AccueilIci et là : ressources et vulnérabilités de la vie multilocale

Ici et là : ressources et vulnérabilités de la vie multilocale

Hier und dort : Ressourcen und Verwundbarkeiten in der multilokalen Lebenswelt

Here and there: resources and vulnerabilities of multi-local life

*  *  *

Publié le mardi 24 avril 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Phénomène ancien et pluriel (bergers transhumants, ouvriers saisonniers, noblesse, etc.) l’éclatement des lieux de vie et les modes d'habiter multilocal gagnent aujourd’hui en importance dans nos sociétés (migrants transnationaux, navetteurs professionnels, enfants en garde alternés, etc.). L’habiter multilocal ménage des potentialités d’action et de résilience face à des changements localisés (politiques, sociaux, familiaux, etc.) en mobilisant savoir et pouvoir être mobile, savoir se faire d’ici et de là-bas, avoir accès à des ressources en infrastructures et services, maîtriser les techniques. Mais la multilocalité rend aussi vulnérable (désintégration familiale et local, dépendance aux moyens techniques, dépendance aux aléas des marchés de l’emploi, épuisement psychique et physique, etc.). L’objet de cet atelier, avant tout de sociologues et d'historiens, est de mettre en lumière ce champ de recherche.

Annonce

Présentation

L’éclatement des lieux de vie et les modes de vie multilocaux gagnent en importance dans nos sociétés. Une multitude de pratiques en témoigne : migrants transnationaux, navetteurs hebdomadaires professionnels, enfants pendulaires entre les foyers de parents séparés, résidents secondaires ou encore couples non-cohabitants. Situé à mi-chemin entre mobilité, déménagement et sédentarité, l’habiter multilocal se construit sur des motifs intriqués familiaux, professionnels, citoyens ou de loisir se réalisant en des lieux éloignées les uns des autres. Des exemples montrent que le phénomène est ancien et pluriel : familles de marins, colporteurs, enfants placés en ferme (‘Verdingkinder’, ‘Schwabenkinder’), mercenaires, commerçants, bergers transhumants, ouvriers saisonniers, des artisans apprentis en voyage, noblesse ou bourgeoisie prenant ses quartiers d’hiver ou d’été. Mais au fil du temps et face à l’avancée de nouvelles technologies et des relations sociales, les formes d’habiter multilocal se transforment et le phénomène toucherait plus de profils sociaux aujourd’hui.

Cette vie multilocale mobilise des compétences et des ressources particulières. Savoir et pouvoir être mobile savoir se faire d’ici et de là-bas, avoir accès à des ressources en infrastructures et services font partie des conditions de la multilocalité. En retour, l’habiter multilocal ménage des potentialités d’action et de résilience face à des changements localisés (politiques, sociaux, familiaux, etc.) mais il a aussi son revers. Eloignement familial et local plus ou moins long, dépendance aux moyens techniques, dépendance aux aléas des marchés de l’emploi peuvent par exemple rendre les individus plus vulnérables à la désocialisation, à l’exclusion ou au déclassement social tout comme à l’épuisement psychique et physique.

Bien que le phénomène ait pris de l’ampleur dans les sociétés modernes et contemporaines et qu’il touche dans sa variété un grand nombre de personnes et de ménages, et que le thème de la vulnérabilité soit aborder dans les études sur les migrations internationales, il y a encore peu d’études d’ensemble et d’études historiques réalisées sur les ressources et vulnérabilités de la vie multilocale.

Programme 

Organisation : Cédric Duchêne-Lacroix, Soziologisches Seminar, und Pascal Maeder, Historisches Seminar, Universität Basel

Do. 17.05 Institut für Soziologie, Hörsaal

19.00 – 21.00

  • Keynote Speech : Anna Lipphardt, Albrecht-Ludwigs-Universität Freiburg: Cultures of Mobility in Europe: Past and Present Trajectories of Travelling Communities

Fr. 18.05 Historisches Seminar, Raum 1

09.00 – 10.00 Begrüssung und Impulsreferat von Cédric Duchêne-Lacroix zur multilokalen Lebenswelt

10.00 – 12.00 Panel 1: Biographies / Biographien

Modration: Susann Baller, Universität Basel

  • Melanie Hühn, Europa-Universität Viadrina Frankfurt a.O.: Multilokale Ruhesitzwanderer: Motivationen und Strategien deutscher Senioren in Spanien im Spannungsverhältnis von Individualität und Kollektivität
  • Rosa María Brandhorst, Georg-August-Universität Göttingen: Multilokalität in der Lebens- und Familiengeschichte: Transnationale Familien zwischen Kuba und Deutschland im Kontext des gesellschaftlichen Transformationsprozesses
  • Claire Boulanger, Universités de Poitiers et de Liège : Maliens de France actifs dans la santé au Mali, contraintes et ressources mobilisées
  • Gabriel Garrote, Université Lumière Lyon II : La multilocalité : critère distinctif de la notabilité et signe de sa diversité. L'exemple des notables rhodaniens dans le premier tiers du XIXe siècle

12.00 – 14.00 Lunch / Buffet

14.00 – 16.00 Panel 2: Spatialité / Räumlichkeit

Moderation:  Nicola Hilti, ETH-Zürich/Cédric Duchêne-Lacroix, Universität Basel
  • Christian Wille, Université de Luxembourg : Räumen der Grenze. Persistenz und Informalität als Strukturmerkmale
  • Charlotte Guénard, Université Paris I : Mobilités en milieu rural sénégalais : capital social et multilocalisation des ménages
  • Annemarie Matthies, Martin-Luther-Universität Halle-Wittenberg : Subjektlokalisierungen im transnationalen Migrationskontext – Rumänische ArbeitsmigrantInnen im hier und dort
  • Gwenn Pulliat, Université Paris Ouest : Être ici pour vivre mieux là-bas : Stratégies économiques et vulnérabilité alimentaire des migrants à Hanoi

16.30 – 18.30 Panel 3: Concepts / Konzepte

Moderation: Tobias Schlechtriemen, Universität Freiburg / Cédric Duchêne-Lacroix, Universität Basel

  • Aurélien Gentil, Université Lumière Lyon II : Trajectoires et processus de socialisation des salariés mobiles du tourisme, trois manières d’habiter l’espace-temps saisonnier : l’Ambulant, l’Habitué et le Local
  • Matthias Jung, Instituts für Arbeitsmarkt- und Berufsforschung (IAB), Nürnberg : Ein Modell von Sesshaftigkeit als Grundlage einer Rekonstruktion der Implikationen von Multilokalität
  • Robert Nadler, Leibniz-Institut für Länderkunde, Leipzig: Transnational und multilokal. Über die Rahmenbedingungen von grenzüberschreitender Mehrfachverortung bei kreativen Wissenschafter_innen

19.00 Abendessen

Sa. 19.05 Institut für Soziologie, Hörsaal

9.00 – 11.00 Panel 4: Temps / Zeiten

Moderation: Beat Stüdeli, Universität Basel

  • Knut Petzold und Mathias Rödel, Universität Siegen : Hier und dort, damals und heute: Multilokale Lebensformen in Altertum, Mittelarter und Spätmoderne
  • Christiane Berth, Universität St. Gallen : Multilokal über Generationen? Deutsche Kaffeekaufleute in Zentralamerika, 1870-1970
  • Ferenc Cseresnyés, Universität Pécs : Anpassungstechniken der Ungarnflüchtlinge von 1956 zwischen Totalitarismus und Demokratie

11.00 – 13.00  Bilan /Bilanz

Schlussdiskussion

Lieux

  • Suisse), Petersplatz 1 (Université de Bâle) et Petersgraben 27 (Institut de sociologie)
    Bâle, Confédération Suisse

Dates

  • samedi 19 mai 2012
  • jeudi 17 mai 2012
  • vendredi 18 mai 2012

Mots-clés

  • multilocalité, habiter multilocal, migration, mobilité, savoir circuler, intégration, résilience, vulnérabilité, capital social, capital culturel, capital spatialisé, sociologie de l'espace

Contacts

  • Duchene-Lacroix #
    courriel : c [dot] duchene [at] unibas [dot] ch

Source de l'information

  • Cédric Duchêne-Lacroix
    courriel : c [dot] duchene [at] unibas [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Ici et là : ressources et vulnérabilités de la vie multilocale », Colloque, Calenda, Publié le mardi 24 avril 2012, http://calenda.org/208250