait souhaitable et un impact sur le rayonnement de l’équipe de recherche au plan local, national, voire international.

Histoire des pouvoirs et de la norme (époques médiévale et moderne).

Direction possible à l’Université de Limoges : Sylvio De Franceschi, Philippe Depreux, Jacques Péricard.

L’histoire des idées politiques, des pratiques de gouvernement et de négociation, et des mécanismes décisionnels est au cœur des recherches développées, plus particulièrement pour les périodes médiévale et moderne, au sein de l’axe « Pouvoirs ». Un programme ANR et un cycle de manifestations scientifiques ont été dédiés à ces questions à Limoges dans les dernières années. Parmi les sujets susceptibles d’être étudiés dans ce cadre, on peut mentionner : le rôle des intermédiaires dans la gestion des conflits, l’histoire politique et/ou sociale du haut Moyen Âge ; l’histoire des pratiques de la négociation à l’époque moderne et l’histoire des idées politiques à l’époque moderne. Dans une perspective d’histoire du droit, une étude des pratiques judiciaires et de la gestion des conflits durant le Moyen Âge est également possible. Dans le domaine de la norme, on peut citer : l’étude de la résistance à la justice et du contournement du droit ; les phénomènes d’acculturation juridique (construction juridique et réalités sociales) ; l’étude de la fluctuation et de la diffusion de la norme au haut Moyen Âge ; des recherches sur les capitulaires carolingiens (tradition manuscrite & analyses thématiques) ; l’histoire de la théologie catholique à l’époque moderne. Des recherches sur l’histoire du positivisme et de l’antipositivisme dans l’historiographie contemporaine ou sur la diplomatique royale comparée (du VIe au XIIe siècle) seraient également les bienvenues.

Justice et société (époques moderne et contemporaine).

Direction possible à l’Université de Poitiers : Michel Cassan, Frédéric Chauvaud.

L’histoire de la justice constitue depuis de nombreuses années l’un des thèmes privilégiés de l’axe « Conflits » du laboratoire. Les sujets proposés peuvent porter sur la violence et la régulation des conflits, l’histoire de la justice répressive, la criminalité, la cruauté, les corps « malmenés », les émotions judiciaires, la mise en accusation, les modalités de la « pacification », de la conciliation et de la réconciliation. Un travail peut également être envisagé sur les liens entre justice et politique.

Les propositions pluridisciplinaires et les comparaisons internationales seront particulièrement appréciées.

Il sera demandé aux allocataires ou boursiers de s’intégrer pleinement au sein du laboratoire, en participant activement aux actions scientifiques du laboratoire.

Conditions de candidature

  • Les candidats à un financement doctoral à l’Université de Limoges doivent impérativement avoir soutenu leur mémoire de Master 2 le 5 juillet 2012 au plus tard.
  • Les auditions des candidats présélectionnés auront lieu les 9 et 10 juillet 2012.
  • Les candidatures sont à adresser à Philippe Depreux, directeur-adjoint du CRIHAM, responsable du site de Limoges (philippe.depreux@unilim.fr), avec copie au directeur de recherche concerné

avant le mercredi 23 mai 2012.

  • Elles comportent :
    • une lettre de motivation ;
    • un curriculum vitae ;
    • un projet de recherche (entre 10.000 et 15.000 signes) ;
    • la copie d’une pièce d’identité.
  • Les candidats présélectionnés seront alors invités à déposer leur candidature auprès du collège doctoral de l’Université de Limoges avant le 13 juin 2012 (http://www.unilim.fr/Ecoles-Doctorales-thematiques,11?lang=fr).

Divers types de financements (tous d’une durée de trois ans) sont ouverts au concours :

  • Bourse de la Région Limousin (1300 € nets en 1ère et 2ème année, bourse transformée en 3ème année en allocation d’un montant brut de 1684,92 €) ;
  • Contrat doctoral : 1684,92 € brut ;
  • Contrat doctoral avec charge d’enseignement (64 h/an) : 2024,70 € brut.

Liens utiles :

Lieux

  • 39 rue Camille Guérin (Faculté des Lettres et des Sciences humaines)
    Limoges, France

Dates

  • mercredi 23 mai 2012

Mots-clés

  • doctorat, histoire, Moyen Âge, Époque moderne

Contacts

  • Philippe Depreux
    courriel : philippe [dot] depreux [at] uni-hamburg [dot] de

URLS de référence

Source de l'information

  • Philippe Depreux
    courriel : philippe [dot] depreux [at] uni-hamburg [dot] de

Pour citer cette annonce

« Financements doctoraux en histoire », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 20 avril 2012, http://calenda.org/208210