AccueilPouvoirs du titre. Genèse et enjeux de l'intitulation artistique à l'époque contemporaine (XIXe-XXIe siècle)

*  *  *

Publié le mardi 24 avril 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Colloque organisé par le projet « Pictoriana » (MIS FRS-FNRS) Partenaires : Université libre de Bruxelles – Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique – Groupe de contact FRS-FNRS « Ecrits d’artistes » – Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand – Ecole supérieure d’art de Clermont Métropole – Equipe « Histoire de l’art. Processus de création et genèse de l’œuvre » de l’ITEM (CNRS-ENS)

Annonce

Présentation

L'œuvre n’acquiert sa pleine identité que par la magie du nom qui lui est donné. De quel ascendant le titre est-il détenteur dans la création artistique ? Cette question sera envisagée à travers une réflexion menée à partir de René Magritte et du surréalisme. Qu’est-ce que nommer une œuvre ? Comment définir un titre surréaliste ? En quoi les titres de Magritte inaugurent-ils un nouveau processus d’intitulation ? En quoi le fait de donner un titre modifie-t-il le geste créateur, selon quel processus ? Jusqu’à quel point les mots du titre conduisent-ils à transformer les formes ? Comment Magritte joue-t-il de la tension entre similitude, ressemblance ou dissociation, contradiction entre les mots et les images ? Son cas est emblématique de la présence insistante de l’univers textuel à l’intérieur de l’univers visuel : une coexistence qui permet d’interroger avec un regard nouveau la relation du titre à l’écriture. Une telle perspective invite à une approche qui renouvelle la connaissance des œuvres artistiques à la lumière des notes autographes d’artistes, d’écrivains et de musiciens en déplaçant l’analyse, de l’œuvre vers sa genèse, de la forme définitive vers le processus. L’ouverture récente du Musée Magritte permet de réévaluer l’importance des écrits du peintre dans la genèse de ses œuvres et l’émergence des titres qui leur sont associés. Ne faut-il pas voir dans la correspondance de Magritte les archives d’un espace créatif propice à l’élaboration des titres par le jeu d’un dialogue avec des écrivains ? Aux missives dans lesquelles fourmillent croquis et esquisses de travaux en cours répondent des titres suggérés par ses correspondants. Dans le prolongement d’une telle réévaluation proposée à Bruxelles des rapports entre Magritte et le surréalisme, la question du titre sera étendue l’an prochain à Clermont-Ferrand à une enquête interdisciplinaire allant du symbolisme à l’époque contemporaine.

Programme

Entrée libre

11 mai 2012

10h00 Accueil des participants et introduction (Laurence Brogniez)

Séance 1

Président : Georges Roque (CNRS/EHESS)

  • 10h20 Pierre-Marc de Biasi (ITEM) et Marianne Jakobi (Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand)
    L’approche génétique du titre et le cas Magritte

Discussion

  • 11h15 Claude Goormans (ULB)
    Les « commodités de la conversation » : Magritte et le problème du titre
  • 11h45 Bernard Bosredon (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)
    L’intitulation de la peinture chez Magritte : transgression ou aménagements inédits ?

Discussion

Pause déjeuner

Séance 2

Présidente : Laurence Brogniez (ULB)

  • 14h00 Jean Arrouye (Université d’Aix-en-Provence)
    De l’énoncé énigmatique à la réflexion philosophique
  • 14h30 Marcella Biserni (Université de Vérone/Aix-en-Provence/Chaire Magritte ULB)
    Le titre performatif peint et filmé chez Magritte
  • 15h00 Angelos Triantafyllou (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)
    La sémiotique de l’événement chez Duchamp et Magritte. Pour une lecture deleuzienne des titres

Discussion

15h30 Visite libre du Musée Magritte

12 mai 2012

Séance 3

Présidente : Marianne Jakobi (Université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand)

  • 10h00 Marc Décimo (Université d’Orléans)
    Marcel Duchamp en titres
  • 10h30 Patrick de Haas (Université de Paris I)
    Duchamp et la « couleur invisible »
  • 11h00 Catherine Leclercq (ULB/INRACI)
    Alexander Calder : vache rouge mais pas enragée ?

Discussion

Pause déjeuner

Séance 4

Président : Pierre-Marc de Biasi (ITEM)

  • 14h00 Françoise Levaillant (CNRS)
    « Dessins automatiques » d’André Masson. La série, le sens, le symptôme
  • 14h30 Georges A. Bertrand
    Enjeux, codes et jeux de mots dans les intitulés des œuvres de Christian Dotremont

Discussion

Pause

Séance 5

Président : Denis Laoureux (ULB)

  • 15h30 Yvanne Rialland (Paris Sorbonne / IUT Marne la Vallée)
    Le Pan-art de l’Art-naissance : la poïétique des titres de Camille Bryen
  • 16h00 Sébastien Harosteguy (Université de Bordeaux)
    Martial Raysse au-delà des mots. Poétique du titre et quête de l’intertexte

Discussion

17h00 Conclusions

Lieux

  • 3 rue de la Régence (Musées royaux des Beaux-Arts) et 56 avenue Jeanne (ULB - Maison des Arts)
    Bruxelles, Belgique

Dates

  • vendredi 11 mai 2012
  • samedi 12 mai 2012

Mots-clés

  • histoire de l'art, art moderne, art contemporain, titre, intitulation artistique, René Magritte

Contacts

  • Aliénor Debrocq
    courriel : alienor [dot] debrocq [at] ulb [dot] ac [dot] be

URLS de référence

Source de l'information

  • Aliénor Debrocq
    courriel : alienor [dot] debrocq [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Pouvoirs du titre. Genèse et enjeux de l'intitulation artistique à l'époque contemporaine (XIXe-XXIe siècle) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 24 avril 2012, http://calenda.org/208246